Sign in / Join

Un petit cours de Samba? E15 – Angleterre – Rickie Lambert, la revanche d’un trentenaire

Lors de la Coupe du Monde disputée en Afrique du Sud en 2010, Rickie Lambert arpentait les terrains de League One (équivalent du National en France) avec son club de Southampton. Cet été, le natif de Liverpool disputera la coupe du monde au Brésil avec les Three Lions. Retour sur un parcours pour le moins atypique.

 Steven-Gerrard-Rickie-Lambert

Une mise en lumière tardive

A son arrivée à Southampton en 2009, Rickie Lambert n’a pas connu le même parcours que les autres. Jeune adolescent, il est viré du centre de formation de Liverpool où l’on estime trop juste pour devenir professionnel, avant de signer un contrat à Blackpool alors en troisième division anglaise en 1999. Malheureusement pour le jeune Rickie, son contrat n’est pas renouvelé à l’été, et ce dernier va ensuite galérer en quatrième division à Macclesfield, cumulant à cette époque un boulot dans une usine de conditionnement de betteraves pour pouvoir survivre.

Bristol, alors en quatrième division, repère le plus tout jeune anglais en 2006 après sa bonne saison à Macclesfield (22 buts) et le signe. Dès la saison suivante le club monte en League One où Rickie Lambert va se révéler pendant trois saisons, finissant même la saison 2008/2009 meilleur buteur du championnat (29 buts) ce qui va lui ouvrir les portes de Southampton. Et rebelote la saison suivante : Rickie Lambert cartonne et conserve son titre de meilleur buteur (30 buts) mais Southampton ne parvient toujours pas à monter en Championship. Ce sera le cas l’année suivante, Lambert finissant à nouveau meilleur buteur du club (21 buts), et l’ascension va par la suite être fulgurante.

Southampton va réaliser l’ascension directement en Premier League notamment grâce à Lambert qui va finir meilleur buteur de l’exercice 2011/2012 en Championship (27 buts). A 30 ans, Rickie va enfin connaître l’élite. Et d’une belle manière…

La Premier League : comme une évidence

Southampton débute sa saison dans l’élite par un déplacement compliqué contre le champion en titre, Manchester City. Lambert est remplaçant et ronge son frein. Entrant en jeu à la 55e minute en lieu et place de Jay Rodriguez, il ne va mettre que 4 minutes pour trouver l’ouverture et inscrire son premier but dans l’élite. Il finira l’exercice avec 15 buts au compteur, ce qui va lui ouvrir les portes de l’équipe de la sélection nationale dès la saison suivante pour un match amical contre l’Ecosse. L’Angleterre est tenu en échec 2-2, Lambert entre à la 68eme minute à la place de Wayne Rooney…et marque le troisième but deux minutes plus tard. Génie.

La saison 2013/2014 marque une continuité dans la carrière de Lambert. Il marque 13 buts et s’adjuge sa place dans les 23 de Roy Hodgson pour le mondial brésilien, marquant un nouveau but en qualification contre la Moldavie (4-0). A 31 ans, Rickie Lambert est passé par tout les niveaux et a gravit les échelons petit à petit, sans jamais se presser. Pour au final atteindre le graal : disputer une coupe du monde avec sa sélection. Chapeau l’artiste.

 

 

Un rôle de joker dans une poule infernale

Pour voir le stade des huitièmes de finale, Lambert et ses coéquipiers devront se faire violence. Avec l’Italie, l’Uruguay et le Costa Rica dans sa poule D, les anglais sont loin d’être favoris. Malgré des éliminatoires plutôt satisfaisant (1er de sa poule devant l’Ukraine avec un bilan de 6V et 4N), l’Angleterre n’a pas ébloui les observateurs, loin de là. Il faudra faire beaucoup plus pour espérer atteindre les huitièmes de finale…où ils rencontreront surement l’Espagne, les Pays Bas ou le Chili (on écarte l’Australie qui finira 4e à 99%). Rien de facile, bien au contraire…

Le parcours en Coupe du monde

Le dernier titre des anglais remonte à 1966. Autant vous dire que la disette est grande depuis bientôt 50 ans tant l’Angleterre semble maudite à chaque édition. Battu en quart de finale par le Brésil en 2002 (2-1) puis par le Portugal de Scolari en 2006 dans une séance de tirs aux buts historique (0-0, 1 TAB à 3). En 2010, l’Angleterre se fait écartelé par l’Allemagne (4-1) dès les huitièmes de finale, malgré une polémique qui fait rage encore aujourd’hui : à 2-1, Lampard marque après une barre rentrante mais l’arbitre n’accorde pas ce but pourtant valable.

Les Anglais auront à cœur de se dépasser cette année pour créer un exploit que personne n’ose imaginer outre manche. Heureusement que le football n’est pas fait d’évidences…

Le calendrier des Three Lions

14 juin : Angleterre – Italie (0h00)

19 juin : Uruguay – Angleterre (21h00)

24 juin : Costa Rica – Angleterre (18h00)

14 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :