Portugal - Au pays de Moussa Maazou : Journées 1 à 4.

A l'instar du mercato monégasque, celui de TLMSF s'est retrouvé chamboulé au dernier moment et dépourvu pour le début de la saison. La seule différence avec Monaco, c'est que nous on va rattraper le temps perdu. C'est pourquoi pour ce premier épisode, nous vous présentons un résumé de ce premier mois de compétition.

 portugal

4 journées, 4 équipes à égalité en tête. Comme quoi, des fois le football c'est bien simple. Dans ces 4 là, on retrouve donc le champion en titre à savoir Benfica, le grandissime favori c'est à dire le FC Porto et l'éternel outsider... Ah mais non, il est où le Sporting Portugal ?! 8ème avec 6 points ? Voilà qui contraste bien avec les ambitions affichées par leur président, Bruno de Carvalho a.k.a l'escroc moderne. 3 matchs nuls (à domicile contre Belenenses, et à l'extérieur contre Benfica & l'Academica) pour une pauvre victoire, arrachée dans le money time à Arouca. Du très glorieux donc. Retournons à la tête, avec donc Benfica et Porto et leurs 10 points acquis brillement (goal average de +8 pour Benfica, +6 pour Porto : 1 seul but encaissé pour les 2 équipes) face à de modestes équipes il faut l'avouer. Mais si l'on prend en compte le goal-average, les 2 ogres ne sont que 3èmes et 4èmes ! Devant eux se trouve le rouleau compresseur (sic) Rio Ave, avec 12 buts en 4 matchs dont un magnifique 5-1 à Estoril, et l'inarrêtable (sic bis) Vitoria Guimaraes, qui a réussi l'exploit de tenir Porto en respect.  Une histoire qui peut durer ? La suite dans le prochain épisode, mais honnêtement on y croit pas trop.

Rio (H)Ave Swagg. (source photo : getty images)

Rio (H)Ave Swagg. (source photo : getty images)

Juste derrière ce club des 4, on retrouve 2 clubs habitués à jouer le top 7 : le club de l'immense Moussa Maazou (déjà auteur de 2 buts !), à savoir le Maritimo qui compte 9 points et une seule défaite, face au FC Porto. Juste derrière, le SC Braga compte 7 points, et ce malgré une étonnante défaite à Arouca. Mais ils ne sont pas les seuls à 7 points : Belensenses, qui avait pourtant tout donné pour descendre l'an passé (en vain), se retrouve dans les hautes sphères grâce (notamment) à son match nul face au Sporting Portugal. Juste derrière viennent justement les Leões, seule équipe à 6 pointsEnsuite, nous retrouvons les 5-6 clubs qui devraient (à priori) passer une saison tranquille, sans ambitions et sans craintes. Dans cette liste nous comptons notamment Arouca, toujours intraitable à domicile (1 victoire face à Braga notamment !) malgré un jeu long ayant 10 ans de retard, mais aussi Paços de Ferreira qui espère se stabiliser suite à une saison où ils ont connu les barrages de Ligue des Champions en début de saison... Et les barrages pour le maintien en première division à la fin de cette même saison. Avec eux on retrouve les surprenants promus de Moreirense, et ce malgré leur défaite 3-0 face à Porto. On trouve également le Vitoria Setubal, désormais coaché par Domingos Pacîencia qui avait amené Braga en finale d'Europa League, qui devrait vivre une saison tranquille... Quoique. L'humiliation contre Benfica (défaite 5-0 à domicile !) semble pouvoir remettre en question cette sereinité. Le dernier club de la liste a lui aussi pris une taulée, mais elle est beaucoup plus inquiétante : le GD Estoril Praia, surprenant 4ème l'an passé, a perdu 5-1 à domicile contre Rio Ave, lors de la 2ème journée ! Mais depuis, tout semble rentré dans l'ordre à Estoril, tant en termes de jeu que de résultats. Enfin on espère pour eux, surtout pour avoir donné tant de cauchemars au FC Porto l'an passé.

"Hey Domingos, combien t'en as pris contre Benfica ?"

"Hey Domingos, combien t'en as pris contre Benfica ?"

Et enfin, il nous reste les 4 vilains petits canards. On va commencer par la plus (mauvaise) surprise : le Nacional Madeira, qui ne compte que 3 points (victoire 2-0 face à Arouca) ! Pourtant 5ème l'an passé (et accessoirement champion du match nul avec 12 matchs nuls sur 30), le Nacional éprouve le plus grand mal à lancer sa saison. Pour preuve, ils n'ont pas obtenu le moindre match nul (Non je ne ferai pas de blague sur le spectaculaire championnat de Ligue 1) ! Mais ce n'est pas le seul des retardataires dans ce cas : le doublement promu Boavista compte également 1 victoire pour 3 défaites. Mais ici, ce n'est pas une déception, bien au contraire ! Promu de la D3 à la D1 pour des raisons juridiques (et surtout pour faire le nombre), l'ancien champion du Portugal est dans les clous pour le maintien. Bien plus que l'autre promu, à savoir Penafiel : 4 matchs, 4 défaites ! Et les ogres ne sont pas encore venus toquer à leur porte. Saison galère pour eux ? Sans doute, mais pas que pour eux. Ils seront, on l'espère, accompagnés par Gil Vicente ! Le club fétiche de Nicolas Vilas (big up') semble bien parti pour faire pire que l'an passé, et pourtant la barre est haute. Avec un seul point pris, les coqs peuvent trembler. Surtout qu'ils ont pris un but face à l'IMMENSE et INARRÊTABLE Moussa Maazou. Enfin dernier club en retard, l'Academica de Coimbra. 2 points, Edgar Salli et un joueur Magique. Du moins c'est son nom, en totale adéquation avec ce magnifique championnat.

 

Le cadeau final qui fait plaisir

Artur aka "Je fais le malin avec une feinte de frappe, je foire mon dégagement, je glisse comme une tanche et je gueule sur le vent". Magnifique.

Laisser un commentaire