Sign in / Join

Equateur : La Liga de Quito a-t-elle perdu le Clausura ?

Eliminé en Copa Sudamericana, l'Independiente del Valle va pouvoir se concentrer à nouveau sur un Clausura dominé par le Barcelona et Emelec, tandis que l'on fait la grimace du côté de la Quito et de Cuenca ...

equateur-

Nouvelle semaine et nouvelle désillusion pour la Liga de Quito ! Décidément, la Casa Blanca n'arrive pas à enchaîner les bonnes performances. Cette semaine, dans le stade olympique de Riobamba, c'est un piètre partage face au candidat à la relégation d'Olmedo que les hommes de Luis Francisco Zubeldia ont arraché dans les dix dernières minutes de jeu, et ce grâce au but "historique" du capitaine éternel, Norberto Araujo. En effet, le défenseur central a inscrit à la 81e minute de cette rencontre son tout premier but sous les couleurs de la U, qu'il défend pourtant déjà depuis 2007 !

Mais face à ce constat d'irrégularité cyclique dont est victime actuellement la LDU de Quito, les joueurs José Cevallos et José Madrid tentent de comprendre et de trouver la solution : "Nous sommes contents du niveau de performance mais pas des résultats, assure ainsi le premier cité. Le groupe travaille dur afin de se mettre à disposition du staff technique et donc chaque joueur se trouve en bonne condition afin de pouvoir prétendre à cette place de titulaire." Mais si la manière satisfait les observateurs, les résultats ne suivent donc pas. "Et nous allons à présent jouer trois matches qui vont déterminer si nous sommes en mesure d'atteindre nos objectifs pour cette saison", enchaîne le second. Avec un premier match face à Manta, autre candidat à la relégation, puis un derby au Nacional et un match difficile face à Emelec, un 9 sur 9 pourrait en effet relancer la Liga de Quito qui stagne actuellement en milieu de classement, une position à laquelle les supporters n'ont pas été habitués ces dernières années ...

Photo: El Comercio

Photo: El Comercio

Du coup, les deux clubs de Guayaquil continuent leur course en tête du classement, Emelec ayant visiblement digéré sa défaite dans le Clásico del Astillero de la semaine dernière. En effet, le club de Gustavo Quinteros s'est imposé face au second classé, Mushuc Runa, dont il revient à un petit point mais avec un match de retard. Cette victoire permet également au Barcelona de s'isoler en tête et de faire le trou après sa victoire 0-2 au Deportivo Cuenca, puisque les hommes de Rubén Israël comptent désormais 5 points d'avance sur les "hommes nouveaux" (mushuc runa signifiant nouvel homme en langue quechua).

En parlant du Deportivo Cuenca, rien ne semble aller en ce moment. Ou plutôt, ce sont les relents de la grève des joueurs d'août dernier qui semblent perdurer au sein d'El Rojo. Ainsi, via le réseau social Twitter, plusieurs joueurs se sont plaints d'un défaut de paiement de salaires de plusieurs mois. "D. Cuenca, quand pensez-vous nous payer ? Cela fait près de 4 mois maintenant. Nous avons une famille qui ne peuvent pas continuer ainsi" a notamment déclaré Roosevelt Oyola. Pour rappel, la FEF (la Fédération) avait trouvé un arrangement avec la fédération de joueurs afin de payer elle-même les retards de paiement des clubs. Mais visiblement, Cuenca n'a pas encore reçu son dû : "FEF, nous avons besoin de récolter nos salaires, pour aider notre famille et rembourser nos dettes", a lancé comme appel Juan José Govea, discours repris également par son coéquipier Galo Corozo. Mais ce qui surprend le plus dans cette histoire, c'est que les joueurs réclament des salaires impayés depuis 4 mois. Or, selon le règlement, un club qui se trouve en défaut de paiement de ces salaires atteignant le 3e mois devrait être sanctionné par la fédération d'un point au classement. Ce qui ne s'est pas fait ... Une nouvelle crise en vue ?

Enfin, signalons que pour la troisième fois déjà depuis le début du Clausura, le match de l'Independente del Valle (face à la Católica cette fois) a été postposé en raison des matches de Copa Sudamericana, où les hommes de Pablo Repetto ont été éliminés en semaine face aux Paraguayens de Cerro Porteño. Une élimination qui s'explique en partie selon le coach par l'exclusion précoce d'Angulo. "Cela nous a obligés à sacrifier Somoza et dans la foulée nous avons encaissé un but qui nous remettait à égalité avec l'adversaire. Mais quand le second but est tombé, nous nous sommes alors retrouvés dans une situation défavorable et les jeunes ont montré beaucoup de nervosité. (...) Cette élimination va nous permettre de nous concentrer à nouveau sur le championnat national." Un championnat où l'IDV pointe à une modeste huitième place mais avec 3 matches de retard ! Or un 9 sur 9 dans ces matches postposés ramènerait tout simplement les hommes de Repetto en tête du Clausura. Et si le club de Sangolqui venait contrarier les deux clubs guayaquileños et s'immiscer entre Emelec et le Barcelona pour la finale et le titre de champion ?

COPA PILSENER - Après 7 journées

COPA PILSENER - Après 7 journées

Leave a reply