Sign in / Join

Ekstraklasa J24-25 : Derby de Cracovie et Clasico

Après deux semaine sans article voici un petit résumé des deux dernières journées avant la reprise du championnat ce week-end.

pologne

Journée 24: Le Wisla à la relance

Après, deux revers consécutifs, le KS Cracovie se donne de l’air en s’imposant sur sa pelouse contre Piast (3-1). Sur une pelouse détrempée et pas digne de ce niveau, les joueurs du KS ont réussi à prendre l’ascendant sur leurs adversaires du soir, bien aidés par les bourdes défensives de Piast. En effet, le gardien de Piast nous a offert un bel exemple d’Arconada sur le 2ème but. De quoi donner un peu de répit a l’entraineur Robert Podolinski. De bon augure une semaine avant d’affronter le grand rival le Wisla dans le derby de Cracovie !

Dans la catégorie "ils ont régalé" c’est le match Gornik - Podbeskiedzie, score final 3-3, qui rafle la mise. Les deux équipes de milieu de tableau nous ont offert une belle opposition. C’est Gornik qui ouvre les hostilités par l’intermédiaire de Kosznik bien lancé par Erik Grendel à la 25 ème minute. Podbeskiedziek ne tarde pas à revenir au score puisque 10 minutes après l’ouverture du score les visiteurs égalisent, là encore sur une belle ouverture conclue par Damien Chmiel, le buteur maison (7ème but personnel) et mettant fin à une disette personnelle de 5 matchs. À Piast, on sort les faucheuses, puisque sur deux fautes bien grossières, le Gornik obtient deux pénaltys transformés par Mariusz Magiera. À 3-1 à la pause on pense l’affaire pliée surtout que juste avant de retourner aux vestiaires Gornik aurait pu accentuer le score si Deja n’avait pas sauvé les siens in extremis. Mais Podbeskie revient avec les cros et, sur une belle action collective, réduit la marque par Spiaczka à la 58ème minute. On cherche Gornik sur le terrain tant Podbeskie pousse pour finalement égaliser sur une tête de Kosznik à la 78ème. Le score en restera là et Gornik rate une belle occasion de se rapprocher du quatuor de tête.

Bydgoszcz au retour de la trêve hivernal était promis à descendre tranquillement vers la division II. Mais, les bygdosiens n’ont pas lâché et force est de constaté qu’ils sont actuellement après la victoire contre le Lech ce week-end l’équipe avec le meilleur ratio de la ligue depuis la reprise. C’était un peu une finale puisque le Lech était aussi l’équipe en forme depuis la reprise. La victoire était pourtant impérative pour le Lech pour ne pas être largué dans la « course » au titre avec le Legia. Mais l’on a retrouvé les mêmes lacunes qui plombent le Lech depuis le début de la saison : le manque cruel d’attaquants potable. Le Lech s’incline donc 1-0 et le Legia peut les laisser à 8 points s’il s’impose contre le Wisla.

Heureusement pour le Lech, le Wisla avec son tout nouvel entraineur Kazimierz Moskal a fait taff. Le Wisla est en effet allé chercher le match nul chez le Legia 2-2. C’est le Wisla qui se montre le plus dangereux en début de match et qui parvient à ouvrir le score à la 16ème minute par Luksz Burliga.  Le Legia revient rapidement au score par Michal Zyro avant que le match ne vire à l’ennui avec une bataille au milieu de terrain. Cracovie semble pourtant plus à l’aise dans cet exercice. Au retour des vestiaires le Wisla repart tambour battant et obtient un pénalty à la 48ème minute transformée par Pawel Brozek. Les Légionnaires sont K.O debouts et il fait attendre l’entrée de Orlando Sa et Michael Maslowski à la 68ème minute pour que Varsovie sorte la tête de l’eau, mais les attaques sont brouillonnes et n’inquiètent que peu le Wisla. La délivrance vient d’un CSC de Bojan Jovic à la 90ème minute…dur pour le Wisla tant Varsovie semblait à la rue. Mais cela reste un bon résultat pour la prise de fonction de Kazimiers Moskal et avant la « Guerre  sainte » qui attend le Wisla la semaine prochaine. Le legia quant à lui rate l’occasion d’assommer Poznan et prendre le large. Le déplacement chez le Lech le week-end prochain promet d’être chaud bouillant pour le « clasiko polonais » !

Journée 25: Deux chocs au menu

Cette journée était depuis longtemps cochée sur le calendrier puisqu’il y avait à l’affiche deux des plus importantes confrontations de Pologne : d’un côté le derby de Cracovie entre le Wisla et le KS, de l’autre le Clasiko Polonais entre le Lech et Varsovie.

 La guerre Sainte

Commençons par le derby de la ville de Cracovie et par un retour historique. Les deux clubs sont créés en 1906, mais le KS Cracovia précède son rival de quelques mois. Le KS Cracovia est le club de la vielle ville alors que le Wisla est le club de la banlieue, de la va naitre la rivalité entre les deux entités. Jusque dans les années 50, c’est le KS qui dresse son petit frère. Multi-ethniques (ils accueillent des Hongrois, Slovaques mais surtout juifs) les hommes du KS remportent 5 championnats alors que leurs « pauvres » petits frères n’en récoltent que deux. Mais l’arrivée au pouvoir des Cocos va changer radicalement changer la donne. Le Wisla tombe sous la coupe de la milice citoyenne, la police politique du régime. Favorisé, le club remporte 3 championnats et 2 coupes. Et les cicatrices ne se sont pas refermées loin de là, en particulier entre les ultras de chaque équipe puisqu’à chaque derby la ville passe en état de siège pour la guerre sainte entre ces deux clubs.

105

Au niveau du classement les deux équipes déçoivent depuis ce début de saison. Le Wisla qui visait les places européennes avait fait un bon début de saison, mais c’est complètement planté depuis la reprise ce qui a entrainé le licenciement de son entraineur il y a deux semaines. Quant au Ks cracovia il lutte pour sa survie depuis le début de la saison.  Dans une chaude ambiance, les locaux font le jeu et ouvrent le score par l’intermédiaire de Semir Stilic à la 16ème minute. Rien de très folichon jusqu’à la pause, mais le Wisla contrôle son match. À la reprise, on repart sur le même rythme et c’est logiquement que Pawel Brozek creuse l’écart à la 53ème minute. Mais dans la foulée Cracovia égalise par Marcin Budzinski (54ème minute). Les hommes de Robert Podolinski poussent, et ce malgré l’expulsion de Kapustka. Mais le KS n’arrive pas à concrétiser et c’est finalement le Wisla qui s’impose assez logiquement dans ce derby. Le Wisla se rapproche du quatuor de tête, tandis que Cracovia file vers la division II…

Sinon aussi un renard s'est paumé et a fini sur le stade...que Brigitte se rassure il a été bien traité !

fox

Clasiko Polonais

Direction la vieille Pologne (nom de la région de Poznan) pour le Clasiko entre le Lech et le Legia Varsovie. Malheureusement là aussi le spectacle était plus dans les tribunes que sur la pelouse où il a fallu attendre la seconde période pour voir un minimum de jeu et s’enflammer un peu. C’est le Lech qui frappe le premier : sur une sortie complètement manqué du gardien du Legia (Malarz) qui sort au-devant de Hamaleinen, mais oublie qu’en dehors de la surface on n’a pas droit d’utiliser les mains…carton rouge et coup franc pour le Lech que Barry Douglas balance dans la lucarne. 1-0. Les légionnaires sont amorphes surtout qu’ils évoluent sans attaquants puisque Orlando Sa a dû déclarer forfait avant le match. C’est même le Lech qui sur un contre rondement mené qui prend le large grâce à une réalisation de Hamaleinen qui réalise par ailleurs un excellent match. Le Legia réduit la marque à la 84ème minute. Sur ces 11 matchs en 2015, le Legia n’en a reporté que deux… à l’inverse du Lech qui n’a concédé qu’une défaite. Si ce match n’est pas en soi déterminant, il relance le Lech dans sa bonne dynamique qu’il avait depuis la reprise. Le Legia, lui ne s’est pas rassuré loin de là…

https://www.youtube.com/watch?v=r8qMh6s8ve8

Dans les autres résultats : Jagiellonia Bialystok est allé perdre chez Podbeskidzie 1-0. Dans le duel de la relégation sans surprise Bydgoszcz s’est imposé contre Ruch et s’est encore rapproché de leur adversaire du soir !

Sinon en coupe de Pologne, le Lech Poznan s’est incliné devant Blekitni Stagard pensionnaires de la troisième division polonaise. Une défaite qui a entrainé la fureur des supporters du Lech. La coupe était une manière rapide d’assurer une place européenne qui malgré les bonnes performances en championnat n'est toujours pas acquise. Cela a déclenché une petite crise à Poznan puisque depuis 2009, le Lech recherche un titre et cette coupe était largement à sa portée. Le président a parlé de sanctions financières en cas de ratage ce week-end contre PGE Belchatow GKS. Sinon dans l’autre match le Legia s’est imposé sans soucis 4-1 contre Podbeskidzie. Les matchs retour de la coupe auront lieu cette semaine.

On se retrouve la semaine prochaine pour le bilan de ce week-end !

Laisser un commentaire