Sign in / Join

Laurent Blanc et Barcelone : une courte histoire d’amour

"J'avais une très bonne relation avec lui, nous étions proches malgré la barrière de la langue". Si Laurent Blanc n’a pas marqué l’histoire du club catalan, il aura tissé de bonnes relations avec Luis Enrique si on en croit les dires de l’entraineur du Barca cette semaine en conférence de presse. Une petite saison et puis s'en-va pour le Président, marquée par de belles performances mais aussi et surtout de grosses déceptions

Une arrivée difficile et une grosse concurrence

A l’aube de la saison 1996-1997, Laurent Blanc fait ses bagages direction la Catalogne après une saison réussie du côté d’Auxerre (doublé Coupe-Championnat). Le trentenaire prend à nouveau le risque de partir à l’étranger après une expérience napolitaine peu concluante lors de la saison 91-92. De son côté, le club catalan reste sur deux années vierges de titre et a décidé de limoger Johan Cruyff durant l'été malgré onze titres en huit saisons avec le club et d’engager Bobby Robson pour relancer la machine.

Si Laurent Blanc commence son aventure catalane par un trophée obtenu lors de la Supercoupe d’Espagne contre l’Atlético Madrid (5-2, 1-3), le début de saison va être galère pour le "Président" . Une blessure l’empêche de débuter le championnat et voit la charnière Abelardo Fernandez - Fernando Couto titulariser. Pire encore, une forte concurrence s’installe, Bobby Robson ayant cinq élément pouvant jouer à ce poste : Blanc, Abelardo Fernandez, Fernando Couto, Miguel Angel Nadal et Popescu. Remis de sa blessure, Blanc va ensuite s’imposer petit à petit comme titulaire au sein de cette défense. Titulaire à 28 reprises cette saison là  et auteur d’un but en Liga, il va également aider le club Barcelonais dans les autres compétitions. Avec cinq matchs en coupe du Roi, il va permettre au club de se qualifier pour la finale. L'affaire est plus compliquée en Coupe des Coupes, où Laurent Blanc sera expulsé en quart de finale contre l'AIK Solna (3-1, 1-1) sans trop de conséquences finalement le club se qualifiant pour la finale après avoir passé l'obstacle Fiorentina en demi.

L'unique but de Laurent Blanc au Barca

/

Une blessure qui fait tâche

Malheureusement pour Laurent Blanc, un match va définitivement enterrer une saison qui était pourtant plus que correcte pour le capitaine. Le 5 mai 1997, le Barca se déplace sur la pelouse du CF Extremadura pour un match qui s’annonce décisif dans la course au titre. Les catalans mènent 2-1 à 10 minutes du terme, quand Laurent Blanc va être contraint de sortir sur blessure. Cette dernière lui fera manquer la finale de la Coupe des Coupes remportée face au PSG (1-0) le 25 mai 1997 et la finale de la Coupe du Roi également remportée face au Betis Seville (3-2) le 28 juin 1997. Si ces trophées font partis de son palmarès, cela reste néanmoins un échec pour Blanc qui aura vu la charnière Abelardo Fernandez-Fernando Couto titulariser alors qu’il avait grandement participé à l’obtention de ces deux titres.

Finalement, Laurent Blanc quitte la Catalogne pour l’Olympique de Marseille dès le mercato estival. La Coupe du Monde en point de mire et la rude concurrence au poste de défenseur central auront finalement eu raison de l’histoire du « Président » au FC Barcelone. Loin d’être le Français le plus médiocre de l'histoire du club (Christanval détient très certainement cette palme), Blanc n’aura donc pas marqué l’histoire du Barca. A l’inverse de son adversaire du soir, Luis Enrique, arrivé au club en même temps que lui, et auteur lui de 109 buts en 300 matchs avec les Blaugrana.

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :