Sign in / Join

Dans l'oeil de Carlo : Real Madrid - Cornella

Une autre, une autre ! Et oui la série continue avec une nouvelle démonstration. Avec en prime une séquence émotion pour le retour de Jesé sur la pelouse qu’il avait quitté sur une civière le 18 mars dernier. Asi asi asi gana el Madrid !

carlo-ancelotti-regardera-d-un-oeil-ferme

Avant-match

Enfin de retour au Bernabeu pour ce 1/16 de finale retour de la Copa del Rey. Un match plus qu’à la portée de la Casa Blanca, même en prenant en compte le turn-over annoncé. Après une victoire 4-1 à l’aller l’essentiel est de continuer sur la lancée, tout en gardant un maximum d’énergie et surtout d’éviter les blessures. « Méfiez-vous de cette équipe, ils vont vouloir jouer le match de leur vie. Ils vont tout donner. A nous d’être sérieux et appliqués. Aux joueurs avec peu de temps de jeu, profitez de cette visibilité, mettez-vous en valeur et faites briller l’équipe. Donnez du plaisir aux supporters venus vous encourager. »

La composition d’équipe

Le match aller largement remporté me permet de faire tourner un maximum et de laisser au repos un certain nombre de cadres (La BBC, Kroos, Ramos, Pepe, Marcelo et Casillas). La très bonne nouvelle du jour est bien sûr le retour de l’enfant de la Cantera, Jesé Rodriguez aka Jey M. Blessé depuis le 18 mars dernier (match retour face à Schalke en Ligue des Champions), le jeune mais néanmoins très talentueux espagnol va de nouveau refouler la pelouse du Bernabeu. Iker et Sergio Ramos en tribune, c’est Arbeloa qui sera donc « CAP17AN ». On peut aussi parler du retour de Khedira dans le groupe.

Compo Real Madrid vs Cornella

Sur le banc : Navas, Carvajal, Jesé, Diego Llorente et Javi Munoz (Ca sent la Cantera tout ça)

Première mi-temps

Sans surprise on prend rapidement possession du ballon et nos milieux de terrain, à l’image d’Illaramendi et d’Isco se montrent très à l’aise. Les Catalans vont obtenir leur premier corner au bout de cinq minutes, mais ça ne donnera rien. Le match part sur un très bon rythme, étant donné que nous ne prenons pas l’équipe adverse de haut et que les visiteurs semblent concentrés et déterminés à ne pas flancher d’entrée de match.

Les centres à destination de Chicharito sont un peu longs et/ou le Mexicain est trop court (James 7e et Medran 9e). Dans la foulée, un Medran bien en jambe dans ce début de rencontre tente de s’illustrer sur une frappe aux 20 mètres, mais son ballon s’envole.

Les Catalans vont profiter de nos imprécisions dans le dernier geste pour s’approcher de notre surface. Trop au goût du capitaine du soir, Arbeloa commet une faute (bête et évitable) sur Boniquet. Penalty indiscutable. Bon. L’attaquant va tenter de se faire justice lui-même, il s’élance et vise la lucarne de Pacheco mais ça n’est pas cadré. L’erreur grossière d’Arbeloa est sans conséquence, on joue la 15e minute de jeu.

Dans la minute qui suit, Isco glisse un amour de ballon à James, le jeune Colombien pique son ballon et ouvre la marque. 1-0. Ca va vite le foot hein ?

Le but permet aux joueurs de se libérer et on assiste à de très beaux gestes techniques (Isco, Medran et James notamment). Pour ce qui est de la défense, Pacheco entame sa troisième partie de Pokemon tandis que Varane et Nacho réalisent avec beaucoup de sérénité le (peu de) travail qu’ils ont à effectuer. Ce dernier va même tenter une frappe à 25 mètres, bon c’est largement au-dessus mais quand même.

A la 32e c’est au tour de James de délivrer un caviar à Isco, qui vient tromper le gardien catalan d’un ballon légèrement piqué. 2-0

Le Real déroule (comme souvent cette saison) et moins d’une minute plus tard, Isco (encore lui) envoie un ballon en cloche vers Chicharito, d’une magnifique talonnade sans contrôle il sert James. Le « baby face » reprend du plat du pied à l’entrée de la surface. C’est enroulé, c’est petit filet, c’est beau, c’est 3-0.

Isco est en feu ce soir et à la 38e il va montrer sa supériorité technique par un festival de dribles dans la surface adverse avant d’être stoppé in extremis.

Plus rien à signaler jusqu’à ce que l’arbitre siffle la pause sur ce score de 3-0, première période entièrement dominée par cette équipe remaniée du Real. 7-1 sur les deux rencontres.

oeil

Deuxième mi-temps

Etant donné l’avance, j’en profite pour donner du temps de jeu à des jeunes. Diego Llorente (21 ans) remplace Varane dès la reprise. Par la même occasion j’envoie Jesé Rodriguez s’échauffer. Son nom est scandé par tout le stade. #Larmeàloeil

Pour ce qui est du jeu, on part sur les mêmes bases qu’en première mais avec cependant un jeu moins porté vers l’avant.

Suite à un gros contact avec Garcia, Khedira reste au sol, à la limite de l’inconscience. L’allemand est KO (on apprendra plus tard dans la soirée qu’il souffre d’une commotion). Javi Munoz part s’échauffer. Le n°6 du Real affirme qu’il peut continuer et rentre sur le terrain dans les secondes qui suivent.

54e : Nacho, vigilant, détourne un centre fort en corner. Khedira ne peut plus continuer et s’assoit dans la surface #posey. Il sort du terrain et cette fois il ne rentrera pas.  Une minute plus tard, Jesé Rodriguez, pur produit du centre de formation madrilène, refoule sa pelouse, celle du Santiago Bernabeu. Quasiment 9 mois après sa blessure, il est là et le stade est debout pour l’acclamer.

Sinon au niveau du jeu, pas grand-chose à signaler depuis la reprise, on se contente de gérer et de faire tourner le ballon. On laisse même Pacheco toucher un ou deux ballons.

Suite à un bon mouvement collectif, Chicharito s’appuie sur Arbeloa à l’entrée de la surface qui lui remet un petit ballon lobé. Le mexicain reprend directement et trouve la barre puis le pied de Borja Lopez. Le ballon franchit les filets. 4-0. On n’avait pas vraiment besoin d’aide mais on prend quand même. J’en profite pour faire sortir James (ovationné par le public) et faire rentrer Javi Munoz pour son premier match en équipe première. (62e)

Cinq minutes plus tard, Isco sert Jesé dans la surface qui va provoquer et centrer en force vers Chicharito mais il manque une ou deux pointures au mexicain pour toucher le cuir et marquer son premier but du match.

La 71e minute est marquée par un aperçu du talent de Jesé. Petit pont magistral en reprise d’appui, suivi d’une très belle accélération tout en jouant avec ses coéquipiers. The Kid is back.

76e : Isco s’empare du ballon, drible 3-4 joueurs en accélérant, il voit Jesé sur sa droite à l’entrée de la surface et lui décale un super ballon. JR20 ne se pose pas de questions, il croise sa frappe et trompe le portier catalan. 5-0. Le stade est debout pour applaudir son (ses) prodige(s). Le jeune Espagnol file remercier ses coéquipiers mais aussi ses kinés. #GrosseLarmeALOeil

Il ne se passera plus grand-chose jusqu’à la 89e et cette frappe de Munoz détourné par Inigo puis à la 91e et ce (nouveau) festival d’Isco dans la surface de réparation qui aurait dû se terminer par un pénalty. Isco Disco.

Fin du match et victoire 5-0 (9-1 sur les deux matchs). Contrat parfaitement rempli. Malgré le score il faut féliciter l’équipe de Cornella qui n’a pas déméritée.

Notes des joueurs

Pacheco : 6 – Difficile de donner une note puisqu’il n’a quasiment rien eu à faire (il aurait dû jouer à 25 mètres de son but on l’aurait mis favori pour le ballon d’or)

Coentrao : 7 – Bon match dans l’ensemble mais tout de même assez discret offensivement, normal il est toujours en phase de retour.

Varane : 7 – Seulement 45 minutes, mais rien à lui reprocher. Toujours très propre et bien placé. Remplacé à la pause par Diego Llorente qui a réalisé une belle prestation sans toutefois être vraiment mis à contribution.

Nacho : 7.5 – Match plus que correct pour le jeune espagnol à la recherche de temps de jeu. Très à l’aise pendant tout le match, parfait pour engranger de la confiance.

Arbeloa : 6.5 – Plutôt discret. S’est fait remarquer sur deux faits de jeu : son pénalty plus qu’évitable et sa passe « décisive » sur le csc.

Khedira : 7 – Pour son retour dans l’équipe, l’allemand a signé une bonne prestation. Très présent à la récupération mais aussi dans la transmission du ballon. Malheureusement sa blessure l’empêche de jouer 90 minutes.

Illaramendi : 8 – Un match qui va lui redonner la confiance qui lui manque tant. Très propre dans la transmission et la récupération. Toujours impliqué défensivement.

Medran : 7.5 – Le jeune espagnol s’est montré très à l’aise au milieu de terrain, n’as pas tardé à s’imposer et à trouver ses repères. Très actif, de bons choix et un bagage technique qui donne envie de le revoir.

Isco : 9 – Que dire ? A part le fait que j’ai des sentiments pour « La Magia ». Un but, deux passes décisives. Impliqué sur 4 des 5 buts de son équipe. Récupérateur, provocateur, décisif et techniquement au-dessus du lot. Monstre.

James : 8.5 – Deux buts et une passe décisive. Encore une fois très impliqué et appliqué. Gros match du colombien. Déjà 8 buts cette saison.

Javier ‘Chicharito’ Hernandez : 7.5 – Une rare titularisation que le mexicain a su tirer à son avantage. Certes un peu brouillon  avec une légère tendance à en faire un peu trop devant le but. Il finit le match avec une magnifique passe décisive et avec un but csc provoqué de fort belle manière.

Le mot de la fin

Encore un record dans la poche du Mister (série de 10 victoires en Copa del Rey). Samedi on reçoit le Celta et c’est l’occasion d’égaliser le record historique du Barça de Rijkaard (2005-2006). Il va falloir tout donner et on peut compter sur ce groupe, ce staff et ce public pour répondre à nos attentes. HALA MADRID

5 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :