Sign in / Join

Quand l’OGC Nice montre l’exemple… via son stade connecté

Cette saison, l’OGC Nice n’a pas forcément montré l’exemple, ni sur le terrain avec ses piètres résultats, ni en dehors avec certaines tensions entre QUELQUES « supporters » et le staff du club. Mais si les Aiglons sont loin d’être premiers en Ligue 1, ils le sont sûrement dans le domaine du stade connecté. Innovations, nouvelles technologies et actions dernière génération… l’Allianz Riviera est à la pointe de ce qui se fait. Et l’OGC Nice en profite en levant des actions marketing autour de cela. Tour d’horizon.

Un secteur en particulier où l’Allianz Riviera et l’OGCN font fort : « l’expérience client ». Ou plutôt l’expérience spectateur. Avec Sportfive, société spécialisée dans la gestion des droits marketing sportifs, Nice, par le biais de son nouveau stade, a proposé toute une série d’actions : l’Allianz Riviera Lab.

A commencer par le Social Screen, lancé en mars 2014. A travers le hashtag #SocialScreen, les supporters peuvent poser leurs questions directement aux joueurs niçois. Un dispositif idéal pour coller au plus près des attentes des fans, à savoir une proximité toujours plus importante avec leurs joueurs. Ainsi, grâce à cette action, le fan peut s’imaginer journaliste le temps d’une « interview » en live avec le joueur derrière son écran.

Le SocialScreen

Le SocialScreen

Autre dispositif, l’Allianz Riviera FanCam. L’OGCN a profité du record d’affluence du club dans son nouvel écrin pour prendre une photo 360° haute définition (20 000 mégapixels, excusez du peu). A la fin du match, les supporters présents dans le stade ont pu se rendre sur le site de l’Allianz afin de se taguer ou de taguer ses potes aperçus dans les travées et de partager le tout sur les Facebook et autre Twitter. Une action qui a entraîné un taux d’engagement non négligeable pour Nice. Les Aiglons ont également organisé un essai avec des Google Glass, très élégantes sur le pif de Jérémy Pied au passage. Les images captées par les lunettes de Pied permettaient au supporter d’être en total immersion dans le stade, avant la rencontre, et d’être, d’une certaine manière, les yeux de Pied (eh oui).

Mais ce n’est pas tout. Les technologies mises en place à l’Allianz Riviera ont également pu permettre à des enfants ne pouvant pas se permettre de se rendre à un match de foot de (presque) se croire à l’intérieur même de l’enceinte. Le tout grâce à l’Inside Bot, un robot contrôlé par un fan. Avec cette innovation, l’enfant peut rentrer dans les coulisses du stade, s’approcher au plus près des joueurs et se positionner sur la pelouse de l’Allianz, en conférence de presse ou encore dans les vestiaires. Quand une simple technologie permet de réaliser les plus grands rêves de gosse.

Wall-E a du souci à se faire

Wall-E a du souci à se faire

Plus dernièrement, l’OGC Nice a sorti une version d’essai d’une application dont devraient prochainement se doter le PSG et l’ASSE. Une appli qui consiste à « porter tous les messages du club quel que soit l’interlocuteur ; d’immerger l’utilisateur au cœur de notre expérience stade de façon interactive et de rendre notre projet tangible » dixit Virginie Rossetti, la DirCom du club. Un outil qui se veut « révolutionnaire » selon Nice-Matin…

Et ce projet énorme d’innovation constante ne semble pas près de s’arrêter. Pour cause, du 10 au 12 avril dernier, l’Allianz Riviera, sous la houlette de Vinci Concessions, a organisé un Hackathon avec des développeurs, des designers, des startups… afin de « réinventer l’expérience clients des spectateurs et des voyageurs ». Tout un programme. Sur ce terrain-là, l’OGCN est bel et bien en tête du classement. Que les supporters des Aiglons en profitent !

13 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :