Sign in / Join

Les nerfs du Celtic assez solides ?

Avec de nombreuses approches pour recruter le gardien international anglais Fraser Forster et le défenseur central néerlandais en devenir Virgil van Dijk, le Celtic va devoir résister. Les plus-values ou le sportif, il faudra choisir…

Virgil van Dijk et Fraser Forster

Ils rodent comme des loups. Ils ? Southampton, Sunderland, pour ne citer qu’eux. Des clubs à des années lumières du Celtic historiquement. Mais avec les poches pleines grâce à la Barclays Premier League (oui, le championnat écossais n’a pas de sponsor depuis deux ans…) et les diffuseurs Sky ou BT. Certes, le champion d’Ecosse reste maître du destin des deux meilleurs joueurs du club, si l’on excepte Kris Commons. Fraser Forster et Virgil van Dijk disposent encore de deux ans de contrat et ne s’agitent pas pour forcer un transfert. Le Celtic est un club sain financièrement.

Mais chaque joueur a un prix. Le Celtic doit vendre si une belle offre arrive sur le bureau de Peter Lawwell. Ces dernières années, Aiden McGeady et Victor Wanyama sont partis pour environ £22m. Et ils n’avaient coûtés qu’£1m à eux deux. Peut-être donc que le gardien anglais, international et âgé de 22 ans seulement, pourrait valoir £8-10m. Pour un joueur évoluant en Scottish Premier League, ce prix tenterait le Celtic à le vendre au plus offrant. D’ailleurs, l’ancien gardien de Hearts et de Sunderland est arrivé. Officiellement pour faire jouer la concurrence à ce poste. Officieusement pour remplacer Forster le moment venu. Pour lui, il devra choisir entre le développement et l’exposition de la Ligue des champions du Celtic, qui lui ont permis de disputer la Coupe du monde avec l’Angleterre cette année, ou le salaire anglais.

Van Dijk, même destin international au Celtic ?

La même réflexion s’applique à Virgil van Dijk. Comme Forster, la progression du Celtic sur la scène européenne, avec la phase de groupes comme objectif vital, pèsera fortement dans la balance. Le marché des transferts clôturera après les matchs de barrages. Mais le défenseur central néerlandais n’a disputé qu’une seule saison au plus haut niveau. Arrivé l’été dernier et à seulement 23 ans, une année supplémentaire à Parkhead lui serait grandement bénéfique. Lui qui espérait intégrer la liste de Louis van Gaal pour le Mondial brésilien.

Mais le langage corporel de van Dijk semble montrer clairement que la SPL est trop simple pour lui. Et son agent se satisfait de lâcher quelques pistes à une presse avide de rumeurs de transferts. Pourtant, il devrait demander à Forster ce qui lui a permis d’intégrer sa sélection nationale. L’exposition du Celtic sur la scène européenne. Se perdre à Sunderland ne l’amènera nul part sportivement.

3 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :