Présentation de la J League 2015 !

Le championnat japonais, la J League, revient ce week-end pour égayer nos matinées du samedi et dimanche ! Et avec un tout nouveau format de compétition ! Essayons de voir ce qui nous attends avec ce nouvel exercice. Et si je dis "essayer" c'est parce que c'est toujours très difficile de prévoir le championnat le plus ouvert que je connaisse. Sans plus attendre, je vous emmène faire le tour des forces en présence.

( crédits photos de couverture : Kaoru Watanabe, pour gekisaka.jp )

j12015pre

Takashi Usami représentant le Gamba avec le boss de la ligue Mitsuru Murai (crédits ; jleague.jp)

Les favoris

 GAMBA OSAKA gambaicon

Ils ont tout raflé en 2014 et c'est donc tout à fait normal de les citer en premier parmi les favoris. Toute l'armada offensive est encore là et bien disponible à commencer par Takashi Usami et Patric. Mieux que ça, l'attaque s'est étoffée avec l'arrivée de l'expérimenté Shingo Akamine pour faire face au rythme de l'ACL. Les vétérans Endo et Konno tiendront la baraque au milieu de terrain comme toujours. Et dans les cages il y a l'un des tous meilleur gardien de J1 avec Higashiguchi avec devant lui une défense expérimentée bien que parfois hésitante. Bref, les feux sont au vert. De là à faire un back to back comme Hiroshima en 2012 et 2013? Rien n'est moins sur car la concurrence a les crocs. Et qu'à la différence de la saison passée ils seront attendus au tournant par tous leurs opposants. Et oui, passer du statut de promu qui cartonne à celui de grand favori ça change.

 URAWA REDS urawaicon

La quête du titre continue pour les Reds et le sacre de 2006 parait toujours plus lointain. Sur le papier c'est le meilleur effectif du championnat, comme l'an passé, mais ça n'avait une fois de plus pas suffit. On va voir cette saison si ça fera l'affaire. Bien gérer cet effectif pléthorique sera l'une des clés du succès (ou non) des Reds cette saison et les choix du coach Mihailo Petrovic seront forcement scrutés. Et rien ne lui sera pardonné après le final raté de la saison passée. Quand on est un club qui dépense beaucoup on a une certaine impatience naturelle qui s'installe. Par contre si la gestion de groupe est bonne, que la mayonnaise prends avec les nouveaux arrivants et que les patrons comme Makino, Kashiwagi, Nishikawa ou Abe assurent, alors il y a de bonnes chances pour que l'attente cesse.

 KASHIMA ANTLERS antlersicon

Le club le plus titré de la J League (7 titres) est lui aussi à la conquête d'un titre qui les fuit depuis 2009, à l'instar d'Urawa. Mais la politique des Antlers est bien différente. Pas de gros chèques, et plus de confiance envers leurs excellents jeunes joueurs. On pense forcement à Gaku Shibasaki qui s'est mis en valeur lors de l'Asian Cup. Il y a aussi le brésilien de 20 ans Caio, élu meilleur jeune de J1 2014, ou encore le virevoltant Shoma Doi. A côté de ça on ajoute quelques recrues avec un peu plus d'expérience comme Mu Kanazaki, Hwang Seok-Ho ou Takasaki et au final ça donne un effectif vraiment excitant. Beaucoup de potentiel pour le futur, et avant tout pour maintenant. Troisièmes l'an passé, il y a définitivement moyen de faire au moins aussi bien.

Les vrais outsiders

 KAWASAKI FRONTALE kawasakiicon

Auteurs d'une très bonne saison 2014 mais qui les a vus échouer à la 6ème place après pourtant des mois sur le podium, le club du grand Kengo Nakamura a tout pour récidiver. Et sans doute pour le faire jusqu'au bout cette fois. L'équipe de cette saison nous promet encore du spectacle tant il y a de bons manieurs de ballon. Les finisseurs que sont Okubo et Yu Kobayashi auront encore l'occasion d'en planter quelques uns. Ils auront tout intérêt du moins parce que maintenant il y a une vraie concurrence avec les arrivées de Sugimoto (Cerezo Osaka) et Funayama (Matsumoto Yamaga). Devant et eu milieu tout va bien. Par contre il y a pas mal d'interrogations sur l'arrière garde, pas rassurante en fin de saison passée et pas franchement renforcée depuis... Au moins c'est sur qu'on va pas s'ennuyer avec eux.

 KASHIWA REYSOL reysolicon

L'ultime qualifié en ACL côté nippon a montré deux visages lors de ces deux premiers matchs officiels. Belle animation offensive, manque de réalisme et sauts de concentration défensifs face à Chonburi. Et puis une vraie solidité chez le champion de Corée d'où ils ont ramené un vrai bon point. Le changement de coach (arrivée de Tatsuma Yoshida à la place de Nelsinho Baptista parti à Kobe) fait que l'équipe se cherche encore un style de jeu propre à elle. Même si en fin de saison Kashiwa s'était plus appliqué à être solide derrière sachant que leur belle escouade offensive aurait des opportunités malgré tout, notamment le duo d'attaquants formé de Leandro et Masato Kudo. Ce serait peut être bien de rester là dessus en fait. Surtout que ça a remarché à Jeonbuk en ACL pour un bon 0-0 ramené de Corée. Ah oui et aussi, il faut interdire à Cristiano de tirer, même si il a dribblé tout le monde. Obligatoire pour espérer une bonne saison.

 FC TOKYO fctokyoicon

Ça fait deux ans que l'on attends de belles choses du FCT, et deux fois qu'on est plutôt déçus. Alors pourquoi encore les mettre ici me demanderez vous? Et bien parce que certains joueurs ont passé un cap en 2014. On pense en premier lieu à Yoshinori Muto qui a complètement crevé l'écran au point de faire l'Asian Cup avec le Japon, tout comme Morishige et Ota. Mais aussi parce que l’entraîneur italien Massimo Ficcadenti fait du bon boulot, hissant l'équipe dans le premier tiers pendant quasiment la moitié du championnat. Malheureusement pour les Gasmen le coup de barre de fin de saison a ruiné le tout (une victoire sur les 8 derniers matchs). L'ajout de l'expérimenté renard des surfaces Ryoichi Maeda sera un atout. Parce que bien servi il peut encore marquer un bon paquet de buts en J1. En revanche il faudra être d'attaque tout de suite, parce que commencer le championnat au Gamba n'est pas un cadeau.

Les grosses cotes

 SAGAN TOSU tosuicon

C'est la surprise des deux dernières saisons. Échouant à la 5ème place en 2014 après avoir passé pas mal de temps sur le podium. Pour un petit sortant d'une grande saison la difficulté est de confirmer. Et de garder les meilleurs joueurs. Pour ça en tout cas c'est un succès. Seul la perte du latéral Michihiro Yasuda (Vissel Kobe) est à déplorer mais il a été correctement remplacé par Yutaka Yoshida (Shimizu). L'avant centre international Yohei Toyoda est toujours là comme ses meilleurs lieutenants que sont Kota Mizunuma et Kim Min-Woo. Le plus gros problème de Tosu dorénavant c'est que plus personne ne les prendra de haut.

 YOKOHAMA F.MARINOS marinosicon

Probablement l'effectif qui le moins bougé lors de l'intersaison. C'est l'arrivée d'Eric Mombaerts en tant que coach qui a fait les gros titres. Il a incorporé quelques jeunes prometteurs (Nakashima, ou Kumagai de retour de prêt) à l'équipe A qui tranchent avec un groupe expérimenté. Aucune arrivée à côté de ça si ce n'est le jeune attaquant Ademilson (Sao Paulo) en prêt avec option d'achat. Problématique surtout que Shunsuke Nakamura, l'icône du club, s'est blessé il y a  deux semaines et ratera jusqu'à trois mois de compétition. Tout ça laisse de quoi se poser des questions quand aux liquidités disponibles. Et de quoi légitimer les rumeurs de rachat du club par le groupe émirati déjà proprio de Man City et compagnie. Ça pourrait s’accélérer d'ici cet été. Wait and see.

 SANFRECCE HIROSHIMA sanfrecceicon

Champions en 2012 et 2013, ce fut nettement moins réjouissant en 2014. Le club a glissé à la mi-saison dans le ventre mou et n'en est jamais ressorti. L'âme de l'équipe qu'est Hisato Sato a fait sa saison la moins aboutie depuis bien 5 ans et ça s'est vu. A l'intersaison deux éléments importants ont quitté l'équipe (Takahagi à Sydney et Ishihara vers Urawa) et les recrues n'incitent guère à un grand optimisme. Probablement une saison de transition à venir pour le Sanfrecce. J'ai presque envie de dire que ça tomberait bien car ça laisse une opportunité pour intégrer les quelques bons jeunes qui poussent derrière. Et cette équipe a besoin de sang neuf.

 NAGOYA GRAMPUS nagoyaicon

Dans le genre ancien champion (2010) qui a du mal depuis, Nagoya se pose là aussi. Malgré l'arrivée en 2013 d'Akira Noshino, un des entraîneurs japonais les plus hypés de ces dernières saisons, ça ne va pas fort. Après ça a bien bougé lors du mercato. Offensivement c'est sympa avec un duo constitué de Kensuke Nagai, revenu pour de bon de Liège, et de Kengo Kawamata sur le papier très complémentaire. Avec en plus en back-up l'ancien Milivoje Novakovic débarqué de Shmizu. Il y a aussi de l'expérience au milieu avec Leandro Domingues et Danilson et derrière avec Tulio. Et si des garçons comme Taguchi, Tanabe ou Muta arrivent à franchir un palier, ça peut être intéressant.

 VISSEL KOBE kobeicon

C'est l'ambitieux qui n'arrive à rien. Depuis que le club a été racheté par le patron de Rakuten, les ambitions et les moyens ont été revus à la hausse. Et ça n'a jamais payé. Pire il y a même eu un passage express en J2 en 2013. Pour la remontée ça s'est pas trop mal passé pendant une bonne partie de la saison. Mais comme d'autres une fin de saison pourrie les a installés dans le ventre mou (11ème place). La lose dans l'ADN en gros? Il y a un petit côté Stade Rennais dans cette équipe. Et y'a pas de raison majeure que ça change cette saison. Papy Marquinhos (38 ans) sera de la partie encore une fois aux côtés de Pedro Junior qui sera l'élément clé cette saison encore. On note quand même la volonté de se refaire une défense potable avec les arrivées de Takahashi, Ferrugem et Yasuda. Il faudra bien ça parce que c'était une belle passoire en 2014.

Les équipes en danger

 VEGALTA SENDAI sendaiicon

Monté en J1 en 2010, le Vegalta avait fait fort pour ses premières saisons terminant 4èmes en 2011 et même 2èmes en 2012 ! Par contre depuis c'est un peu la gueule de bois. Jusqu’à finir à une médiocre 14ème place la saison passée. Notamment à cause d'un manque de renouvellement de l'effectif et un style de jeu plutôt physique et exigeant qui a fait son temps. Et ce qui est inquiétant c'est que c'est pas parti pour changer. Peu de recrues cet hiver, et de faible calibre. Par contre des cadres comme Akamine (Gamba Osaka), Muto (Urawa) ou Kakuda (Kawasaki) ont mis les voiles. Il faudra compter sur une grande saison du buteur brésilien Wilson et le retour d'une vraie assise défensive pour passer sans encombre 2015.

 ALBIREX NIIGATA niigataicon

C'est l'un des stades les plus remplis de J1 avec plus de 25 000 de moyenne depuis de longues années. Et ils sont bien courageux parce que Niigata est depuis bien longtemps habitué à la seconde moitié de tableau. La force de cette équipe c'est un milieu de terrain très solide, avec à la base de celui-ci Leo Silva, nominé dans le 11 type de J League 2014. Alors que l'Albirex a fini 12ème. Ce qui situe le niveau du joueur. Urawa a tenté de le recruter cet hiver mais sans succès. Le souci de cette équipe c'est le manque d'efficacité offensive (30 buts marqués en 34 journées...). Pour réveiller l'attaque il faudra que les jeunes comme l'international espoir Musashi Suzuki ou Hiroshi Ibusuki apportent plus. Et que Ryohei Yamazaki, transfuge du Jubilo Iwata, apporte un peu de vivacité à tout ça. Vraiment pas dit que ça change grand chose...

 SHIMIZU S-PULSE shimizuicon

Il y a quelques années, quand Shinji Okazaki était encore au club, Shimizu faisait peur et proposait un jeu attrayant. Mais depuis le club est sur une phase de déclin plutôt inquiétante. Jusqu'à finir 15èmes en 2014, pire classement de l'histoire du club. La faute a de gros problèmes défensifs surtout. La blessure du puissant hollandais Calvin Jong-A-Pin (oui c'est un nom de merde) et absent la moitié de la saison a fait mal. Son retour, et celui de Tomoya Inukai (de prêt de Matsumoto Yamaga), pourrait régler une partie de ces soucis. Pour booster l'attaque ça a recruté à l'étranger: en Australie avec Mitchell Duke et en Chine avec Peter Utaka. Les fournisseurs de ballons que sont Genki Omae et Hideki Ishige devraient avoir plus de choix en 2015. Il y a peut être de quoi redresser la barre.

 VENTFORET KOFU kofuicon

Typiquement le club dont le seul objectif est de sauver sa tête chaque saison. N'y cherchez pas de talents (sauf à la rigueur le petit Yuki Horigome), c'est la solidité qui compte avec beaucoup d'expérience dans le secteur défensif. Devant on ne sait pas du tout ce que ça va donner. Trois brésiliens inconnus sont arrivés et dans ces cas là c'est du 50/50 entre flop total et réussite correcte. Sur trois fois c'est jouer avec le feu. On va pas dire que la saison de Kofu se jouera sur un coup de dés mais presque. Une chose est sure : le seul objectif ça sera encore une fois le seul maintien. #ETG

Les petits promus

 SHONAN BELLMARE shonanicon

Alors oui la J2 se joue en 42 journées, mais prendre la bagatelle de 101 points reste un sacré exploit malgré tout. Mes petits chouchous ont marché sur la concurrence validant le retour en J1 une douzaine de journées avant la fin et ayant été leaders de la troisième journée jusqu'à la dernière. 31 victoires, 8 nuls pour 3 défaites. La saison de rêve en somme. De fait le club n'a jamais semblé aussi fort avant une saison de J1 depuis bien longtemps. Le seul point d'interrogation c'est au poste d'avant-centre. Wellington reparti au Brésil, Fujita (Yokohama F.Marinos) et Bruno Correa (Botafogo) tenteront de faire oublier le meilleur buteur de l'équipe la saison passée (18 buts). Sinon ça a largement les moyens de réussir à se poser, enfin, durablement en J1. Vamos Shonan !!

 MATSUMOTO YAMAGA yamagaicon

C'est la très belle surprise de la dernière saison de J2. Le club va découvrir la J1 pour la première fois de son histoire après avoir fini à la 2ème place en 2014 avec 15 points d'avance sur le troisième. Grand coup de chapeau à l'entraineur Yasuharu Sorimachi, lui qui avait déjà fait monter de belle manière Shonan en J1 en 2010. Passées les congratulades, ça va être compliqué cette fois-ci. Funayama qui était le meilleur joueur 2014 s'est envolé vers Kawasaki Frontale alors qu'Inukai restera à Shimizu cette saison après son prêt. Avec leurs moyens limités ils ont pioché parmi les quelques bons joueurs restés en J2 plus le brésilien Obina qui arrive du Brésil avec des stats intéressantes. Et puis ils auront le meilleur public de J2 pour les soutenir à domicile comme à l'extérieur. Il devra pousser fort néanmoins.

 MONTEDIO YAMAGATA yamagataicon

Avec le système de play-offs de promotion en place en J2, on peut monter en J1 en ayant fini à la 6ème place. C'est l'agréable expérience qu'a vécue le Montedio en Décembre dernier. Après on va pas se mentir, ils partent de vraiment loin cette saison. C'est grosso-modo le même effectif que l'an passé , c'était à peine top niveau J2. Et le joueur qui ressort le plus souvent c'est le gardien vétéran Yamagishi. Rarement un bon signe. Ces dernières années on a tout le temps eu un promu qui servait de punching-ball du début à la fin. Yamagata est clairement le favori à ce triste sort cette saison...

 

Première journée de J League 1

Déjà deux derbys pour l'entame de cette J1. Celui du Kanagawa sera le plus intéressant avec les Marinos d'Eric Mombaerts qui auront fort à faire face à Kawasaki. Enfin il y a aussi le derby du Tohoku entre Sendai et le promu Yamagata qui promet d'être plus rugueux. L'affiche la plus sympa c'est ce Gamba Osaka - FC Tokyo. On verra comment le tenant du titre se comportera avec 3 matchs officiels dans les pattes dans les 10 jours qui auront précédés.

Samedi 7 Mars, à 6h00: 

gambaicon Gamba Osaka - FC Tokyo fctokyoicon

nagoyaicon Nagoya Grampus - Matsumoto Yamaga yamagaicon

sendaiicon Vegalta Sendai - Montedio Yamagata  yamagataicon

sanfrecceicon Sanfrecce Hiroshima - Ventforet Kofu kofuicon

 tosuicon Sagan Tosu - Albirex Niigata niigataicon

Samedi 7 Mars, à 7h00:

marinosicon Yokohama F.Marinos - Kawasaki Frontale kawasakiicon

Samedi 7 Mars, à 8h00:

kobeicon Vissel Kobe - Kashiwa Reysol reysolicon

Samedi 7 Mars, à 11h00:

shonanicon Shonan Bellmare - Urawa Reds urawaicon

Dimanche 8 Mars, à 5h00:

shimizuicon Shimizu S.Pulse - Kashima Antlers antlersicon

2 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :