Sign in / Join

Hommage à Sean Fallon, l'enfant adopté par l'Ecosse

Son cœur restera pour toujours à Parkhead, dans le cœur des fans du Celtic. Un homme décrit par ses proches comme un gentleman et un amoureux du football, qui s’est éteint le 18 janvier dernier. Hommage à Sean Fallon.

Comme pléthore de jeunes irlandais, Fallon fut forcé de choisir entre le football gaélique, où il excellait, et le football traditionnel. Il signa pour Sligo Rovers, puis partit pour Glenavon en Irlande du Nord. Il fut élevé par des sœurs catholiques : il ne pouvait donc supporter que le Celtic et il souhaitait par dessus tout porter la mythique tunique verte et blanche. Même pour un salaire de £10 par semaine, légèrement supérieur à celui qu’il touchait en Irlande, il accepte leur proposition sans hésiter.

Il disputera 254 rencontres à Parkhead entre 1950 et 1958 au poste de défenseur, surnommé « Iron Man » en référence à sa solidité et sa rugosité sur le terrain. "J'étais juste un joueur ordinaire avec un gros cœur et un fighting spirit pour me mettre en valeur", tels étaient ses mots pour se décrire comme joueur. Il remportera un championnat ainsi que deux coupes d’Ecosse, dont une lors de son ultime saison, avec une victoire 7-1 en finale contre les Rangers (le plus gros écart d'une finale de coupe britannique de l'histoire).

Après avoir raccroché les crampons pour cause de blessure, Fallon suit Jock Stein et devient son bras-droit comme assistant. Ils mettent en place une nouvelle politique centrée sur la jeunesse qui s’avèrera très judicieuse, à l’image de Sir Matt Busby à Manchester United. Cela aboutira à la naissance des Lions de Lisbonne qui remporteront la Champions League en 1967, comprenant des joueurs du calibre de Billy McNeill, John Clark et Bertie Auld.

Les deux hommes formaient une paire complémentaire : Fallon était calme et diplomate (tout le contraire de sa carrière de joueur), alors que Stein était plus impulsif, sûrement un précurseur du fameux hair dryer  de Sir Alex Ferguson. Le natif de Sligo joua en tout cas un rôle central dans la signature de grands joueurs au Celtic, comme David Hay, Kenny Dalglish et Paul McStay. Durant sa période au club, outre la coupe aux grandes oreilles, les Bhoys remportèrent neuf Scottish Premier League d’affilée, un record qui tient toujours. Leur plus grande réussite restera d’avoir assemblé une équipe formée de joueurs nés à moins de quarante miles de Glasgow et d’avoir connu autant de succès : ceci est tout simplement prodigieux (prends ça le Barça!).

Après l’accident de voiture de Stein en 1975, il prit sa succession comme manager intérimaire lors de la majorité de la saison 1975-1976. Il quitta finalement le Celtic en 1978 pour devenir l'assistant de Davie Wilson à Dumbarton (où il recrutera un certain Owen Coyle), sûrement déçu d'avoir été rétrogradé dans la hiérarchie du club pour s'occuper du recrutement et des jeunes. En 1980-1981, lors de sa seule saison comme manager dans ce petit club, il tentera même de recruter le grand Johan Cruyff! Décédé le 18 janvier dernier, il restera pour toujours dans le cœur des fans à Celtic Park. A true legend !

Les résultats du week-end :

Le leader Celtic s’est imposé chez son dauphin Inverness CT 3-1 lors du choc de cette journée de SPL. Dundee United a signé une seconde victoire d’affilée en s’imposant 3-1 à Hearts. Kilmaimposée a remporté un succès confortable à domicile face à Motherwell 2-0. Malgré l’expulsion de Mark Reynolds, Aberdeen a tenu bon et obtenu un précieux match nul 0-0 face à St Mirren.

Le classement :

  1. Celtic                     55 points
  2. Invereness CT  37 points
  3. Motherwell         37 points
  4. Hibernian           34 points
  5. St Johnstone      33 points
  6. Dundee United 33 points
  7. Aberdeen             33 points
  8. Kilmarnock       32 points
  9. Ross County      32 points
  10. Hearts                  30 points
  11. St Mirren            29 points
  12. Dundee                14 points

Laisser un commentaire