Sign in / Join

Miroslav Klose : Danke schön Miro, le record restera tien.

Miroslav Klose

Crédits : www.dfb.de/

Crédits : www.dfb.de/

Comme après chaque grande compétition, on assiste dans les mois qui suivent àde nombreuses retraites sportives. Or si il y en a bien un qui ne risque pas de regretter sa décision c’est bien le bomber allemand Miroslav Klose.

En effet au delà du titre de champion du monde acquis avec sa sélection, il est surtout rentré en Allemagne avec le statut de meilleur buteur de tous les temps en phase finale de coupe du monde en atteignant le nombre de 16 buts.

Ce titre honorifique qu’il gardera en sa possession pendant encore au moins quatre ans permet surtout à l’attaquant né en Pologne de vivre une cure de jouvence médiatique.

Du haut de ses 36 ans Klose approche doucement de la fin de sa carrière et paradoxalement il en a atteint l’apogée lors de ses vacances brésiliennes.
Pourtant pour les plus connaisseurs il y a bien longtemps qu’il aurait dû avoir un traitement médiatique plus fréquent notamment pour sa régularité et encore plus pour sa longévité : deux critères très difficiles àremplir pour un attaquant.

A y regarder de plus près, Klose est un pur buteur du même calibre qu’Inzaghi ou Di Natale, un joueur capable de marquer du genou ou du nez du moment que cela fait gagner son équipe.
Ni esthétique, ni rapide, Klose est un renard des surfaces dans la lignée de Rudi Voller bref pas forcément le mec qui fera déplacer les foules mais qui pourtant se rendra indispensable aux yeux de n’importe quel coach.

Flashback sur sa carrière

A vrai dire Miro est un véritable enfant de la balle et semblait dès son plus jeune âge prédestiné au sport professionnel. Alors que son père était joueur au sein de l’AJ Auxerre, sa mère est quant à elle une handballeuse pro en Pologne. Avec une telle éducation, il était évident que le joueur polonais de naissance disposait de bases solides pour intégrer le monde pro.

Ses qualités de buteur ainsi que son fameux jeu de tête lui permettent notamment de se faire remarquer et signer son premier contrat pro avec le Kaiserlautern.
Malgré des débuts en dent de scie, il se fait finalement sa place notamment sous la houlette d’un certain Otto Rehagel, dit le braqueur grec.

Ses performances lui autorisent d’ailleurs àconnaitre ses premiers émois sous le maillot de la Nationalmanschafft en étant convoqué une première fois par Rudi Voller en 2001.

C’est notamment àpartir de ce moment que Miro va véritablement donner un but à sa carrière.

Il fait de l’équipe nationale sa motivation et tous ses choix seront fait en conséquence.

Auteur d’une belle coupe du monde 2002 où il inscrira cinq buts et notamment un cinglant triplé, il va faire le choix de rester à Kaiserlautern afin de poursuivre sa progression et ainsi se garantir une place de titulaire.

Très efficace et régulier devant le but , Klose choisit le Werder de Brême pour poursuivre sa progression. Club pratiquant alors un jeu fluide et rapide il va notamment s’éclater aux cotés d’un certain Johan Micoud mais aussi Ivan Klasnic.

Véritable bombardier en chef, il devient alors totalement incontournable aussi bien en club qu’en sélection nationale.

Il va alors peser de tout son poids lors de la coupe du monde 2006 organisée sur les terres allemandes.Encore une fois auteur de cinq buts il va échouer aux portes de la finale en perdant face au futur vainqueur italien.

crédits : www.stuff.co.nz

crédits : www.stuff.co.nz

Toujours aussi efficace en championnat, il ne parvient pas à soulever le titre avec le Werder et fait donc le choix de rejoindre le Bayern à l’été 2007.

Klose découvre alors la concurrence au club au sein du Rekordmeister. Parti pour être titulaire aux côtés de Luca Toni, Klose ne vit pas pour autant les meilleurs moments de sa carrière au sein du club bavarois.Titulaire intermittent il va surtout être rapidement mis en concurrence avec un certain Mario Gomez dont le profil plus physique et mobile séduit les différents entraineurs.

Malgré ce passage à vide, Klose demeure un pilier de l’équipe nationale et encore plus sous les ordres de Joachim Low qui continuera à lui faire confiance malgré un temps de jeu plus réduit.

Il est vrai qu’avoir un joueur de ce profil au sein de son équipe permet au sélectionneur allemand d’étoffer ses options tactiques.

Habitué à servir de point de fixation afin de libérer des espaces àses compagnons offensifs Miro a aussi la capacité d’évoluer seul en pointe.

Très peu spectaculaire, Klose véritable joueur de surface est surtout obsédé par le but.

Son timing parfait, son sens aiguiséde l’anticipation et du placement font de lui un véritable poison pour n’importe quel défenseur.

Bref un vrai impact player capable de changer le cours d’un match sur une seule occasion.

Lors de la Coupe du Monde 2010 organisée en Afrique du Sud , Miroslav malgré une forme déclinante fait toutefois partie du squad allemand.

Malgréun temps de jeu plus restreint il va profiter de cette compétition pour se faire un nom au Hall of Fame de la plus grande des compétitions.

Avec 4 buts inscrits en quasiment autant de matchs il va ainsi dépasser Pelé, Gerd Muller et surtout se rapprocher du record du grand Ronaldo.

Malgré cette belle Coupe du Monde, il va toutefois retrouver son statut de remplaçant au Bayern ce qui provoquera son départ à la Lazio de Rome l’été suivant.

Le choix de ce club peut paraitre surprenant au premier abord vu le statut et la renommée du joueur mais en signant en Italie il s’assure surtout une place de titulaire et la certitude de retrouver la Nationalmanschafft.

Au delà d’être performant avec la Lazio, c’est surtout avec l’Allemagne que Miro veut briller en remportant enfin une compétition internationale mais aussi dépasser ce fameux record de buts.

Au sein d’une équipe italienne assez moyenne, il parvient rapidement àêtre décisif et se fait définitivement adopté par le public en signant le but de la victoire lors du derby .

Malgré cela son statut commence à être remis en cause par Joachim Low qui le considère plus comme le remplaçant de Mario Gomez devenu titulaire lors de l’Euro 2012.

Véritbale joker de luxe, il saura toutefois remplir à merveille ce nouveau rôle en optimisant au maximum le temps de jeu qui lui est offert.
Bien que peu en vu en Ukraine c’est surtout lors de cette fameuse coupe du monde 2014 que Miro va jouer sa plus belle partition.
Alors que la plupart des observateurs lui prévoyaient un voyage prolongé sur le banc, il va encore une fois tenir ses objectifs.

Deux buts, un record et une coupe du monde!!!

Au sein d’un effectif emmené par les jeunes loups bavarois, Klose demeure un véritable leader sur le terrain mais aussi dans le vestiaire.

C’est lui qui remettra son équipe sur les rails lors du match du poule contre le Ghana et qui bien évidemment marquera le second but lors du naufrage brésilien.
Bien que constant et régulier tout au long de sa carrière , il aura fallu à Miro attendre le crépuscule de sa carrière pour obtenir des louanges tant méritées.

Après avoir marqué l’histoire du Mondial il a ainsi en toute logique annoncé sa retraite internationale cet été, devenant au passage le deuxième joueur le plus capé avec 137 sélections au compteur.

Malgré une vie en club parfois en dent de scie, Klose renvoie surtout l’image d’un homme attaché àson pays d’adoption et amoureux fou du maillot allemand.

Klose est un homme de valeurs préférant jouer régulièrement plutôt que d’empocher des ponts d’or.

Bref un homme aux antipodes du foot business dont seul le coeur a guidé les choix.

Danke schön Miro!

Laisser un commentaire