Le résumé de la 21ème journée de Serie A

Il y a une semaine, on annonçait la Serie A bouclée, le titre promis à la Juve, et la seule incertitude qui restait portait sur la capacité de Benitez à passer plus de deux jours sans pleurer. Ce Lundi, tout a changé.

La Juve en danger ?

La Vieille Dame a laissé deux points sur le terrain de la Lazio, suite à une expulsion de Buffon, et un nul arraché au bout de la rage par un Llorente qui passe le bonjour aux journalistes qui l'annonçaient trop faible en début de saison. Mais la vérité est, qu'à 10 contre 11, à l'extérieur, menée 1 à 0, les hommes de Conte ont su limiter la casse, et ramener un point dans une situation bien mal embarquée.

Llorente juve lazio

Derrière, oui, la Roma a su reprendre deux points, en écrasant un Hellas Vérone aussi audacieux qu'un vulgaire Butters Stotch. Oui, Gervinho se révèle comme le meilleur ailier du Calcio. Oui, Rudi Garcia réussit à ménager ses joueurs pour conserver sa vitesse de croisière. Mais reprendre 6 points à une équipe qui n'en a laissé échapper que 7 jusque là, cela relève plus de l'utopie qu'autre chose.

Qui veut la troisième place ?

Le Napoli, pas encore fatigué d'être jaloux de la Roma, puisqu'après les multiples sorties de Benitez, c'est cette fois Pepe Reina qui s'est fendu d'une pique pleine d'envie sur Twitter, devrait peut être se préoccuper de la Fiorentina, qui n'est qu'à 3 points derrière.

Les deux équipes n'ont su faire mieux que match nul, malgré un irréel triplé d'Alberto Aquilani pour la Viola face au Genoa, et à cause d'un incroyable manqué d'Higuain qui, seul devant le but vide, a envoyé un ballon en touche.

Bakayoko, lui, aurait réussi à la mettre au dessus.

Bakayoko, lui, aurait réussi à la mettre au dessus.

Une chose est sure, entre ces deux équipes, le match sera sérré pour accrocher le wagon pour la Ligue des Champions.

Milan, morne plaine....

Il y a peu, Milan était le centre du Monde. L'Inter était champion du monde et le Milan avait les joueurs les plus mythiques du globe. Aujourd'hui, rien ne va plus au pays de la mode.

L'Inter galère, mené par des dirigeants inconstants, et incapable de savoir dans quelle mesure ils souhaitent transformer leur effectif. Après le vrai-faux échange Vucinic - Guarin, et les manifestations des tifosi devant le siège du club, on se demande ce que pourra faire Mazzarri pour tenter de sauver la saison.

Chez les cousins du Milan AC, c'est également le flou artistique. Balotelli est toujours aussi incontrôlable, tandis que les défenseurs se blessent les uns après les autres, laissant aux plus nostalgiques l'espoir de revoir la magnifique paire de défenseurs centraux Mexes - Rami, qui avait fait fureur avec l'équipe de France.

Mexes, qui sortait du salon de bronzage, et Rami.

Mexes, qui sortait du salon de bronzage, et Rami.

A ce jour, les Milanais sont plus proche de la zone de relégation que de l'Europe, ce qui appesantit l'ambiance autour de Clarence Seedorf, confronté à l'enfer dès sa prise de fonction.

C'est l'heure des affiches !

Et maintenant, fini d'attendre les matchs à grosse tension. Ils sont là. Dès Dimanche, ce sera le feu à Gênes, pour un derby ou la Samp voudra se venger de l'humiliation de l'aller. Le même soir, ce sera le match des rayures, entre la Juventus qui voudra rebondir, et l'Inter, qui, en cas de défaite, pourrait sortir des places Européennes.

Et quand on sait que la semaine suivante, le programme nous proposera un Napoli - AC Milan puis un Lazio - Roma, on ne peut qu'aimer la Serie A !!

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :