Sign in / Join

La Tartan Army est en ébullition

L’Ecosse affronte le champion du monde allemand en match de qualification pour l’Euro 2016, le 7 septembre. Puis l’Angleterre en match amical le 18 novembre. La fin d’année s’annonce prometteuse pour les Ecossais.

Tartan Army - Ecosse

Comme si seize années de galère avaient été oubliées. Rappelons un fait implacable : pas un kilt dans les tribunes d’un stade lors d’une compétition internationale depuis 1998. L’Ecosse n’a plus participé à un tel tournoi depuis la Coupe du monde en France. Un pays que l’Ecosse aimerait retrouver dans deux ans, pour y disputer l’Euro 2016. En 2008, la Tartan Army était dans le groupe des deux finalistes de la Coupe du monde en Allemagne, l’Italie et la France. Même si la Tartan Army s’était bien défendue à l’époque, en battant notamment deux fois la France, la logique était respectée et l’Ecosse échouait à la troisième place. Idem en 2010, avec l’Espagne, un nouveau champion du monde dans le même groupe, et la République Tchèque (2ème).

Jamais deux sans trois ? Pas si sûr. Au-delà de l’espérance d’être de la fête en 2016, la Tartan Army y croit fort. Et quoi de mieux qu’une rencontre de gala à Dortmund contre l’Allemagne, championne du monde il y a une semaine en finale contre l’Argentine (1-0 a.p.), pour débuter cette campagne de qualification. Gordon Strachan, le sélectionneur écossais, était présent au Brésil en temps que consultant (à défaut d’y être comme sélectionneur). Il en est revenu avec des yeux pétillants. Et avec la conviction que sa patrie pouvait prétendre à y être dans le futur.

La revanche de Wembley

« Nous sommes meilleurs que certaines équipes présentes au Mondial mais elles affrontent des adversaires plus faciles pour se qualifier », reconnaît le rouquin Strachan. Même si l’Allemagne est certaine de se terminer en tête, rien n’est impossible pour cette Ecosse revigorée. « Il n’y a pas de matchs perdus d’avance, nous pouvons prendre des points contre les Allemands, à domicile et à l’extérieur, avoue confiant l’ancien manager du Celtic. Nous pouvons ajuster une ou deux choses, mais notre façon de jouer peut résister à n’importe quel style en face de nous. » Avec l’Irlande, la Pologne, la Géorgie et Gibraltar comme autres concurrents, la deuxième place vaudra chère dans un groupe très abordable pour l’Ecosse.

Comme si ce déplacement périlleux mais excitant n’était pas suffisant, l’Angleterre prendra la route vers le Nord et Celtic Park pour un classique en match amical. Le Auld Enemy, comme on l’appelle en Ecosse. Pour les 150 ans de la FA, la sélection aux Trois Lions avait battu la Tartan Army (3-2) à Wembley en août 2013. Grâce à un but tardif de Rickie Lambert, après avoir été menée deux fois au score. 20000 écossais avait fait le déplacement à Londres pour la première rencontre entre les deux nations depuis 1999. Historiquement, les Anglais ne mène que de cinq victoires (46 contre 41, pour 24 matchs nuls). Et ne comptent que sept places d’avance au classement FIFA réactualisé la semaine dernière (20ème contre 27ème). C’est donc parti pour deux années intenses !

5 comments

  1. Henri Death 22 juillet, 2014 at 01:00 Répondre

    Pas facile ce groupe de qualifs … Est-ce que les écossais sont vraiment capables de faire la différence avec la Pologne ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :