Mais qui êtes-vous, les Tigres de la Universidad Autonoma de Nuevo Leon ?

Depuis une semaine, comme vos collègues et amis fans de foot, vous avez entendu parler de cette folle rumeur, tapé « Tigres » sur Google, maté un peu la page Wikipedia de cet obscur club mexicain et êtes retourné à vos occupations sans trop savoir quoi penser. Alors qui peuvent bien être les Tigres de la Universidad Autonoma de Nuevo Leon ? Carte de visite du nouveau club de Dédé Gignac.

Fondé en 1960, les Tigres représentent l'Université Autonome de l'état dont Monterrey est la capitale, le Nuevo Leon. Plus grande ville du nord du pays, littéralement coupée en deux par une montagne appelée le Cerro de la Silla en raison de sa forme de selle de cheval, Monterrey et son agglomération comptent 4 millions et demi d’habitants, ce qui en fait la troisième ville du pays. Soyons clair: Monterrey n’est pas très belle. Ses bâtiments historiques et son passé ne font pas d’envieux. Monterrey est l’archétype de la ville nouvelle, moderne et dynamique. C’est la proximité avec les Etats-Unis qui a entraîné ce boom démographique et économique.

Monterrey ( mexique-fr.com )

Monterrey ( mexique-fr.com )

Au début des années 2000, Monterrey est devenu dynamique. C’était l’endroit prisé des jeunes entrepreneurs … avant que la guerre des cartels ne rattrape la Sultana del Norte. Depuis que l’ancien président Felipe Calderon a décidé de faire de la lutte contre les cartels de drogue sa priorité en 2006, le nombre d’enlèvements et de meurtres a explosé, sans compter les fusillades et les corps des mafieux suspendus aux ponts. Aux pires moments du conflit, Monterrey ne vit plus la nuit. Les bars et boitent ferment tandis que les camions de militaires arpentent les rues.

La fournaise d'El Volcan

Au même moment, les principaux clubs de la ville réalisent de très bons résultats. Le Rayados de Monterrey empoche trois championnats en 2003, 2009 et 2010. On verra même ce club participer plusieurs fois à la Coupe du Monde des Clubs. Les Tigres quant à eux progressent sans toutefois retrouver leur niveau de la fin des années 70. Propriété de la très puissante entreprise de ciment CEMEX, l'institution fait désormais parti des clubs les plus puissants du pays. Un championnat arraché en 2011 viendra couronner la belle période que traverse le club.

El Volcan ( source: lavanguardia )

El Volcan ( source: lavanguardia )

La rivalité qui oppose les Rayados aux Tigres propose l'un des derbys les plus chaud du pays, le Clasico Regiomontano. A chaque Clasico, les supporters des Tigres enflamment l'Estadio Universitario mais aussi lors des grandes affiches face aux clubs historiques du pays. Surnommé El Volcan, l'Estadio Universitario est plutôt vétuste et ne peut accueillir que 43 000 âmes. Assez tout de même pour foutre une belle ambiance en jaune et bleu.

Acérées, les griffes des Tigres ?

Reste à avoir désormais dans quel type de club débarque Dédé. Bien géré, contrairement à d'autres clubs historiques du Mexique (Chivas, Cruz Azul, Pumas de la Universidad Nacional Autonoma de Mexico), le marseillais de cœur débarque dans un environnement sain. Moins relevée que la Ligue 1, la Liga MX est sauvée par son histoire, ses rivalités et le public. En comparaison avec l'Europe, on pourrait situer son niveau vers celui des championnats turc ou grec.

Avec Rafael Sobis (Brésil, ex-Bétis) et Joffre Gueron (Colombie) comme concurrence, nul doute que Gignac aura sa place à la pointe de l'attaque auriazul. Mais il n'est pas le seul buteur à avoir été recruté par les Tigres. Ikechukwu Uche, un nigérian en provenance de Villareal et l'espoir mexicain Jurgen Damm recruté à prix d'or pour 10 millions d'euros lui feront un peu de concurrence. Probablement pas assez pour laisser Dédé sur le banc.

D'aucuns critiquent le choix réalisé par Dédé. Accusé de s'exiler "juste pour l'argent" dans un "championnat médiocre" ou d'être un "mercenaire", l'ancien buteur de l'OM aura de nombreux challenges à relever. Les Tigres font désormais régulièrement parti des favoris à la victoires finale. Cerise sur le gâteau, les Tigres réalisent également une belle Copa Libertadores. Après avoir atteint les demi-finales pour la première fois de son histoire, l'UANL affrontera fin juillet l'Internacional Porto Alegre où André-Pierre croisera un autre ancien attaquant de Ligue 1 en la personne de Lisandro Lopez.

A 29 ans, André-Pierre Gignac tire probablement définitivement un trait sur l'équipe de France. Mais même dans l'Hexagone ou dans un club anglais de bas de tableau, aurait-il retrouvé les Bleus ? Dédé semble avoir fait le choix du compte en banque, certes, mais également celui de la ferveur populaire. Car au Mexique le football est une fête et se vit différemment qu'en France.

16 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :