Sign in / Join

Les records des gardiens Français

En ce moment, le football français vit à l’heure des records de nos gardiens de but. Deux hommes sont sous le feu des projecteurs : Mickaël Landreau et Vincent Enyeama.

On va donc faire un petit tour d’horizon des records plus ou moins fameux de nos gardiens.

mickael-landreau-le-gardien-de-but-de-bastia-s-echauffe-avec_1371617

image: AFP

Nombre de matches en Ligue 1 : Mickaël Landreau

Ça, c’est le tout frais record de Mickaël Landreau. A l’occasion de la 15e puis de la 16e journée de Ligue 1, Landreau a égalé puis dépassé le record du plus grandnombre de matches disputés en Ligue 1.

Ce record était de 602 matches et appartenait à un autre gardien : Jean-Luc Ettori. Ce qui est intéressant, c’est qu’à l’époque de Jean-Luc Ettori, la presse n’avait pratiquement pas parlé du record du gardien Monégasque. Ettori n’avait pris conscience qu’il pouvait battre le record de Dominique Dropsy (596 matches entre 1972 et 1989) qu’au début de la saison 1993-1994, soit sa dernière saison en pro.

Aujourd’hui, ce record fait bien plus de bruit puisque Landreau a eu droit à un supplément spécial de la part du journal L’Equipe. Le journal invitant même les internautes à le féliciter avec le hashtag #landreauXXL

Minutes d’invincibilité : Gaëtan Huard

Saison 1992-1993. Gaëtan Huard passe du statut de zéro à celui de héros. Le 3 décembre 1992, lors de la 17e journée de Division 1, Huard et ses coéquipiers bordelais se font étriller au Parc des Princes par le PSG : défaite 5-0. Après la Manita, Huard perd sa place au profit du gardien remplaçant Philippe Sence le temps d’une journée avant de retrouver son statut de n°1. Huard va alors préserver sa cage inviolée pendant 1176 minutes qui se décomposent ainsi : les 17 dernières minutes du PSG/Bordeaux, 1080 minutes entre la 19e et la 30e journée et les 79 premières de Bordeaux/Montpellier lors de la 31e journée. Car à la 79e minute de Bordeaux-Montpellier, un coup franc d’Asanovic est dévié par Eric Guérit qui marque donc contre son camp…

Pour info, le précédent record appartenait à… Jean-Luc Ettori avec 899 minutes d’invincibilité entre le 28 novembre 1992 et le 21 février 1993. Ce qui veut dire que lors de la même saison, deux gardiens avaient amélioré le record d’invincibilité !

Et depuis deux saisons, le record de Huard est de retour sur le devant de la scène. La saison dernière, le gardien du PSG Salvatore Sirigu a tenu 948 minutes. Et cette saison, c’est le gardien du LOSC, Vincent Enyeama qui relève le défi : 1035 minutes au soir de la 16e journée

Minutes d’invincibilité  à domicile : Jérémie Janot

Le record de Gaëtan Huard ayant marqué les esprits, les médias ont décidé de « créer » un nouveau record : celui de l’invincibilité à domicile pour un gardien de but. Le record appartenait aussi à Huard (1008 minutes d’invincibilité au Parc Lescure) jusqu’à ce que Jérémie Janot ne fasse mieux avec 1534 minutes. Le record de Janot s’étale sur deux saisons : 2004-2005 et 2005-2006. 1534 minutes, ça fait grosso modo 25 heures de jeu. Les supporters stéphanois avaient surtout marqué le coup lorsque Janot avait atteint la barre symbolique des 24 heures.

Le record de Janot prit fin le 21 septembre 2005 lors de la 8e journée de Ligue 1. Le défenseur de Nancy, Cédric Lécluse, avait ouvert le score à la 33e minute du match. Janot avait passé une mauvaise soirée puisqu’il avait ensuite encaissé un deuxième but (réalisé par Adrian Sarkissian), à la 69e minute (score final 0-2). Ou comment passer de 1534 minutes d’invincibilité à 36 minutes. 

Nombre de matches consécutifs : Fabien Cool

Entre 1998 et 2006, Fabien Cool va jouer consécutivement 306 matches de Ligue 1. Le record de Fabien Cool doit en fait beaucoup à un joueur anglais : Frank Lampard. Car de l’autre côté de la Manche, Lampard enchaîne 164 matches de Premier League entre 2001 et 2005. Du coup en France, on cherche qui détient ce record. On s’aperçoit alors que Dominque Baratelli détient le record avec 273 matches consécutifs (établit entre 1970 et 1977) mais que Fabien Cool peut le battre. Cool égale Baratelli le 14 janvier 2006 lors d’un Lens-Auxerre avant de prendre seul la tête le 22 janvier suivant lors d’un Lyon-Auxerre.

Fabien Cool portera son record à 306 matches consécutifs. Sa série s’étend du 9 mai 1998 (Auxerre-Lens) au 17 décembre 2006 (Auxerre-Lorient). Victime d’une pubalgie, il devra laisser sa place à Olivier Sorin (23 décembre 2006, Lille-Auxerre) qui ne la lâchera plus jusqu’à la fin de la saison. Fabien Cool annoncera alors sa retraite.  

Chose intéressante, la réaction de Fabien Cool à l’époque : « Ce record ne me fait pas grand-chose. Personnellement, je n’étais pas du tout au courant, c’est un journaliste qui m’a informé car je ne fais pas le décompte de mes matches ».  Mais aujourd’hui, le gardien semble tenir à son record puisqu’il a déclaré le 5 décembre 2013 à L’Equipe : « Mon record ne sera jamais battu».

Record de clean sheets : Salvatore Sirigu

Le record de clean sheets (nombre de matches sans prendre de but) appartient à Salvatore Sirigu : 23 clean sheets en 33 matches lors de la saison 2012-2013. Malgré ces clean sheets, le PSG n’a pas battu le record de la meilleure défense sur une saison. Ce record appartient à l’OM et a été réalisé lors de la saison 1991-1992 : l’OM n’avait concédé que 21 buts en 38 journées. Le gardien Pascal Olmeta avait alors réalisé 21 clean sheets en 38 matches.

Plus jeune gardien en Ligue 1 : Anthony Mandréa

Si Landreau a battu un record cette saison, il a en a perdu un : celui du plus jeune gardien de la Ligue 1. En gros, il a conquis un record de longévité pour perdre celui de précocité. Landreau avait débuté en Division 1 le 2 octobre 1996 à l’occasion d’un match entre Bastia et Nantes. Il était alors âgé de 17 ans 4 mois et 18 jours. Ce record est tombé le 3 novembre 2013, lors du match Nice-Bordeaux comptant pour la 12e journée de Ligue 1.

Lors de ce match, le gardien de Nice, David Ospina se blesse à la 51e minute et est remplacé par Anthony Mandréa. Agé de 16 ans, 10 mois et 9 jours, il devient ainsi le plus jeune gardien de Ligue 1.

Notons que le record absolu de précocité en L1 appartient à un joueur de champ : Laurent Paganelli a fait ses débuts en D1 le 25 août 1978 à l’âge de 15 ans, 10 mois et 3 jours.

9 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :