Sign in / Join

Un petit cours de Samba? - E17 : Suisse - Valentin Stocker

Valentin Stocker

Junior au SC Kriens, le petit Valentin rejoint à 17 ans le club qui va le faire devenir l'international qu'il est aujourd'hui, le grand FC Bâle. Il devient au fil des saisons un cadre important du plus puissant club suisse post années 2000.

Titulaire sur l'aile gauche bâloise depuis la saison 2009-2010, Valentin se traîne une réputation de truqueur, simulateur qui malheureusement fait oublier à ses détracteurs qu'il est avant tout un footballeur ô combien prometteur. (Toujours entrain de gratter un corner, coup-franc, penalty, carton jaune ou même rouge les grands soirs, un vrai phénomène).

Son passage au FCB est une réussite totale (à peine ternie par une rupture des ligaments en mai 2011). Désormais vice capitaine, Valentin semble à son maximum chez les Rhénans. Vainqueur de 4 championnats nationaux (Bientôt 5), 2 coupes de Suisse et grand artisan des parcours européens exceptionnels de ces dernières années (1/2 en 2012 et 1/4 de finale en 2013 de l'Europa League par exemple pour les ignorants).

"Simulateur un jour, simulateur toujours ..."

"Simulateur un jour, simulateur toujours ..."

En sélection nationale la progression est semblable à celle effectuée en club, membre des différentes sélections juniors, il débute le 20 août 2008 avec l'équipe A rajeunie suite au cauchemardesque Euro 2008 pourtant organisé à domicile.

Buteur dès sa première sélection, Stocker s'est imposé avec le temps comme un pilier du onze d'Hitzfeld. Encore tendre "statistiquement" en sélection (3 buts en 22 sélections) il va devoir se mettre en danger pour progresser, le championnat de Suisse est devenu trop petit pour lui.

A 25 ans il est à la croisée des chemins, rester au FC Bâle en enchainant les titres et parcours européens mais en jouant dans un championnat pas encore au niveau des autres grand d'Europe (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie) ou partir à l'étranger et redistribuer les cartes.

La Bundesliga lui fait les yeux doux depuis quelques saisons mais pour le moment l'exigeant bâlois ne trouve pas son bonheur, le trouvera-t-il cet été ? Sans doute au vu du grand nombre de directeurs sportifs amoureux du style du lutin helvétique (Stuttgart, Schalke, Borussia Mönchengladbach, Cologne, Herta Berlin notamment). Un beau parcours au Brésil pourrait lui ouvrir d'autres portes, plus prestigieuses sans doute.

Mais avant de changer d'horizon un mondial l'attend, probable titulaire j'annonce déjà que tout comme son compère Shaqiri sur l'aile droite (contre Evra, MDR) Stocker va danser sur le ventre de Sagna ou encore mieux de Debuchy, la confrontation s'annonce "priceless". Bref bon mondial, et vivement ce putain de 20 juin.

stocker

Equipe de Suisse :

Le onze :

Benaglio, Xhaka, Behrami, Rodriguez, Djourou, Inler, Lichsteiner, Stocker, Drmic, Von Bergen, Shaqiri

Benaglio, Xhaka, Behrami, Rodriguez, Djourou, Inler, Lichsteiner, Stocker, Drmic, Von Bergen, Shaqiri

Les ambitions :

Tête de série lors du tirage au sort, équipe la mieux classée au classement FIFA de ce groupe E la Suisse se doit de sortir premier de son groupe taxé de plus faible de la compétition. Une fois sorti du groupe, le reste du parcours brésilien sera du bonus. Le sélectionneur national Hitzfeld espère finir sa grande carrière sur une bonne note, il le mérite !

Calendrier :

Préparation :

Suisse - Pérou

Suisse - Jamaïque

GROUPE E :

Suisse - Equateur

Suisse - France

Suisse - Honduras

suisseCette image et bien d’autres sont à retrouver sur la BD « Footmaniacs – T12 » spéciale Coupe du Monde - Les Footmaniacs © Bamboo Édition - J, S, C & Saive

4 comments

  1. Sunny 28 mai, 2014 at 17:35 Répondre

    Fanfaronner alors que la défense centrale c’est du Djourou-Von Bergen … Les suisses se croient déjà qualifiés en 8eme en terminant 1er du groupe ! Méfiance , il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :