Sign in / Join

Neil Lennon sur les pas des légendes

Neil Lennon est devenu seulement le troisième manager de l’histoire du Celtic Glasgow, longue de 125 ans, à remporter le doublé Coupe-Championnat à fois comme joueur et comme entraîneur. Il rejoint désormais le célèbre Jock Stein, qui remporta aussi la Champions League en 1967, et son capitaine qui lui succéda, Billy McNeill.  

Il y a pire qu’être en compagnie d’un des plus grands managers de l’histoire de ce sport, en la personne de Jock Stein… Il faut bien sûr raison garder : Lennon n’est pas au même niveau que Stein et McNeill, et ne le sera probablement jamais.

La finale de la Coupe d’Ecosse dimanche dernier fut une partie de plaisir. Le Celtic a dominé la rencontre de bout en bout, sans forcer son talent, mais seule la victoire compte dans une finale. Hibernian n’a jamais pu troubler la défense des Bhoys, le gardien Fraser Foster n’ayant rien eu à faire et sa défense fut impériale. L’absence de Leigh Griffiths en attaque fut aussi préjudiciable aux Hibs.

Antony Stokes (élu homme du match) et Scott Brown furent les meilleurs sur le terrain, sans oublier Gary Hooper qui a inscrit un doublé. L’agent de Stokes, Gerry Carlile, devrait d’ailleurs bientôt recevoir un coup de fil de la part des dirigeants du Celtic qui souhaiteraient prolonger le contrat de l’irlandais.

Malgré une blessure qui l’a éloigné des terrains durant cinq mois, le retour de Stokes a revigoré l’attaque du Celtic. Loin d’être parfait en dehors du terrain, ses performances sur le terrain depuis qu’il est de nouveau à disposition du coach sont irréprochables.

Brown aussi a vécu une saison difficile, enchaînant les blessures. Mais cette finale a fait taire ses nombreux critiques : sa ténacité et sa détermination ont été d’une grande utilité pour le milieu de terrain, remportant son duel à distance avec son vis-à-vis Kevin Thompson.  Il a représenté un grand manque pour son club cette saison, c’est certain. Espérons que l’exercice 2013-2014 sera plus tranquille pour lui.

Hooper mérite aussi quelques félicitations pour ses deux très beaux buts, même si sa seconde partie de saison fut assez moyenne. Ce match consacra son retour au plus haut niveau, et il aurait même pu inscrire un triplé. Va-t-il rester la saison prochaine ? Cela est peu probable, mais personne ne se plaindra s’il décide finalement de prolonger l’aventure à Celtic Park. C’est un atout indéniable tant sur le plan domestique qu’européen pour son club. Le remplacer sera quoi qu’il arrive une mission très difficile.

Cet été, les Bhoys devront se renforcer dans plusieurs secteurs. Les priorités de la cellule de recrutement devraient être un défenseur, un milieu de terrain gauche ainsi qu’un attaquant. Il faudra tout d’abord se débarrasser des joueurs en surplus, comme Thomas Rogne ou Paddy McCourt qui, au passage, n’auraient jamais du être recrutés par le club.

A noter pour finir que le spectacle dans les tribunes fut à la hauteur de celui sur la pelouse. L’ambiance était en effet électrique à Hampden Park. Félicitations notamment aux fans des Hibs qui sont restés jusqu’au bout de la rencontre pour encourager les leurs malgré le scénario du match.

C’est donc la fin d’une saison écossaise assez peu gracieuse, qui fut même moche à de (trop) nombreuses reprises. Il faut espérer que le prochain exercice sera centré exclusivement sur le jeu, mais il y a peu de chance que cela arrive…

Laisser un commentaire