Sign in / Join

Jonathan Ramis met le but de l'année en Equateur

Jonathan Ramis replace la LDU sur orbite !

Ce but va faire le tour du monde. Dans la joute opposant la LDU de Quito à Emelec, Jonathan Ramis a profité d'une mauvaise relance du gardien visiteur pour inscrire des 60 mètres le but de la victoire. On jouait la 92e ...

(c) La Red

(c) La Red

La Casa Blanca a vibré ce week-end ! D'une part parce que l'équipe locale l'a remporté face au rival d'Emelec, d'autre part parce que les socios de la Liga ont assisté à ce qui sera certainement le but de l'année en Equateur. Jugez par vous-mêmes :

Non sans rappeler le but inscrit par Stoppelkamp avec Paderborn il y a quelques semaines, écrivant par la même occasion un nouveau record de but à distance en Bundesliga, le missile envoyé par Jonathan Ramis a de quoi impressionner. D'autant qu'il donne la victoire aux Universitaires dans les arrêts de jeu de la rencontre ! "L'important était d'obtenir les 3 points à la maison avant de nous concentrer sur la mini-trève internationale, a expliqué après coup l'heureux buteur. Nous avons les joueurs capables de nous hisser en finale et nous y pensons naturellement." Car au final, cette victoire permet à la LDU de se replacer quelque peu, tout en écartant un peu plus Emelec de la place de leader dans le Clausura. Cette fois cela devient à peu près certain : Emelec devra batailler contre le vainqueur du Clausura pour pouvoir remporter un nouveau titre de champion national !

Mais le résultat vedette du week-end dernier, c'est la correction infligée par l'Independiente del Valle au Barcelona dans le Monumental ! Une défaite 1 but à 4 qui replace l'IDV et qui risque de faire douter les Barcelonistas pour le sprint finale vers la victoire du Clausura.

Mais c'est aussi en coulisse que le football équatorien a livré un autre match. Comme nous vous le présentons depuis plusieurs semaines à présent, la Fédération nationale est en proie à une profonde crise interne, laquelle se ressent au sein des clubs qui ne mâchent plus leurs mots. Devenue véritable bataille rangée entre les clubs et la F.E.F., cette crise a accouché d'un premier verdict : Esteban Paz, dirigeant de la LDU de Quito, a été suspendu de toutes ses fonctions pour une durée d'un an ! Une mesure radicale qui n'a pas manqué de faire réagir le principal concerné, qui se défend d'attaquer personnellement le président omnipotent de la fédération, Luis Chiriboga : "Nous allons étudier la possibilité de faire appel mais nous voulons être prudents dans nos discours car nous nous trouvons actuellement dans un vrai goulot d'étranglement avec la F.E.F. (...), a expliqué le dirigeant de la Liga. Nous voulons simplement trouver une solution à la crise du football équatorien." Une affaire qui n'a pas encore dit son dernier mot ...

2 comments

Leave a reply