Mais qui es-tu le New York City FC?

            C'est le dernier gros transfert qui fait parler, David Villa s'est engagé avec le club américain New York City FC. Attention, il n'est pas à confondre avec le New York Red Bulls de Thierry Henry, Luyindula et Tim Cahill, entre autres. Le champion du monde et champion d'Europe espagnol a donc fait son choix avant le Mondial 2014. A 32 ans, il part relever un nouveau défi outre-Atlantique dans un pays qui prouve de plus en plus que son championnat a le désir d'élever son niveau. Un transfert rapidement mené, un grand coup commercial pour le second club de New York tout est parfait, sauf que le NYCFC n'existe pas encore sportivement parlant... Alors pourquoi David Villa a-t-il choisi ce transfert ? Et qui est vraiment le futur 20e club de Major League Soccer (MLS)? C'est ce que nous allons maintenant vous expliquer.

bbc.com (oui vraiment)

bbc.com (oui vraiment)

            Pour bien expliquer la situation du football (ou soccer) aux USA, il est important de replacer les choses dans leur contexte. En 1999, le membre de la fédération US de soccer, Don Garber, obtient le poste de commissaire principal de la MLS. Dès lors, sa politique va être intégralement axée sur le développement économique et sportif du championnat. A sa prise de fonction, seul le Columbus Crew [dont vous pouvez d'ailleurs suivre le compte non officiel français sur Twitter - et qui possède le plus beau logo du monde comme tient à le rappeler l'éditeur] possédait son propre stade. Afin de répondre à ces besoins économiques immédiats, Garber va rencontrer plusieurs propriétaires (dont Lamar Hunt qui possède le Crew) et mettre en place une nouvelle politique. C'est ce que les media vont appeler le « Garber League Building Plan ». Le premier point de cette stratégie consiste à créer un service marketing dédié intégralement au football américain afin de « sécuriser » les droits de merchandising de la Ligue. Cette société serait en la possession des propriétaires des clubs. A partir de 2003, les créations de stades spécifiques au soccer vont se multiplier. La cathédrale du football américain le « Home Depot Center » est inaugurée à Los Angeles, c'est le premier stade qui voit le jour avec ce plan de Garber. Début 2012, 15 des 19 clubs de MLS possédaient leur propre stade ou jouaient dans un stade multi-sport principalement axé sur le soccer.

Le stade des Seattle Sounders

Le stade des Seattle Sounders

            Je passe les autres innovations tout à fait intéressantes menées par la commission, comme le salary cap et autres mesures pour me concentrer sur les raisons de la création du NYCFC. En même temps que le développement économique, le sportif va être privilégié avec la multiplication des franchises. Depuis 2005, pas moins de 9 clubs vont rejoindre la MLS : Chivas et Real Salt Lake en 2005, Houston Dynamo en 2006, Toronto FC en 2007, Seattle Sounders en 2009, Philadelphia Union en 2010, Portland Timbers et Vancouver Whitecaps en 2011 et le dernier venu l'Impact de Montreal en 2012. C'est dire l'incroyable vent de nouveauté qui souffle sur le championnat américain.

            Dans cette optique de création de franchises, Don Garber annonce en 2010 que la MLS aimerait voir un second club être créé à New York. L'objectif est de mettre en place une rivalité locale comme à Los Angeles, seule ville américaine comportant deux clubs de soccer (LA Galaxy et Chivas). Au départ, le club historique des New York Cosmos est intéressé, mais la crise financière va forcer les propriétaires à refuser l'offre de la ligue. Pour information, le droit d'inscription à payer pour l'entrée d'une franchise en MLS est de 100 millions de dollar. Finalement, les premières discussions d'ouverture vont avoir lieues avec le FC Barcelone en 2008, cependant, elles concernent d'abord la création d'un club à Miami. Les pourparlers ont lieu entre Garber et le vice-président du club espagnol Ferran Soriano. Ce dernier va finalement devenir l'homme à la base du projet de New York. En effet, il quitte la Catalogne la même année et ne reviendra dans le football qu'en 2012. Il est alors nommé directeur exécutif de Manchester City. Dès lors il engage de nouvelles discussions afin de mettre sur pied le New York City FC. Dès le 7 mai 2013, le nom est enregistré auprès du département d’État de New York.

Don Garber et Ferran Soriano - www.sportingnews.com

Don Garber et Ferran Soriano - www.sportingnews.com

  Le futur club ne sera pas une succursale de Manchester City

            A partir de cette date, tout va aller très vite. Le 21 mai, la MLS annonce que le club sera la vingtième franchise du championnat. L'entrée en compétition se fera au début de la saison 2015-2016. Les détails de cette création vont alors être progressivement révélés. Sur le plan économique, on apprend tout d'abord que Manchester City possède 80% des parts du club, les 20% restant étant en possession des New York Yankees, un des clubs de baseball de la ville. Malgré ces données, Soriano (qui a été nommé président du club) va insister sur le fait que le futur club ne sera pas une succursale de Manchester City. Pourtant, le nouveau directeur sportif Claudio Reyna se dit rapidement « incroyablement excité de revêtir de nouveau la tunique « bleue ciel » ». Claudio Reyna ne vous est certainement pas inconnu. L'homme est un des plus grands joueurs que le soccer ait connu. Avec pas moins de 111 sélections, il a joué presque toute sa carrière en Europe entre Leverkusen, Wolfsburg, les Rangers, Sunderland, et Manchester City. Un homme avec une certaine compétence sur le plan sportif... Avec Reyna et Soriano, le club annonce vouloir construire une franchise principalement axée sur le développement des jeunes talents américains. Il est vrai que Manchester City a ouvert de nombreuses écoles de formation sur le sol américain ces dernières années.

footdribbler.com

footdribbler.com

            Cependant, on peut se poser des questions concernant les véritables intentions économiques qui ont motivé les propriétaires respectifs de City et des Yankees. Récemment, le club de New York a lancé une campagne visant à faire créer de façon populaire le futur blason de la franchise. Sauf que le 3 mars dernier, les Yankees ont refusé les deux premières initiatives qui avaient été élues puisqu'elles représentaient une potentielle infraction de leur propre marque déposée. Finalement le logo élu reprend le bleu de Manchester City et un style topographique proche de celui des Yankees. Les couleurs du club ont finalement été annoncées en même temps que ce blason : il est un mélange de bleu marine, de bleu ciel et d'orange. La dernière couleur étant un hommage à l'héritage hollandais de la ville. Aux USA, on trouve des symboles où l'on peut. Surtout quand on a une Histoire aussi récente.

            Concernant la création du futur stade, les négociations sont toujours en cours. Le club aimerait être la première franchise MLS ayant un stade dans l'enceinte de New York (les Red Bulls étant hors de la ville...). Cependant l'espace qui avait été retenu dans le Queens a rencontré l'opposition du club des New York Mets. Une solution alternative a été proposée pour qu'une place soit libérée dans le Bronx, proche du stade des Yankees justement. En attendant, la première saison se déroulera dans ce dernier stade justement, doté d'une capacité de 33 444 spectateurs.

Le Yankee Stadium, messieurs dames

Le Yankee Stadium, messieurs dames

            Sur le plan sportif, si l'équipe première ne se compose pour le moment que d'un seul et unique joueur en la personne de David Villa, le coach est déjà connu. Il s'agit de Jason Kreis. Lui aussi est un ancien international américain (14 sélections), il est surtout détenteur du record du coach le plus jeune en activité sur un banc de MLS. En effet, il a été nommé coach du Real Salt Lake en 2007 à l'âge de 34 ans et 127 jours. Ses statistiques sont plutôt bonnes puisqu'il a atteint la finale (perdue aux tirs-aux-buts) de MLS l'année passée et a effectué de bons parcours en Ligue des Champions Concacaf (239 matchs coachés toutes compétitions confondues au premier juillet 2013, 42,68% de victoire). Un club qui semble donc se construire patiemment avec des personnes compétentes nommées à leur poste de prédilection.

            Quant à David Villa, en attendant de jouer avec son futur club, il est prêté pour 10 matchs aux Melbourne City FC. Un club australien qui est géré par Manchester City et présidé par... Soriano. Tiens comme on se retrouve.

50 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :