Sign in / Join

Behrami, la Suisse domine le milieu.

La Serie A regorge de grands talents au milieu de terrain. Vidal, Pogba, Pirlo chez la Juve, Pjanic, De Rossi et Strootman chez les giallorossi, Hernanes chez la Lazio, Kaka au Milan, Kovacic et Guarin à l’Inter. A Naples, 4 joueurs se disputent les 3 places de titulaire. Hamsik, plus offensif, et le trio suisse Dzemaili, Inler et Behrami. Valon, peut-être le joueur le plus sous-estimé en Serie A. Absolument immense la saison dernière, il est reparti sur des bases encore plus impressionnante en 2013-14. Bref, Valon Behrami domine. Et ça va continuer.

behrami2_1663263c

Valon Behrami avec la Suisse (source: AP)

Auteur de 21 passes réussies sur 24, de 3 tacles réussis sur 6 et de 2 interceptions et d’un csc ce lundi contre la Lazio, Behrami n’a pas été étincelant statistiquement parlant. Mais le voir courir tout le temps, le voir se démener pour récupérer les ballons, le voir lancer ses compagnons d’attaques pendant 90 minutes est toujours fantastique. Par contre, lors du match contre Dortmund, Valon passion peroxyde a réussi 51 passes sur 60, a intercepté 5 ballons et réussi, en plus, 4 tacles. Face à Mkytraalafan-mot-compte-triple, Sahin et companie. Pas mal pour un joueur arrivé un peu à l’imprevu, après certes de bonnes saisons à la Lazio, à West Ham ou encore à la Fiorentina, mais rien d’exceptionnel. Il était important sous Mazzarri, il est devenu crucial pour Benitez qui l’aime le voir jouer en association avec Inler, avec son profil pour defensif, plus dur sur l’homme. Son match presque parfait contre la Fiorentina, réussissant 7 tacles sur 9 et 32 passes sur 40, presque toujours vers l’avant m’avait fait vraiment réaliser l’importance de ce joueur qui est peu habitué au louanges de San Paolo.

Behrami contre la Fio

Son match contre la Fiorentina. Victoire 1-2 à l’extérieur. (Source : StatsZone, 442)

 Le bougre s’est calmé aussi niveau discipline, ne récoltant qu’un carton jaune depuis le début de la saison, contre 14 la saison dernière en Juin.  Valon Behrami est un homme de l’ombre, assidu et combattif. Je vois beaucoup de ressemblance entre lui et le jeune Fofana de l’OL. Ils sont utiles, indispensables mais jamais ils ne recevront la gloire d’une récompense individuelle ou l’amour inconditionnel des supporters. Ils ne marquent pas de buts hors du commun, ils ne font pas des passes de 60m sur le pied de leur attaquant, mais ils ne sont pas moins important. Je me devais de rendre un court hommage au Suisse, acteur principal du bon début de saison du Napoli (avec d’autres). Il sera sans doute au Brésil avec sa Suisse adoptive, et faire trembler le monde. Valon Behrami et Ousama, même combat.

10 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :