« Les Suisses de demain » – E10 – Michael Frey

Capture d’écran 2014-01-22 à 03.21.43

Bonjour !

Dans l’espoir de mieux vous faire connaitre le football suisse et sa relève nous partons chaque semaine à la découverte d’un jeune espoir helvétique.

Capture d’écran 2014-03-29 à 16.12.29

Semaine n°10 : zoom sur un attaquant de nationalité suisse (-21 ans)

Michael Frey – 20 ans – 6 sélections en équipe de Suisse U-21 – Young Boys Berne

Parcours junior :

Né le 19 juillet 1994 à Münsingen dans le canton de Berne, Michael atterrît dans une famille de sportif. Très vite il s'inscrit dans le club de son village où son grand gabarit lui permettra rapidement d'attirer les sirènes du FC Thoune, club n°2 du canton. Il y rejoint son frère ainé (de 3 ans) qui arrive gentiment à la fin de son parcours junior. Son frère David a la chance d'effectuer ses débuts pro avec l'équipe fanion en Challenge League dès 2009, avant de partir chez le rival pour une saison puis de revenir vers son petit frère au FC Thoune. Plus talentueux que son ainé, Michael est présent très jeune dans les différentes sélections suisses. Ses grandes qualités alertent les recruteurs du  rival cantonal, le "grand" Young Boys de Berne lui propose un contrat pro en juillet 2010, il est alors âgé de 16 ans. Pendant que son frère revient dans son premier club, Michael rejoint à son tour le gros club de la capitale.

Parcours professionnel :

Une fois son contrat pro signé, le petit nouveau issu de la formation du "petit" rival doit dans un premier temps faire ses preuves avec l'équipe -21 ans bernoise, qui évolue en 1 Ligue, équivalent de la D3 suisse, 20 matchs et 9 buts plus tard il effectue ses grands début en pro à 18 ans le 13 mai 2012 à l’extérieur face .. au FC Thoune, beau clin d’œil du destin. Loin d'être impressionné le petit Frey s'offrira le luxe de scorer dès son 2ème match pro, entré à la 87ème face au FC Sion il donne une allure de correction à la défaite des visiteurs en inscrivant le 3-0.

Joker de luxe durant la saison 2012-13 qui le verra inscrire 4 petits buts en 31 matchs de Super League (à sa décharge il n'a été titularisé qu’une petite dizaine de fois). Après une saison en demi-teinte qui l'aura vu s'affirmer et laisser entrevoir de belles qualités techniques et surtout athlétiques, Michael est depuis l'arrivée du nouveau coach Uli Forte un pion essentiel de l'effectif bernois qui aurait du participer à la course au titre. Auteur de 6 buts en 24 matchs Frey est une des rares satisfactions dans les rangs d'un YB malheureusement trop souvent décevant. Nommé espoir 2013 de Super League il se fait gentiment un (pré)nom.

"L'avenir suisse en une seule image, Frey et Schär"

"L'avenir suisse en une seule image, Frey et Schär"

Sélection nationale :

Taulier de l'équipe -21 suisse dans laquelle il occupe le front de l'attaque avec l'autre grand "nom" de la sélection, Nassim Ben Khalifa. Il devrait faire le saut en équipe A dans un avenir proche, après le Mondial avec l'arrivée de Petkovic ? Enfin le successeur de son homonyme Alex ... Frei ? A suivre!

Avenir :

Sous contrat jusqu'en 2016 avec le club de la capitale Michael Frey restera sans doute une saison supplémentaire dans son club "formateur" pour gagner le titre qu'attendent les supporters noirs et jaunes depuis des lustres ? Après quoi il s'envolera à l'étranger, sa grande taille et sa puissance risques de faire un malheur dans le championnat anglais par exemple, Arsène si tu me lis ... !

Grand espoir de Super League, futur taulier de la Nati ?

Grand espoir de Super League, futur taulier de la Nati ?

6 comments

  1. Revolt 6 avril, 2014 at 16:52 Répondre

    Il est en train d’exploser cette saison, j’ai toujours eu beaucoup de peine à aimer cette équipe de YB et les joueurs qu’ils ont formé au club. J’espère qu’il prendra un autre chemin qu’Affolter…

    Un autre joueur à suivre à YB à part lui et Mvogo c’est Steffen, il a 22ans à peine et était annoncé comme le prochain Shaqiri et c’est vrai qu’il a une très bonne technique et vivacité. Il fait sa première saison en SL et c’est plutôt correct, dès qu’il se sera vraiment adapté il peut aussi devenir un très bon joueur.

  2. NicoTlmsf 7 avril, 2014 at 09:34 Répondre

    Effectivement son titre d’espoir de l’année en est l’illustration ! Affolter reste une énigme, trop de projecteur trop tôt, mauvais choix, rien n’a marché pour lui.

    J’aime beaucoup Mvogo qui risque de mettre Wölfli à la retraire sur le long terme. Steffen à fait une bonne saison à Thoune l’année passée mais cette saison il déchante, quand il joue il se fait bêtement expulsé, à 22 ans il doit franchir un cap !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :