Sign in / Join

Retour de l'Ekstraklasa sur TLMSF. Bienvenue en Pologne

Ekstraklasa 20ème Journée

logo_ekstraklasa_2013_dobre_650

La vodka, de belles femmes et le froid, voilà ce qu’évoque la Pologne pour beaucoup. Autant dire que personne ne connait la « top ligue » (Ekstraklasa). Pourtant le Borussia made in Poland (Lewandowski, Piszczek, Blashikovski) a rappelé à l’Europe qu’en Pologne malgré le froid on joue au foot et souvent dans de chaudes ambiances. Les ultras polonais trainant une sacrée réputation en Europe. Des supporters chauds comme la braise, de la bière (lech, zubr, Tyskie, ect..), des kiełbasa ketchup moutarde, du kick and rush, des « wicz » « ski » « wiec » à la pelle voilà le programme de l’Ekstraklasa !

Avant de faire un point sur la journée de ce week-end, explication sur le fonctionnement de la « Top ligue ». Le championnat se joue à 16 équipes et se divise en deux temps. Dans la première partie du championnat, les équipes se rencontrent en match aller/retour. À l’issu de cette première phase, le classement est divisé en deux. Les huit premières équipes jouent le titre, les huit autres le maintien. Lors de cette phase, pas de match retour que de simples confrontations directes. C’est bon tout le monde suit ? Maintenant, passons au résumé de la 20ème journée.

Après une trêve hivernale de près de 2 mois (oui l’hiver là-bas ça ne déconne pas), on réattaque les choses sérieuses. Cette année, le championnat est particulièrement serré surtout en tête du classement, ce qui est plutôt rare le Legia était habitué ces dernières années à surfer tranquillement sur la ligue.

 Slask et Poznan calent

Débutons par les poursuivants du Legia. Le Slask Wroclaw se déplaçait samedi à Cracovie pour affronter le K.S Cracovia qui lutte pour sa survie en Ekstraklasa cette saison. Autant dire que pour les hommes de Tadeusz Pawlowski était dans l’obligation de l’emporter pour se rapprocher du Legia. C’est d’ailleurs avec de bonnes intentions de Wroclaw début le match aidé par les largesses défensives de Cracovia. Mais les locaux fonctionnent en contre-attaque et cela donne une première mi-temps équilibrée avec un score nul et vierge. Au retour des vestiaires, ce sont les hommes de Cracovia qui se mettent en valeur, mais Jendrisek est trop court pour reprendre le centre de Budzinski. C’est encore Jendrisek qui à la 48ème minute voit sa tête être détournée par Wrabel, le gardien du Slask. Jendrisek a de quoi avoir les nerfs puisque sur l’action suivant c’est Wroclaw qui ouvre la marque par l’intermédiaire de Grajciar. La finition est moche, mais les visiteurs mènent. Wroclaw continue sur sa lancée, mais manque par deux fois de tuer le match… dommage, car sur la contre-attaque suite au loupé de Flavio Paixao (pas très polonais celui-là me direz-vous, mais oui quelques étrangers bravent le froid…) c’est Cracovia qui égalise à la 88ème par Marcin Budzinski. Pas de quoi crier au scandale. Par contre il y en aurait eu un si à la 92ème l’arbitre avait accordé le but hors-jeu de Wroclaw. Comme quoi les arbitres… finalement le match nul est logique même si Slask marque le pas en cette reprise. Pour Cracovia, cela montre qu’ils sont capables de beaucoup mieux qu’une pauvre 14ème place.

635597900842124379

Grajciar ouvre le score pour Slask.

Le Lech Poznan était dans une situation similaire à celle de Slask : gagner pour ne pas être décroché, mais cette fois pour les places européennes. Le Lech se déplaçait à Szczecin et on peut dire qu’ils ont été cueillis à froid puisque de Pogron a ouvert le score dès la 3ème minute de jeu. Un but de la tête de Robak sur un coup franc du Sud-Africain Nunes bien aidé par Gostomski le gardien du Lech qui tergiverse et fini par prendre un pion…propre. Le Lech galère grave et ce sont les locaux qui dominent la première mi-temps. Ce n’est qu’en seconde période que les coéquipiers de Muraswski se réveillent enfin par l’intermédiaire Lovrencsics. Mais le but salvateur n’arrivera qu’en extrême fin de partie. C’est le défenseur Paulus Arajuuri qui délivrera les siens à la 93ème minute. Les Lechici ramènent donc un point de Szczecin et enchainent leurs quatrièmes matchs sans défaites. On retiendra ça plus que le contenu du match proche de zéro.

Peur sur le Legia

Legia

Le choc de cette vingtième journée opposée le Legia Varsovie au Jagiellonia Bialystok, le premier contre le quatrième. Le Legia pouvait profiter du faux pas du Slask pour accroitre son avance et bien préparer le déplacement en Europa League à l’Ajax. Mais Jagiallonia n’est pas venu en victime expiatoire loin de là. Les jaunes et rouges ouvrent même la marque. Maciej Gajos délivre une frappe des 25mètres qui vient se loger sous la barre de Malarz. Silence dans le Jozefa Pilsudskiego Stadium. Les légionnaires sont incapables de construire la moindre action dangereuse avant la 60ème minute… inquiétant avant le match de jeudi en Europa ligue. Jagiellonia va même doubler la mise à la 53ème minute par Tuszynski. La réduction du score de Pinto (84ème) n’effacera pas la prestation indigeste du Legia qui encaisse même un troisième but de Gajos qui s’offre un doublé. À noter que l’addition aurait pu être plus salée si ce même Gajos n’avait pas honteusement raté son penalty en première période ! Une défaite avant la trêve, une nouvelle à la reprise, le Legia traverse une mauvaise passe qui aurait pu être plus dure si le Slask n’avait réalisé une contre-performance. Le plus préoccupant reste ce match d’Europa League, pas vernis au tirage les hommes de la capitale devront montrer un tout autre visage s’ils veulent ramener un résultat de leur voyage dans la capitale néerlandaise. Derniers représentants polonais en Europe, le Legia se doit de ne pas se manquer contre l’Ajax.

Dans course au maintien si Zawisza est condamné depuis un bon moment Ruch le 16ème a montré qu’il n’était pas mort et qu’il fallait compter encore sur lui puisqu’il s'est imposé 2-0 face au GKS Piast. Piast qui suit une trajectoire dangereuse avec seulement une victoire sur ses 5 derniers matches. Ce qui est certain c’est que les historiques du foot polonais que sont le Lechia et le Cracovia vont devoir lutter jusqu’au bout pour la survie.

C’est tout pour cette semaine ! On se retrouve la semaine prochaine. Do widzenia

2 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :