Sign in / Join

Plus de démocratie dans le football écossais

Des choses étranges mais très positives arrivent dans le football écossais ces derniers temps et les fans prennent de plus en plus part à cette mutation. Cet été, les clubs et la fédération ont décidé de ne plus traiter les fans écossais avec dédain et soudainement, l’intégrité et le dialogue sont devenus les nouveaux leitmotivs, version « Le changement, c’est maintenant ».

 

Avec le poids de leurs opinions et le prix de leurs abonnements, les supporters ont (enfin) réussi à se faire entendre. C’est le point de départ d’une nouvelle relation de proximité entre les clubs et leurs fans les plus fidèles. Avec désormais cinq clubs professionnels en leur possession, sur le modèle des socios en Espagne (un membre = un vote), l’âme des clubs que sont les plus loyaux supporters auront encore plus leur mot à dire dans la vie et la gestion de leur équipe au quotidien.

Ce changement a bien été intégré par les instances du football écossais, la Scottish Football Association et la Ligue en tête, qui s’engagent désormais bien plus avec ceux qui garnissent les stades du pays. Ainsi, l’organe chapotant cela, le Supporters Direct Scotland, vient de créer un Parlement des fans qui donnent une voix à ces derniers. Si cela avait été mis en place plus tôt, le processus de reconstruction engagé par la SPL aurait mieux pris en compte leur point de vue. Tout le monde, y compris l’apôtre du Football Vrai que je suis, espère que cette expérience plus populaire se poursuivra dans le futur.

Il ne faut cependant pas être naïf : toutes les propositions des fans ne seront pas retenues, comme plus d’équipes en Premier League pour ne pas avoir à se rencontrer quatre fois par saison. Toutefois, il faut se réjouir d’avoir une meilleure répartition des revenus des droits télévisés, plus de play-offs et une meilleure gouvernance.

Cela signifie que ce transfert de pouvoirs vers ceux qui vivent pour leur club implique moins de riches propriétaires prêts à mettre la main au porte-monnaie à n’importe quel moment et à acheter un club au hasard. Les fans pourront gérer leur club car qui d’autre à un tel amour pour son équipe locale et a une vision de long terme pour elle ? Ils sont l’âme de leur club, tant socialement que culturellement mais aussi économiquement, et pourquoi donc ne pas leur donner quelques responsabilités ?

Des clubs comme Motherwell et Saint Mirren voient déjà cela comme une étape positive dans le cadre d’une stratégie communautaire de long terme. Hearts, Dumferline et Kilmarnock aimeraient eux aussi avoir leurs mots à dire dans la gestion quotidienne de leur club.

Bien sûr, plus de pouvoirs implique plus de responsabilités. Dans le passé, combien de fois avons-nous entendu les fans critiquer le Board pour ne pas avoir pris en compte leur avis ? Désormais dans certains clubs, plutôt que de manifester avant un match, il suffit de voter pour ne pas reconduire l’équipe de direction lors de l’assemblée générale du club.

Cela représente un changement culturel en mouvement qui ne s’accomplira pas en un jour. Beaucoup de temps est nécessaire et des moments difficiles ne sont pas à exclure. Dundee FC, par exemple, appartient aux supporters à 52%, ce qui n’a pas empêché ces derniers de critiquer la nomination du nouvel entraîneur. Cependant, plutôt que de manifester ou boycotter, les fans de ce club pourront le moment venu se prononcer sur l’avenir de ceux qui ont choisit ce nouveau manager. Cette transparence et cette vision à long terme ne serait tout simplement pas possible avec un modèle à la Manchester United où les Glazers ont les mains libres.

L'exemple à suivre reste l’Allemagne, qui est le championnat le plus sain et le plus attractif pour les fans en Europe. Ce modèle démocratique qui donne le pouvoir aux supporters n’est peut-être pas parfait, mais on ne peut plus l’ignorer : c’est une bonne nouvelle pour le football écossais !

Les résultats du week-end :

St Johnstone s’est imposé 2-0 devant Kilmarnock grâce à des buts de Murray Davidson et Gregory Tade. Aberdeen et Motherwell se sont séparés sur un 0-0, tout comme St Mirren et Dundee United, puis Hibernian et Hearts dans le derby d’Edimbourg. Revenus d’une défaite 0-2 de Turin en semaine en Champions League, les joueurs du Celtic se sont à nouveau inclinés ce week-end, à Ross County sur le score de 3-2. Malgré deux buts d’avance, les Bhoys ont encaissé le but vainqueur signé Steffen Wohlfarth à la 90ème minute.

Laisser un commentaire