Sign in / Join

Jupiler Pro League – C'est pas tous les jours dimanche

Après un samedi bien terne (4 buts à peine en 4 matches), il aura fallu attendre dimanche après-midi pour que cette sixième journée de Pro League s’anime un peu. Mais de quelle façon ! A la sobre et déjà habituelle victoire du Standard, cette fois-ci contre Courtrai, a succédé un palpitant duel entre les deux premiers de la saison dernière : Zulte et Anderlecht. Sept buts, trois cartons rouges et le but de la victoire pour les Waregemois (4-3) inscrit en toute fin de partie. Belgique, terre de spectacle. Parfois.

La Jup’ - Minute

Anderlecht: Et bim, une deuxième défaite déjà cette saison. Au terme d’un match spectaculaire, les mauves se sont inclinés au stade arc-en-ciel de Zulte-Waregem. Jouant trop bas, les Bruxellois sont dominés en première période malgré l’ouverture du score de Sacha Kljestan. Thorgan Hazard remet les équipes à égalité d’un superbe but à la 33e. Au retour des vestiaires, le match s'emballe. Mitrovic (pour son premier match en Belgique) remplace un Bruno atone et dynamise le jeu anderlechtois. Mais à la 51e Kouyaté est sévèrement exclu pour un contact dans la surface sur Habibou (qui a parfaitement joué le coup). Proto stoppe le penalty d’Hazard. Quelques secondes plus tard, Skulason donne l’avantage au Essevee. Sur un très beau service de Mitrovic, Suarez inscrit son cinquième but de la saison (59e). Quelques minutes après l’exclusion de Skulason (pour un coup de coude), D’Haene claque une superbe tête sur un corner d’Hazard (3-2). Juste après son entrée au jeu, De Zeeuw, servi par Mitrovic, égalise à nouveau. A la 90e, sur un coup-franc consécutif à un coup de coude de Deschacht (qui a une furieuse tendance ces derniers mois à les multiplier lorsqu'il est dépassé), Franck Berrier touche son premier ballon, de la tête, et offre la victoire à son club. Un beau cadeau d’adieu de la part de l’ancien Cannois qui jouait son dernier match pour Zulte.
Comme la semaine dernière face à Charleroi, Anderlecht a été très mauvais défensivement. Les erreurs de placement et la passivité des mauves et blancs sur les trois (!) buts encaissés sur phases arrêtées faisaient peur à voir. John Van Den Brom, le coach bruxellois, a du pain sur la planche à deux semaines du début de la Ligue des Champions.

Sur le but victorieux de Berrier, les anderlechtois ont vraiment défendu comme des bébés. (©dhnet.be)

Standard: Same old, same old. Pour le plus grand club wallon, tout continue de rouler. Chaque semaine, des victoires continentales et nationales s’ajoutent à la longue série de succès des rouches (12 jusqu’à présent). Et chaque semaine, on ne peut que répéter qu’Eiji Kawashima attend toujours le mec qui sera capable de lui marquer un goal en championnat.

RAEC Mons : Mons n’y est toujours pas. Le début de saison des dragons est catastrophique : un point seulement en six matches. Ce samedi c’est Gand qui a infligé une nouvelle défaite à des montois inoffensifs et nerveux. Alors que cette saison devait être pour l’Albert celle de la confirmation après une très belle septième place obtenue à l’issue de la saison régulière l’an dernier, elle prend pour l’instant plutôt le chemin de la troisième saison montoise en D1 maudite. Au cours de son histoire presque centenaire, le RAEC Mons a fêté trois accessions à l’élite : en 2002, 2006 et 2011. Les deux premières aventures en JPL avaient durées seulement trois saisons… Heureusement, il reste de nombreuses rencontres à Enzo Scifo, a priori pas menacé de limogeage pour le moment, et à son groupe pour vaincre le signe indien.

Les Résultats

Lokeren – Ostende

1 – 0

Lierse – FC Malines

0 – 0

La Gantoise – Mons

1 – 0

Cercle – OHL

1 – 1

Standard – Courtrai

2 – 0

Zulte-Waregem – Anderlecht

4 – 3

Charleroi – RC Genk

1 – 1

Waasland-Beveren – FC Bruges

1 – 2

Le Classement

Retrouvez le classement complet de la JPL juste .

La Course au Taureau d’Or

Cette semaine, on mettra en évidence la belle régularité de Hamdi Harbaoui (Lokeren) et de David Pollet (Charleroi) : ils ont chacun inscrit un but pour le quatrième match consécutif.

5 buts Bruno, Suarez (Anderlecht) ; Santini (KV Courtrai)
4 buts Harbaoui (Lokeren); Hazard (Zulte); Mujangi Bia (Standard); Pollet (Charleroi)
3 buts Buffel (Genk); Kljestan (Anderlecht); Pedersen (Gand); Remacle, Vanaken (Lokeren)

Le Programme de la 7e journée

Après la trêve internationale, la JPL reprendra ses droits les 14 et 15 septembre. Pas de chocs au programme mais une rencontre intéressante entre deux candidats aux places européennes : Genk et Zulte-Waregem.

Samedi 14/09

RSC Anderlecht – FC Malines
KV Courtrai – La Gantoise
FC Bruges – Lierse
OHL – Sporting Charleroi
RAEC Mons – Waasland-Beveren
Lokeren – Cercle de Bruges

Dimanche 15/09

KV Ostende – Standard de Liège
RC Genk – Zulte-Waregem

Drame d'alzheimer: les supporters du Standard ont complétement oublié leur revendications anti-Duchatelêt. (©dhnet.be)

Le Quartier européen

La fin de semaine dernière a charrié deux motifs de satisfactions pour les amateurs de foot belge: un grand et un plus modeste.

Le premier, c’est bien évidemment le triplé de qualifications pour les poules de la Ligue Europa réalisé par les clubs belges. Les trois porte-drapeaux ont remporté leur match retour des barrages.
Zulte-Waregem avait la tâche la plus délicate. Après le match nul concédé contre l’APOEL à domicile à l’aller (1-1), les Waregemois devaient aller chercher la qualif’ à Chypre. Mission accomplie grâce à un but en toute fin de match (90’) du jeune Naessens sur un centre de Berrier. C’est la deuxième fois de sa jeune histoire que l’Essevee atteint ce stade de la compétition. La première fois était restée comme un excellent souvenir. En effet, le club flandrien s’était qualifié pour les seizièmes de finale dans un groupe composé de l’Espanyol, de l’Ajax, du Sparta Prague et de l’Austria. Pas trop mal pour un puceau. Un Newcastle encore british les avait logiquement privés des huitièmes (3-1, 1-0). On leur souhaite la même belle aventure cette année.

Quant au Standard et à Genk, ils n’ont pas trop souffert pour valider des qualifications quasiment acquises dès les matches aller. Les deux clubs se sont baladés face à des adversaires plutôt limités. Les clubs belges sont bien à leur place dans cette Europa League. On rappellera malgré tout (pour les le plaisir de cripser les blauw en zwart) l’élimination du FC Bruges dès le troisième tour préliminaire par le Slask Wroclaw, club qui a quand même été éjecté des barrages par le FC Séville de Kéké Gameiro sur le score cumulé de 9 buts à 1…

En second lieu, le supporter mauve que je suis s’est réjoui du tirage au sort des poules de la Ligue des Champions. A chaque participation anderlechtoise, le dilemme est le même : ne tirer que des très grosses équipes, enchaîner les matches défaites de prestige et voir des étoiles briller dans les yeux de joueurs plus habitués aux déplacements dans les dorpen de la Flandre profonde, qu’aux lumières d’Old Trafford ou alors, avoir un tirage « favorable » et éventuellement espérer quelque chose (au mieux, un repêchage en EL, au pire quelques matches nuls voire une victoire au 6e match contre un « gros » déjà qualifié et démobilisé). Pour la deuxième saison consécutive, les vieilles gloires UEFAiennes ont épargné Anderlecht. Tomber sur Benfica, ce n’est certes pas un cadeau en soi (sauf en finale), mais c’est ce qu’il y avait de mieux à tirer dans le pot 1. Et puis bon, je ne vous surprendrai pas en vous disant que je préfère voir le Sporting lutter pour des points face à l’Olympiakos plutôt que contre le BVB. Et enfin, la cerise sur le gâteau. Le rêve de tout amateur de football et de chic à la française : le P-S-G. Waouh ! Avoir la chance de se mesurer au nouvel étalon-or-noir du football européen (ouais ouais, le Qatar c’est du gaz, tout ça. Tais-toi Pascal Boniface !), c’est magique. En résumé, Anderlecht abordera ces joutes européennes sans pression, mais avec un zeste d’ambition tout de même.

Barrages de l’EL – Matches retour

Apoel FC – SV Zulte-Waregem

1 2

RC Genk – FH Hafnafjordur

5 2

Standard de Liège – FC Minsk

3 1

Les poules « belges » de l’EL

Groupe C

Groupe D

Groupe G

Standard

Rubin Kazan (Rus)

Dynamo Kiev (Ukr)

Salzbourg (Aut)

Wigan (Ang)

RC Genk

Elfsborg (Sue)

Maribor (Slo)

Rapid Vienne (Aut)

Ejsberg (Dan)

Zulte-Waregem

FC Thoune (Sui)

Le programme d’Anderlecht en Champions League

Benfica – RSCA

17/09

RSCA – Olympiakos

02/10

RSCA – PSG

23/10

PSG – RSCA

05/11

RSCA – Benfica

27/11

Olympiakos – RSCA  10/12

Red Devils’ Corner

C’est la dernière ligne droite. Celle qui doit emmener les diables rouges au Brésil et ramener la Belgique en phase finale d’une compétition internationale douze ans déjà après la dernière. Après les sept premières rencontres, les Belges sont en tête du groupe A avec dix-neuf points, trois de plus que la Croatie. Avec six victoires, pas toujours franchement convaincantes (Pays de Galles, Ecosse, 2x Serbie et 2x Macédoine) et un nul à domicile contre les Croates, la Belgique est déjà assurée de disputer au moins les barrages. Cet enchaînement de bons résultats, plus vu depuis des lustres, a permis de ramener un enthousiasme certain autour de l’équipe nationale. S’il est parfois excessif (légère tendance à se voir trop beaux, sifflets pendant la marseillaise comme les premiers Corses venus), il fait tout de même plaisir à voir quand on se rappelle qu’il y’a à peine deux ou trois ans le Stade Roi Baudoin peinait à attirer 10 000 personnes et que les supporters Turcs ou Polonais étaient chez eux à Bruxelles. Désormais, les tickets pour les matches partent encore plus vite que les contribuables français fortunés. Au niveau de l’équipe, cette campagne a donné lieu à de belles confirmations (Witsel, Hazard, Kompany) et à de biens jolies révélations (Courtois, De Bruyne). Sur un plan nettement plus anecdotique mais qui fait du bien à un ego national souvent malmené, cette belle série a mené les diables rouges à la dixième place du classement Fifa (oui, juste devant la Grèce, et alors ?), un plus haut historique.

Les diables rouges de Wilmots séduisent de plus en plus de monde.

Tous ces motifs de satisfactions ne devraient pas faire oublier qu’à Rio, et ben on n’y est pas encore. Et que le moyen le plus direct pour y aller, ce n’est certainement pas une double confrontation comme la France, l’Angleterre ou la Russie au mois de novembre. Non, non, non. Il faut finir en tête de ce groupe A. Et pour ça, il reste trois matches à jouer.

Et le premier match à gagner, c’est le déplacement de vendredi en Ecosse. Pas de surprise dans la sélection de Willy pour ce huitième match des qualifications. On notera tout de même l’absence, en plus de Vermaelen (sur le retour après une énième blessure), de l’Amiral, du Guide, du Seigneur, Vincent Kompany. L’homme le plus classe du monde juste devant Georges A., s’est malheureusement blessé face à Newcastle lors de la première journée de Premier League. Mais en bon capitaine qu’il est, il sera du voyage à Glasgow pour soutenir ses collègues.

Les collègues
Gardiens: Casteels, Courtois, Mignolet
Défenseurs: Alderweireld, Ciman, G. Gillet, Lombaerts, Pocognoli, Van Buyten, Van Damme, Vertonghen
Milieux : Chadli, Defour, Dembélé, Fellaini, Simons, Witsel
Attaquants: Bakkali, Benteke, De Bruyne, E. Hazard, Lukaku, Mertens, Mirallas

Des kusjes

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :