Ryan Gauld, un gamin en or !

Ryan Gauld vient tout juste de prolonger son contrat avec Dundee United jusqu'en mai 2016. Un talent brut pour lequel s'extasie le football écossais depuis quelques semaines. Portrait d'un garçon qui pourrait conquérir l'Europe.

Ryan Gauld

Le Real Madrid, Liverpool, Manchester United, Arsenal... Les plus grands clubs du monde s'intéressent de près à ce jeune joueur de 17 ans, le dernier espoir d'un football écossais en crise. Le club de David Moyes vient d'ailleurs d'envoyer un recruteur pour l'observer avec l'équipe d'Ecosse U21 ce mois-ci. Que peut donc posséder de particulier ce gamin pour être l'objet de telles convoitises ? Un premier indice : Gauld possède tout modestement le surnom de Baby Messi. Un sobriquet adapté par rapport à sa taille (1,64 mètres) et ses qualités de meneur de jeu, mais pas (encore) pour son talent. "Il possède la capacité de voir une passe avant tout le monde dans le stade", analyse dithyrambique son manager Jackie McNamara. Il dispute son premier match comme remplaçant lors de la saison 2011-2012 contre Motherwell. C'est en avril 2013 qu'il est titularisé pour la première fois et Gauld en profite pour inscrire son premier but au cours de cette rencontre. Un signe annonciateur. Des qualités, il en a une palette. Le dribble est son arme principale. Peu de joueurs de Premier League peuvent se vanter de disposer d'autant de qualités techniques que ce natif d'Aberdeen. Une multitude défenseurs n'ont pas résisté par ses crochets utiles et ses feintes rusées. Cerise sur le gâteau, il vient même d'ajouter à cela un récent talent de buteur. Son centre de gravité très bas lui permet d'éviter les tacles rugueux des défenseurs et de changer de direction facilement, balle au pied. Le contre-partie est le marquage très serré imposé par ses adversaires.

La formation de Dundee United à l'honneur

Gauld n'est pas non plus le premier joyau à sortir de centre de formation des Arabs. Une réputation naît à Tannadice depuis plusieurs années. Celle d'un club qui forme des joueurs jeunes, dynamiques et offensifs. Cela permet à United de se maintenir confortablement en Premier League. David Goodwillie et Johnny Russell ne sont pas parvenus à confirmer les attentes placées en eux après avoir quitté leur cocon. Ryan Gauld peut craindre telle désillusion, mais son talent semble nettement supérieur à ses prédécesseurs. La nomination de Jackie McNamara au poste de manager n'apparaît sûrement pas étrangère à son rendement actuel. Il est désormais un pion essentiel du dispositif des Tangerines, avec 5 buts inscrits en 14 matchs disputés. Une vraie liberté est laissée au joueur de 17 ans par McNamara. Inhabituel pour un jeune joueur vivant toujours chez ses parents et qui lui ordonnent de ranger sa chambre après l'entraînement...

3 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :