Sign in / Join

Top 10 : les clasicos à voir une fois dans sa vie

Ici, on vous parle de vrais clasicos. Pas de PSG-OM créé de toutes pièces par Canal.

Place donc aux vrais derbys, ceux qui nous font vibrer.

10 : le derby du Merseyside. Everton-Liverpool.

Les deux clubs de la ville portuaire s'affrontent chaque année. C'est un match entre Everton la joueuse et Liverpool la tueuse.

Historique légèrement en faveur des Reds (65 victoires d'Everton, 64 nuls et 82 victoires de Liverpool)

9 : le derby della Lanterna : Sampdoria Gênes - Genoa FC.

Sûrement le plus beau derby du monde. Le plus coloré, le plus festif. L'ambiance en tribunes est tout simplement incroyable

Historique : 29 victoires pour la Samp', 32 nuls et 21 victoires pour le Genoa.

8 : le derby grec "des éternels ennemis" : Olympiakos - Panathinaïkos.

Dire que l'ambiance en Grèce est hallucinante en temps normal est un euphémisme. Imaginez juste ce que ça peut donner lors du grand derby historique.

Historique : 58 victoires pour l'Olympiakos, 54 nuls, 35 victoires du Pana.

7 : Ktalar Aras Derbi : Galatasaray - Fenerbahçe.

Je vous dis ambiance de feu, vous me répondez? Turquie! Bravo. Effectivement. Et en Turquie, les deux grands clubs se nomment Galatasaray et Fenerbahçe. Et les derbys sont bouillants, dangereux.

Historique : Galatasaray 118 - nuls 113 - Fener 141.

6 : Derby della Capitale : Lazio-AS Roma.

On ré-ouvre le volet foot italien dans ces derbys avec le derby de la capitale. Les fachos contre les gentils? Les hommes contre les loups? Un peu de tout ça à la fois.

Historique : Lazio 47 - nuls 60 - Roma 63

5 : Derby della Madonnina : Inter-Milan AC.

On continue dans le foot italien. Quoi de mieux que deux clubs qui jouent dans le même stade et qui jouent chaque année (ou presque) le titre?

Rappelons que l'Inter(nazionale) est une équipe créée pour récupérer les joueurs étrangers que le Milan AC, nationaliste, ne voulait pas. Une revanche supplémentaire.

Historique : Inter 104 - nuls 77 - Milan 111.

4 : Le derby de Manchester : Manchester United - Manchester City.

Historiquement, c'est (dans l'ordre) le Manchester étranger, international, galactique contre le Manchester de Manchester, celui local, du pauvre. Ca a bien changé. (à lire "Manchester United ruined my life").

Historique :  United 68 - nuls 50 - City 44

3, ex-aequo : Le derby d'Angleterre et le Classico : Manchester United-Liverpool et Barça-Real.

Pas vraiment des derbys, mais des classiques, incontournables. Tout le monde le sait, rien à dire de plus. On va quand même vous donner les stats.

Historiques :
Barça - Real : Barca 75 - Nuls 38 - Real 81
United - Liverpool : United 72 - Nuls 51 - Liverpool 62

2 : Le grand classique, Fla-Flu : Flamengo-Fluminense.

Le derby de Rio est tout simplement le match de foot le plus suivi de l'Histoire. 194 643 spectateurs (plus de 177 000 payants) en 1963. Pour un 0-0.

Tout est dit, sauf les stats.

Historique : Fla 139 - Nuls 128 - Flu 124

1 : Le Superclasico : Boca Juniors - River Plate.

Le derby par exemple, la ferveur a son apogée. Toute une ville, tout un pays, un continent qui ne vit que pour ce match là.

C'est le plus beau, le plus grand, le plus fou. Et de loin.

Historique : Boca 120- Nuls 102 - River 104

Bonus : Feu "Old Firm" : Celtic Glasgow - Glasgow Rangers. 

Les matchs qui décidaient du sort du championnat, 4 fois par an. RIP.

3 comments

Leave a reply