Sign in / Join

Super League Suisse - Bilan à mi-parcours

Après une première phase de haute volée les joueurs des différents clubs Suisses (hormis Sion, nous y reviendront) sont en vacances ! Retour sur un premier tour qui pour les sarcastiques sacre déjà un FC Bâle qui avec ses 8 points d'avance sur son dauphin zurichois semble irrattrapable. D'autres, plus pragmatiques pensent le championnat encore ouvert du fait de l'aventure européenne qui attend le club rhénan qui risque de fatiguer des organismes qui pendant ce temps se reposeront dans les rangs adverses.

suisse

Si la course au titre ne fait pas l'unanimité la lutte pour le maintien est, elle, unanimement crainte et reconnue ouverte. Lucerne, Aarau, Vaduz, GCZ et évidement le seul représentant romand de l'élite qu'est le FC Hoolywood Sion vont tenter d'éviter une culbute en Challenge League lors de la deuxième partie de la saison. Et si pour une fois le FC Sion arrivait à faire honneur à son statut de favori ... pour la relégation à mes yeux ?

Bref passons au bilan par club, dans l'ordre contraire du classement actuel. Le meilleur pour la fin.

FC Lucerne :

Le projet de rajeunissement global de l'effectif débuté cet été sous la houlette de la doublette Frei-Bernegger est un échec retentissant. Difficile de trouver des excuses à un coach qui fait continuellement jouer un François Affolter qui dans une autre vie a été international, aujourd'hui il est gaffeur national. Affolter n'est qu'une des nombreuses déceptions au FCL, Lamas, Zibung, Wiss, Lezcano sont la pointe haute de l'iceberg des déceptions.

Exit le duo instigateur et bienvenue à Markus Babbel dont le palmarès impressionne, seul bémol lui aussi s'appuie sur Affolter. Après un léger sursaut à la suite de son arrivée l'équipe peine à remonter la pente, il reste 18 matchs pour "lâcher" la place de lanterne rouge à l'un de ses concurrents.

FC Sion :

Que dire ? Une énième saison désastreuse, une longue valse des entraineurs pas vraiment compétents, des joueurs peu concernés, un président incohérent, un stade désuet. Et si une relégation leur permettait enfin de repartir sur des bonnes bases ? Rappelons que la formation sédunoise recèle de talents, qui à l'image de Gaétan Karlen récemment, doivent s'exiler pour réussir. Un terrible foutoir.

Le président Constantin - histoire de faire payer aux joueurs la politique désastreuse du club et accessoirement leur manque d'implication - a prolongé l'entrainement de quelques jours, forçant l'un ou l'autre à déplacer ses vacances. Le tout sans coach principal, bref du grand n'importe quoi.

FC Aarau :

Après un début de championnat intéressant le FC Aarau a marqué le pas, passant de la 4ème à la 8ème place. Son compartiment offensif peine à masquer la faiblesse de leur défense (16 marqués, 27 encaissés), il leur manque un vrai n°9. Le second tour sera difficile.

FC Vaduz :

Rappelons que le club de la principauté joue un championnat qu'il ne peut gagner, même en cas de 1ère place le second serait titré d'après l'accord passé en l'ASF et la fédération liechtensteinoise. Bien loin du peloton de tête les hommes de Contini luttent avec un certain succès contre la relégation, contrairement à leur premier passage dans l'élite ils arrivent cette fois à tenir tête à la concurrence. Moins bonne attaque de SL ils doivent impérativement se trouver un attaquant de pointe crédible.

Grasshopper Zurich :

Dauphin de l'ogre bâlois la saison passée, aujourd'hui englué dans une lutte pour ne pas descendre. Le changement de perspectives est énorme en moins de 6 mois pour le plus titré des clubs Suisses, très peu aidé par l'instabilité chronique de son équipe dirigeante et d'un conflit de sourd entre le coach Skibbe et le capitaine Salatic qui est aujourd'hui de retour dans le onze de GC après une longue suspension.

FC Thoune :

En difficulté financière le club de l'oberland bernois va devoir se séparer de son attaquant international finlandais Berat Sadik dès cet hiver (il est en fin de contrat cet été), énième grosse perte que devrait compenser l'arrivée du talentueux Karlen.

Contrairement à ses finances, la situation sportive du club est radieuse. Une nouvelle fois annoncé comme candidat crédible à la relégation ils sont quasiment assuré de leur maintien à mi-parcours.

FC Saint-Gall :

Son grand lifting estival semble porter ses fruits, Bunjaku, Tafer et les autres arrivants permettent aux brodeurs de se placer à une merveilleuse 4ème place synonyme de qualification européenne en fin de saison. Seul ombre au tableau la retraite du taulier Montandon, victime de la commotion de trop il se voit obliger de déposer les plaques.

La colonie francophone du club St.Gallois est une réussite totale, Besle le capitaine, Fachinetti sur le côté gauche de la défense, Tréand l’accrocheur et Tafer le décisif apportent un plus indéniable. A quand une colonie alémanique au FC Sion ?

Young Boys :

Une entame compliquée qui aura fragilisé un Uli Forte aujourd'hui en position de force après la qualification du club bernois en Europa League dans un groupe contenant tout de même le grand Napoli et le multiple champion tchèque qu'est le Sparta Prague.

A égalité de point avec le FC Zurich le club de la capitale semble être un candidat crédible à la place de dauphin ou de champion qui verra s'affronter un trio redoutable, FCZ FCB et YB. Vivement le second tour !

FC Zurich :

Longtemps en tête le FC Zurich a quelque peu perdu les pédales en cette fin de premier tour, surement fatigué de leur parcours chaotique en Europa League dont ils sont désormais éliminés.

Leur parcours allegé en seconde partie de saison (pendant que leurs adversaire bernois et bâlois batailleront sur le front européen) pourrait leur permettre de mettre fin à l'hégémonie bâloise qui dure depuis maintenant 5 saisons ! Son compartiment offensif (Chikhaoui, Chumiento, Schönbächler, Chermiti, Etoundi, etc) est sans aucun doute capable de les mener au succès que serait même une place de dauphin.

FC Bâle :

Critiqué, raillé, appelé à la démision le coach portugais du FC Bâle doit savourer le retour en force de ses hommes symbolisé par leur magnifique qualification européenne au dépend du légendaire Liverpool. Résolument offensif l'ancien grand joueur lusophone et son turn-over régalent après une entame compliquée.

Le jeunisme éternellement renouvelé - avec succès - des effectifs bâlois (Embolo, Gonzalez, Zuffi, Xhaka aujourd'hui) entouré des tauliers que sont Streller, Frei et même le pourtant très jeune Fabian Schär devrait permettre au club phare du football Suisse de connaitre un nouveau printemps rayonnant, tant sur le plan national ou un 6ème titre lui tend les bras que sur le plan international ou un tirage favorable avec le FC Porto lui laisse l'espoir de passer au moins un tour.

Classement

Rang Équipe M V N D Buts Points
1. Bâle 18 13 2 3 40:18 41
2. Zürich 18 10 3 5 33:21 33
3. Young Boys 18 10 3 5 30:21 33
4. St. Gall 18 8 5 5 30:26 29
5. Thoune 18 8 5 5 24:20 29
6. GC 18 5 4 9 23:31 19
7. Vaduz 18 4 6 8 14:27 18
8. Aarau 18 3 7 8 16:27 16
9. Sion 18 3 6 9 18:27 15
10. Lucerne 18 2 7 9 21:31 13

Buteurs :

Rang Nom Équipe Buts
1. Gashi Bâle 11
2. Sadik Thoune 8
3. Chikhaoui Zürich 7
M.Schneuwly Lucerne 7
5. Chiumiento Zürich 6
Dabbur GCZ 6
Etoundi Zürich 6
Tafer St. Gall 6
9. Chermiti Zürich 5
Embolo Bâle 5

Passeurs :

Rang Nom Équipe Passes
1. Jakob Jantscher Lucerne 7
2. Munas Dabbur GCZ 6
Derlis Gonzalez Bâle 6
Luca Zuffi Bâle 6
3. Yassine Chikhaoui Zürich 5
Sven Lüscher Aarau 5
Christian Schneuwly Thoune 5

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :