Sign in / Join

Séance de dédicace de Marco Verratti - Coup de foudre à Intersport

Coup de foudre à Intersport

Mardi 15 Avril, Paris, 16h00, la température est de 14° et le pic de la pollution est à son sommet...

Parce que TLMS'enFoot prend de plus en plus d'ampleur, nous pauvres rédacteurs, commençons à obtenir des accréditations...  Un sandwich, une bière et direction rue de Rivoli dans le 1er arrondissement de Paris pour une séance dédicace avec Marco Verratti...

Il est 15h passé de trente minutes, j'suis large... Convié à passer par la porte de derrière car en possession de mon accréditation, je me rends sur les lieux... Je ne suis pas le premier. Gada Gentili, une jeune stagiaire italienne pour le site melty.it était déjà appareil photo dans une main, dictaphone dans l'autre aux aguets. Un doux accent du sud, chevelure brune légèrement ondulée, regard angélique, sourire dents blanches... Suis tombé amoureux... Deux trois formules de politesse, yes, j'ai ma traductrice officielle...

La scène s'est passée dans les rayons du nouveau Intersport et l'objectif était de promouvoir la marque de l'équipementier Italien, Puma... J'vous mets dans l'ambiance, il fait sombre, ça sent la transpiration, le personnel du magasin est au taquet, quelques agents de sécurité ici et là, une estrade   avec un poster géant derrière de Falcao, ça ne s'invente pas... Enfin, amassés les uns sur les autres, présent pour certains depuis midi, venus en masse, les fans de l'italien et surtout du PSG faisaient face !

Gada

Gada

Annoncé pour 16h... Le milieu s'est pointé avec un bon quart d'heure de retard, son regard a croisé le mien, yeux bleus contre yeux bleus... Suis tombé amoureux...

Dès lors, le parc à journalistes s'est intensifié et les attachés de presse, pédants comme jamais, nous informent que Verratti ne sera pas disposé à répondre à nos questions mais que toutefois nous pouvons prendre des photos... Comment dire, si ce n'est que pour une photo, Google Images aurait été suffisant. Mais même si on me ferme la porte, je passe par la fenêtre, ce ne sont pas deux attachés de presse, huit vendeurs et quatre agents de sécurité qui m'empêcheront d'échanger quelques mots avec le joueur parisien. Surtout avec Gada à mes côtés !

Verratti loves TLMSF

Verratti loves TLMSF

Il en va de soi, j'ai réussi à passer au travers des mailles du filet... Un entretien de haute qualité durant lequel il m'a assuré que sa place pour le Brésil se jouera en fonction des six derniers matches qu'il lui reste à disputer - d'ailleurs il revenait tout juste d'Italie où il a passé des tests physiques en vue du Mondial - a pronostiqué le Real en Champion's Leaque et la Juve pour l'UEFA, m'a confié que Lavezzi était le coéquipier qui lui est le plus proche. Quant à savoir lequel de ses partenaires est le plus relou, con, chiant... Il a botté en touche le salaud. Récent papa, je lui ai forcément demandé si le petit Tommaso faisait ses nuits... et c'est à ce moment qu'un golgoth m'a gentiment attrapé et dégagé... Encore une fois je n'ai pas eu de réponse mais un sourire qui en disait long. Peu importe, la réponse se trouvait dans ses cernes.

Exclu et banni par la profession, j'ai erré au milieu de la foule sans oublier de jeter un œil sur mes confrères. Parce que je ne suis pas corporate, je balance...

Bintou

Bintou

Bintou, 18ans, venue depuis Gyf-sur-Yvette dans le 91 s'est exprimée devant l'objectif du Canal Football Club. Vous la verrez sûrement dimanche. Elle était toute timide et ne savait que faire de ses mains. Tellement mignonne... Suis tombé amoureux.

Elle m'a glissé dans l'oreille les quatre questions auxquelles elle a dû répondre :

            . Pourquoi es-tu là ?

            . Depuis quelle heure tu attends ?

            . Marco Verratti ou Justin Bieber ?

            . Que vas-tu lui dire ?

Vous noterez la pertinence des questions... Il ne manquait que Séverine Ferrer et on se serait cru dans « Fan de... ».

Plus tard, la même équipe du CFC est également passée outre les interdictions et est allée poser quelques questions à la star du jour... Vous découvrirez donc dimanche dans l'émission, Verratti dédicacer deux cartons, un jaune, un rouge, dire qu'il préfère le jaune et attribuer le rouge au cameraman, puis griffonner sur le micro de la chaîne câblée avant de prononcer dans un presque parfait français :  « Voilà, c'est tout pour cette semaine et c'est déjà pas mal » guimique de la Grande Surface...

La séance a suivi son cours quand à vingt minutes de la fin est arrivé, comme un cheveu sur la soupe, Alexandre Delperier et son micro floqué Yahoo. Grand blond, barbe de trois jours... Suis tombé amoureux.

Une tape sur l'épaule d'un des attachés de presse, vas-y que je te glisse un p'tit mot dans le creux de l'oreille et voilà qu'on lui déroule le tapis rouge... Il fait son interview, tranquille, demande une photo dédicacée pour Louis, son fils...  Limite, on lui apporte sur un plateau... et avec ça ? Un café et une pipe ? C'est sûr, les relations ça aide ! Moi je connaissais un ami du lycée dont son oncle était ami avec le cousin d'un mec qui bossait pour la télé... Je n'en joue pas pour autant !

Aujourd'hui, j'ai appris, promis la prochaine fois je collerai un autocollant Canal+ sur mon faux micro ou porterai une perruque... La même que porte Delperier et je ramènerai du texte, du son et de l'image.

Jean Laurent Pélissier pour TLMS'enFoot

6 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :