« Les Suisses de demain » – Saison 2 – E10 – Martin Angha : L'aventurier

suisse

Dans l’espoir de mieux vous faire connaitre le football suisse et sa relève nous partons chaque semaine à la découverte d’un jeune espoir helvétique, débutée la saison passée cette suite d’épisodes est à retrouver ici

Saison 2 – E10 : zoom sur un espoir de nationalité Suisse (-21 ans)

Martin Angha – 20 ans – Défenseur droit – Munich 1860 – International -21 ans

AnghaMartin_597998

Parcours junior :

Né à Zurich en janvier 1994 de mère Suisse et père Congolai,s le petit nouveau prend rapidement le chemin des terrains de foot. Première expérience dans l'historique club des Grasshoppers Zurich (club le plus titré de Suisse) qu'il quittera à 9 ans pour rejoindre le grand rival cantonal, le FC Zurich.

Repéré par les scouts d'Arsenal lors d'un tournoi de juniors en Suisse qui voit son club affronter l'équipe de l'académie londonienne du même age (16 ans pour Martin Angha à l'époque) : il reçoit une invitation pour un essai. Essai concluant, un contrat jusqu'en juin 2013 est conclu.

Il quitte la Suisse sans y avoir joué ne serait-ce qu'une minute avec les pros, choix ambitieux et donc automatiquement dangereux.

Fussball - FC Zuerich Academy U15 2009Parcours professionnel :

2 mois pile après son arrivée dans la capitale anglaise il fait ses débuts avec la réserve des Gunners, 2 autres matchs viennent s'ajouter à sa fiche pour la saison 2009-10. La saison suivante ressemble à la première, 6 petits matchs de "Reserve League" pour l'Helvetico-congolais.

Sa carrière semble décoller légèrement durant la saison 2011-2012, enfin dans la peau du titulaire régulier il enchaine 22 matchs (0 but, 0 passe décisive et un seul carton jaune! A se demander si il était réellement sur la pelouse).

Après 3 années à patienter dans la seconde garniture des "canonniers",  il effectue enfin ses débuts en pro ! Titulaire, il aide son équipe à s'imposer facilement face à Coventry City, 6-1 beau score pour une première.

Les occasions de voir le jeune Suisse sous le maillot d'Arsenal sont rares, très rares. Hormis cette titularisation en League Cup face à un modeste adversaire Arsène Wenger lui accordera quelques maigres minutes en fin d'un match "pour du beurre" en Ligue des Champions à l'extérieur face à l'Olympiakos (Arsenal perd 2-1 d'ailleurs, preuve du grand turn over effectué ce soir là. Même Chamakh est titulaire, c'est dire).

Juin 2013, en fin de contrat et sans perspective d'avenir réel (et immédiat) il décide de prendre son envol. Finies l'Angleterre et sa météo capricieuse et direction Nuremberg qui, hormis son intérêt pour l'économie, ne partage que peu de points communs avec la mégalopole britannique.

Choix logique pour lui qui parle couramment la langue et connait sans doute mieux l'Allemagne que la lointaine contrée qu'est ce pays qui voue encore un culte douteux à une reine qui fait décidément son âge, mais bref je m'égare. Ce qui avait tout d'une bonne décision va se transformer en cauchemar, son équipe pourtant portée par un Josip Drmic de feu va âprement lutter contre la relégation toute la saison, sans réussite. Bienvenue en Bundesliga 2 (pour l'anecdote c'est tout de même une moyenne de 18'000 spectateurs par match, plus que la D1 Suisse)

Pas vraiment désiré par son nouveau coach, Valérian Ismael nommé capitaine du bateau coulé qu'était (et reste) le 1. FC Nürnberg il quitte la barque tangente et rejoint l'autre (et méconnu) club munichois. Le Munich 1860 qui à notamment formé les jumeaux Bender (Lars et Sven) a l'avantage d'évoluer dans la fabuleuse Allianz Arena qui pour leurs match à domicile troque son apparat rouge réservé aux "grands" du Bayern pour un bleu ciel de toute beauté. Transfert peu convaincant au regard du classement actuel de Bundeslgia 2 qui voit le club munichois être ... relégable. Chat noir le Angha ?

Oh la belle bleue

Oh la belle bleue

Sélection nationale :

Habitué des sélections de jeunes avec la Suisse il défend désormais "l'honneur national" sous la tunique des -21 ans, récemment mis hors course pour le prochain Euro espoirs. Pas convaincu qu'il aura un jour la chance de pousser la porte de l'équipe A, à lui de faire mentir les pronostics.

Avenir :

Sous contrat jusqu'en 2017 avec le second club de la ville connue mondialement pour sa fête de la Bière il va devoir abandonné en route son costume de chat noir et récuper (toujours dans la non violence) celui de Superman si il veut éviter une nouvelle culbute. Présenté comme un club ambitieux, le Munich 1860 peine à trouver sa place dans l'ombre du grand Bayern dominateur. Angha fait parti comme bon nombre de jeunes présent dans l'effectif rajeuni des Löwens de l'incarnation du  futur rayonnant imaginé (fantasmé) par les dirigeants.

Le maillot spécial "Fête de la Bière 2014"

Le maillot spécial "Fête de la Bière 2014"

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :