Sign in / Join

Dans l'oeil de Gillot 34e journée de Ligain : Bordeaux-Guingamp

Des bordelais privés de leurs principaux supporters, une équipe qui joue le maintien, l'autre en roue libre sur cette fin de saison, un dimanche après-midi sans pression. Tout était réuni à Chaban-Delmas pour un bon 0-0 des familles entre girondins et bretons mais Francis a toujours plus d'un tour dans son sac. Il signe ici l'un des plus beaux succès de son ère, retour sur un match incroyable où un certain Cheick Diabaté s'est distingué.

Les compositions d'équipes :

bordeaux guingamp

Côté bordelais il y a trois changements par rapport à l'équipe qui avait concédé le nul face à Ajaccio : Henrique à la place de Planus, Jussie remplace Saivet et enfin Diabaté est préféré à Hoarau. On retrouve le 4-4-2 classique qui est pourtant en panne de résultat, en effet l'équipe du président Triaud reste sur 7 matchs consécutifs sans victoire dont 5 nuls. Pour les guingampais, Gourvennec choisit l'option offensive, il aligne un 4-3-3 avec des joueurs portés vers l'avant : Beauvue, Giresse, Yatabaré, Atik … Le coach breton ne veut pas pas rester derrière et démontre ainsi une réelle envie d'aller chercher de précieux points en vue du maintien.

Le mot du coach : ALLEZ VENEZ BORDELAIS VOUS ASSEOIR À CHABAN IL FAIT SI MOCHE DEHORS ICI C'EST CONFORTABLEEEEE LAISSEZ-VOUS FAIRE BORDELAIS ET PRENEZ BIEN VOS FUMIS…. Ah non tonton Thiriez me coupe dans mon impro, nos chers ultras-marines ont été interdits de stade aujourd'hui à cause de récents débordements à Reims (oui Reims ville de Hools et de Thug life c'est bien connu). Bref du coup on joue dans un Lescure qui sonne creux (Pléonasme je sais). Face à nous le futur finaliste de la coupe de France : Guingamp, enfin vu qu'ils jouent contre Rennes et sa loose légendaire c'est comme si c'était gagné. De notre coté on a plus grand chose à jouer, seulement assurer la 7e place pour faire plaisir au président au niveau des sous.

La première mi-temps : un vent de folie a soufflé sur Chaban cet après-midi je ne peux pas dire pourquoi mais je le sentais, Cheick me faisait un grand sourire dans le tunnel, Henrique avait sorti ses crampons visés édition Vendredi 13 et Jussie ne s'était pas blessé depuis 10 minutes. Dès la 8e le ton est donné, Sertic servi par Mariano sur la droite lâche un centre tendu que Diabaté reprend du pointu dans la surface en devançant Sorbon. Ça fait 1-0. À la 20e action similaire qui part sur la droite, Mariano trouve aux abords de la surface Jussie qui trouve en première intention Maurice-Belay qui dévie astucieusement pour Diabaté. Le buteur malien ne se fait pas prier et trompe Samassa avec le plat du pied. Ça fait 2-0. Vous en redemandez ? À la 26e Sertic tire un corner sur la droite que Diabaté reprend d'une sublime épaule/tête qui file en lucarne. Ça fait 3-0 et c'est surtout le premier triplé de Diabaté dans sa carrière.

dIABATÉ BALLON D'OR

 

Un triplé en 18 minutes, personne n'a réalisé une telle perd cette saison. Cheick favori pour le ballon d'or du coup ?

Mais vous nous connaissez trop bien, même à 3-0 on n'est pas sereins. Deux minutes après on concède un coup-franc plein axe. Atik enroule son ballon dans la surface et trouve Diallo, seul devant le but. D’une tête rageuse, il trompe Carrasso et redonne de l’espoir à Guingamp qui était pourtant à la rue jusque-là. On rentre à la pause avec deux buts d'avance.

La deuxième mi-temps : contrairement aux 5 sorties précédentes on ne va pas s'écrouler en concédant une égalisation naïve (Montpellier, Nice, Rennes et Ajaccio). Cette fois-ci les joueurs ont compris le message et reprennent la seconde période tambour battant. À la 48e Orban déborde côté gauche, son centre ne trouve pas preneur mais la défense bretonne ne se dégage pas. Jussie rodait par là et fusille Samassa aux 6 metres, il inscrit là son 8e but de la saison. Ça fait 4-1. Allez on pousse encore plus loin le yolo. À la 68e Roland travaille côté droit, il déborde Cerdan qui dévie le ballon du bras dans sa surface, monsieur Kalt désigne le point de penalty, cela peut paraitre très sévère. Rolan ne se fait pas prier pour marquer son 2e but en trois matchs et porter ainsi le score à 5-1. Voilà c'est fini messieurs, sans nos supporters on fout un 5-1 … On va devoir les interdir jusqu'à la fin de la saison.

Les statistiques : 

stats bordeaux guingamp

 

Les joueurs : 

Carrasso : après-midi très tranquille pour le portier bordelais, seulement battu sur une tete à bout portant de Diallo. Auparavant il avait assuré sur une frappe de loin de Giresse

Mariano : très remuant il a multiplié les centres et a enfin retrouvé ses jambes de début de saison. Encourageant à 4 matchs de la fin ...

Henrique-Sané : la paire centrale ne fut mise en difficulté qu'à une seule reprise, sur le but breton elle a fait preuve d'un air-marquage habituel mais elle s'est ressaisie après. Les attaquants bretons ont été muselés par les deux compères durant les 60 dernières minutes.

Orban : agressif, volontaire, collectif, on a retrouvé du bon Lucas Orban cet après-midi. Ses centres ont souvent trouvé preneurs dans la surface.

Sertic : double passeur décisif il a réalisé un match plein et monte sur la troisième place du podium des passeurs cette saison en Ligain.

Traoré : il démontre de réelles qualités dans l'entrevue ces derniers temps; il a perdu très peu de ballons et en a gratté quelques uns.

Rolan : dans les bons coups il a souvent mis à mal Lemaître à de nombreuses reprises avant d'inscrire un but sur penalty. La bonne surprise de cette fin de saison pour les bordelais.

Maurice-Belay : après 2-3 sorties sans éclats il a réalisé un bon match avec une passe décisive et de nombreuses prises d'initiatives intéressantes.

Diabaté : EL GOLEADOR, très inspiré aujourd'hui il a marqué sur chacun de ses occasions en s'arrachant à chaque fois. S'il avait été là toute la saison on ne serait sans doute pas en train de se contenter d'une septième place ...

Jussie : bon match du brésilien qui a su concrétiser sa seule occasion, il a cependant démontré une belle complémentarité avec Diabaté.

Coté guingampais : les bretons ont littéralement coulé en Gironde. Samassa fut abandonné par sa défense et n'a rien pu faire sur les buts bordelais. Sorbon et Cerdan furent dépassés dans tous les secteurs et ont montré des failles inquiétantes en vue du maintien. Les latéraux Lemaitre et Dos Santos ont paru limités face aux nombreux assauts bordelais. Au milieu Atik et Giresse n'ont rien pu faire devant l'intensité bordelaise, seul Dialo s'est distingué en inscrivant un but et en tenant comme il pouvait le milieu. Les attaquants Yatabaré, Douniama et Beauvue ne se sont jamais procurés de véritables occasions, pire ils ne se sont même pas battus...

Observations en vrac : 

- 5 buts pour bordeaux dans un même match. Pierre Ménès et Daniel Riolo se sont lavés les yeux à l'acide.

- Les joueurs qui vont voir les ultras à al fin du match c'est la classe. Carrasso qui se déplace avec un tee-shirt "liberté pour les ultras" c'est encore plus classe.

- Diabaté c'est 11 buts en 14 titularisations, Didier ne doit plus hésiter.

cheick diabaté panini

 

- Entre les portiers Ecotaxes et les défenseurs guingampais, je ne sais pas qui prend le plus cher actuellement en Bretagne.

- Serrtic troisième passeur de ligain derrière Ibrahimovic et James Rodriguez. L'homme chalant perce cette saison

- Lille-Bordeaux dimanche prochain à 21h sur canal+. Préparez le cyanure les enfants.

Laisser un commentaire