Sign in / Join

Un petit cours de Samba ? - E22 - Allemagne - Erik Durm

            Voilà, c'est parti pour le dernier compte à rebours avant le début de cette Coupe du Monde 2014. Il est temps d'enchaîner les présentations Tout Le Monde S'en Foot avec le futur finaliste de cette édition : j'ai nommé l'Allemagne. Sachant que tactiquement Joachim Löw fait des choix aussi logiques qu'un homme sous LSD, la liste pouvait réserver quelques surprises. Déjà, suite aux blessures certains ont pu rapidement dire au revoir à la sélection, c'est le cas de Mario Gomez et de ses genoux en mousse. Ensuite, la prise de tête avec certains joueurs comme Kiessling a continué l'écrémage. Résultat, comme Löw copie ouvertement le Bayern, on se retrouve avec de magnifiques attaquants de pointes de métier Götze ou Müller, un grand bordel tactique donc.

            Mais le but de cet article n'est pas de se mettre à discuter tous les choix du sélectionneur. De toute façon c'est une Coupe du Monde, ce qui implique que dans un mois tout ce qu'on aura annoncé sera faux. Du coup, je préfère vous présenter mon coup de cœur de cette liste des 23 : Erik Durm. Alors, pour ceux qui snobent (à tort) la Bundesliga ou qui choisissent les matchs de Champion's League en fonction du coefficient Real/Manchester/PSG/Barcelone sachez que le mec joue au Borussia Dortmund. Sauf qu'avec ses 22 ans, il a déjà vécu par mal de choses et rien ne le prédestinait à finir sa saison au Brésil.

photo : www.goal.com

photo : www.goal.com

            Déjà, le gamin a commencé le football comme ailier gauche. Un statut qu'il va garder longtemps, jusqu'en 2010 exactement, année où il quitte les U19 de Saarbrücken pour rejoindre les U19 de Mainz. Il va y jouer une saison avant d'être promu en équipe réserve. Peu à peu, son rôle tactique va être redéfini. C'est d'ailleurs toujours en qualité de milieu/ailier qu'il débarque au Borussia Dortmund pour la somme de 200 000€. Nous sommes à l'été 2012 et il est transféré afin de faire partie de l'effectif du BVB II qui vient d'accéder à la 3e division allemande. Lors de cette saison 2012/2013, il replacé en tant que latéral gauche, son profil et ses performances sont remarquées. L'équipe réussit d'ailleurs à obtenir son maintien.

            Le tournant va avoir lieu en début de saison, Jürgen Klopp va décider de l'inclure dans le groupe de l'équipe première. Comme le hasard fait bien les choses, la défense titulaire du Borussia va rapidement ressembler à un résumé de la carrière de Diaby. Erik Durm va alors être lancé sur le flanc gauche d'un club jouant le championnat, la coupe et la Champion's League. C'est à ce moment que le petit (1,82 tout de même) gars va se révéler. Bilan statistique de sa saison ? 19 matchs de championnats (1386 minutes, 3 assists), 7 matchs de Champion's (466 minutes, 2 assits), 3 matchs de coupe et deux matchs de 3. Liga. Il a donc joué plus de matchs que Marcel Schmelzer, le titulaire en puissance.

            Malgré sa taille, le joueur est vif. Il lit bien le jeu, a une belle capacité de débordement (acquise par le biais de ses anciens postes), et est un bon centreur. Dans les points négatifs, sa jeunesse implique qu'il est encore un peu naïf parfois sur les un contre un et il est un peu tendre dans son engagement physique. Mais sur ce dernier point, c'est la Bundesliga en général qui a tendance à être un peu légère. Sauf bien sûr quand on parle de mec comme L. Gustavo, Naldo ou autres bourrins.

            Sur le plan international, il a connu la sélection allemande dès le 31 mai 2011. Depuis il a enchaîné les matchs avec les U19, U20, U21 jusqu'au 1 juin dernier où il a honoré sa première sélection A contre le Cameroun. Oui, le gars va à la Coupe du Monde et il a seulement débuté en sélection moins de quinze jours avant le premier match de la compétition, normal. Là où c'est encore plus fort, c'est qu'il a une chance d'être titulaire. Je m'explique, en dehors du carnage tactique de Löw, il y a une véritable énigme quant à la composition de la ligne de 4 derrière. A gauche, Schmelzer a été sorti du groupe, Jensen aussi, il ne reste que lui ou Grosskreutz comme véritables « habitués » du poste. Bon, quand on parle de Kevin, on parle de tous les postes mais quand même... Du coup, si Lahm joue bien à droite et non pas en milieu défensif comme avec ce [Insérer une injure] de Guardiola, on pourrait se retrouver avec une défense Lahm-Hummels-Mertesacker-Durm du plus bel effet. Je pense que je rêve vu les choix [Insérer un truc ridicule] du sélectionneur mais sait-on jamais !

            Dans tous les cas, si jamais il commence son mondial dès le premier match, souhaitons lui autant de chance qu'à un certain latéral allemand qui avait ouvert le compteur but du mondial 2006 avec cette superbe frappe dans la lucarne opposée. En tout cas, gardez un œil sur le gamin, vous le retrouverez en finale, et sur bien des podiums dans les années à venir.

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :