Sign in / Join

Coupe d'Asie 2015 : Focus sur le Japon de Javier Aguirre

La sélection nationale japonaise était arrivée en Juin dernier au Brésil avec une étiquette de possible équipe surprise. Les performances calamiteuses proposées, dans un groupe qui était pourtant à sa portée, ont fait l'effet d'une douche froide que même un écossais pur-jus aurait du mal à apprécier.

Du coup arrivederci Alberto Zaccheroni et bienvenido à Javier Aguirre.

Javier-Aguirre

Il ne faut pas aller chercher plus loin le principal changement au sein des Samurai Blue entre aujourd’hui et le début de l'été 2014. L'ancien entraîneur de l'Espanyol Barcelone n'en ai pas à son coup d'essai à la tête d'une sélection puisqu'il a été en charge du Mexique lors des Coupes du Monde 2002 et 2010. S'il a des références solides, on a tout de même senti de sacrés balbutiements lors de ces premières sélections au niveau des joueurs avec des choix contestables dirons nous.

Les premiers matchs amicaux étaient donc très brouillons avec les résultats qui vont avec (défaites contre l'Uruguay et le Brésil, nul contre le Venezuela, victoire à l'arraché contre la Jamaïque...). Insuffisant. Aguirre modifie sa façon de faire pour les amicaux de la mi-Novembre en décidant de cesser les expérimentations et de refaire confiance au noyau dur de la Coupe du Monde. Le changement dans la continuité en somme. Entre autres, Yasuhito Endo et Makoto Hasebe retrouvent les places de titulaires dans le cœur du jeu qu'ils occupent ensemble depuis de longues années.

Les résultats et surtout l'animation du jeu nippon reviennent de suite. Le Honduras repart avec un (6-0) dans les valises. Puis l'Australie est battue (2-1), dans ce qui reste à ce jour le vrai match référence de l’ère Aguirre.

Tactiquement nous sommes de retour avec le bon vieux 4-5-1 qui a fait le succès de l'équipe sous Alberto Zaccheroni.

11tyopejpn

Le 11 de départ face à l'Australie (18/11/2014)

Cinq des six joueurs de devant sont les mêmes indéboulonnables que l'on voit depuis 2011. Endo et Hasebe devant la défense avec Honda, Kagawa et Okazaki plus haut. La seule nouveauté c'est l'éclosion de l'ailier de 22 ans du FC Tokyo Yoshinori Muto. Alors que l'on avait des garçons comme Yoichiro Kakitani ou Yoshito Okubo durant la dernière Coupe du Monde. Ce n'est d'ailleurs pas le seul de son club a avoir tiré son épingle du jeu. Masato Morishige s'est imposé comme le titulaire en défense centrale aux côtés de Maya Yoshida (qui a par ailleurs prolongé son contrat avec Southampton). Le latéral gauche Kosuke Ota s'est aussi intégré dans le groupe, devenant dorénavant la doublure attitrée de Yuto Nagatomo.  Enfin dans les buts, pas de débat. Le liègeois Eiji Kawashima sera le dernier rempart de son équipe.

Au final il n'y aura qu'un absent de marque pour la Coupe d'Asie. Le latéral droit de Schalke 04 Atsuto Uchida, blessé de dernière minute alors qu'il était dans la liste initiale des 23. On devrait retrouver titulaire un autre joueur évoluant en Bundesliga, à savoir Gotoku Sakai (Vfb Stuttgart). Oui c'est tout de suite moins sécurisant...

Derrière un onze de départ qui se dessine nettement, on retrouve  parmi les remplaçants quelques jeunes joueurs évoluant en J.League et qui sont là pour prendre la température. Parmi ceux là gardez un œil sur le petit milieu de Kashima qu'est Gaku Shibasaki, candidat très crédible pour assurer la succession de Endo dans un futur plus ou moins proche.

 

Le groupe de Javier Aguirre :

Gardiens:

Eiji KAWASHIMA (Standard Liege/Belgique)
Masaaki HIGASHIGUCHI (Gamba Osaka/Japon)
Shusaku NISHIKAWA (Urawa Reds/Japon)

Défenseurs:

Yuto NAGATOMO (Inter Milan/Italie)
Masato MORISHIGE (FC Tokyo/Japon)
Kosuke OTA (FC Tokyo/Japon)
Atsuto UCHIDA (Schalke 04/Allemagne)
Maya YOSHIDA (Southampton FC/Angleterre)
Tsukasa SHIOTANI (Sanfrecce Hiroshima/Japon)
Gotoku SAKAI (Vfb Stuttgart/Allemagne)
Gen SHOJI (Kashima Antlers/Japon)

Milieux:

Yasuhito ENDO (Gamba Osaka/Japon)
Yasuyuki KONNO (Gamba Osaka/Japon)
Makoto HASEBE (Eintracht Frankfurt/Allemagne)
Shinji KAGAWA (Borussia Dortmund/Allemagne)
Hiroshi KIYOTAKE (Hanovre 96/Allemagne)
Gaku SHIBASAKI (Kashima Antlers/Japon)

Attaquants:

Yohei TOYODA (Sagan Tosu/Japon)
Shinji OKAZAKI (Mayence/Allemagne)
Keisuke HONDA (AC Milan/Italie)
Yu KOBAYASHI (Kawasaki Frontale/Japon)
Takashi INUI (Eintracht Frankfurt/Allemagne)
Yoshinori MUTO (FC Tokyo/Japon)

 

 

Le calendrier :

Les joueurs sont arrivés le 2 Janvier en Australie pour prendre possession de leurs quartiers en attendant leur entrée dans la compétition qui se fera le lundi 12 Janvier. Le Samurai Blue a disputé un match de préparation face à Auckland City, récent troisième de la Coupe du Monde des clubs au Maroc, s'imposant (2-0).

Japon - Palestine (12/01/2014, 8h00)

Irak - Japon (16/01/2014, 10h00)

Japon - Jordanie (20/01/2014, 10h00)

Trois équipes du Moyen-Orient au menu. La Palestine, novice à ce niveau de compétition, semble un ou plusieurs crans derrière l'Irak (vainqueur de la coupe en 2007) ou la Jordanie. Le Japon a traditionnellement quelques difficultés contre ces équipes lorsqu'il s'agit de les jouer sur leur sol à base d'ambiances chaudes et de terrains très moyens, mais a toujours su les gérer quand les conditions sont un peu plus favorables (victoire 6-0 à Saitama contre la Jordanie en 2012 par exemple). Quoi qu'il en soit ça ne sera pas des matchs aisés, et ça sera aux partenaires de Keisuke Honda de faire le jeu et d'imposer leur supériorité technique pour passer ce premier tour.

Parce qu'on ne veut pas d'une autre douche écossaise...

3 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :