Copa America 2015 : l'Argentine passe malgré Ospina

Dans un match très tendu, la Colombie a longtemps contenu les offensives argentines grâce notamment à un énorme Ospina. La séance de tirs au but a finalement souri aux plus entreprenants. L’Argentine rencontrera le vainqueur du duel Brésil-Paraguay.

Brassards noirs au biceps, les Argentins savent qu’ils ne jouent pas seulement pour une place en demi-finale. Suite à l’annonce du décès du père de Diego Armando Maradona, c’est tout un pays qui est en deuil et qui souhaite offrir la victoire à son idole. Car n’oublions pas que c’est le père de Dieu qui vient de s’en aller.

Alors les Argentins prennent les devants et monopolisent le ballon. Les Colombiens, à défaut de jouer au ballon, sortent le couteau entre les dents. Les contacts sont rugueux et James récolte un jaune, le premier d’une longue liste. Suite à un corner, Aguero puis Messi sont déséquilibrés dans la surface alors qu’ils avaient le ballon. L’arbitre ne bronche pas et semble avoir pris la bonne décision. Le match est extrêmement tendu, les fautes sont nombreuses.

Le show Ospina

Dans la foulée, après une longue passe, Pastore récupère un bon ballon sur son aile droite. El Flaco déborde et centre pour Aguero. Le gardien colombien arrête le ballon avec ses pieds. Le ballon s’élève en direction de Messi qui va frapper de la tête et ouvrir le score. Mais Ospina se relève, et sort un arrêt réflexe, probablement le plus beau de la compétition.

Dans la foulée, bien trouvé par Javier Pastore, Di Maria centre dans la surface. Zapata tacle le ballon mais celui-ci prend la direction des cages. David Ospina veille au grain et capte le ballon. Le portier colombien vient de sauver Zapata qui s’apprêtait à faire une « Escobar ». Son arrêt de mort était presque signé. Après une nouvelle occasion de Pastore bien stoppée par Ospina, Roberto Garcia siffle la fin de ce premier acte dans lequel il aura sorti six cartons jaunes.

Un James décaféiné 

Très décevants, les Cafeteros n’ont pas tiré une fois au but. Préféré à Radamel Falcao aux côtés de Jackson Martinez, Teo Gutierrez a été remplacé par Edwin Cardona dès la 24ème. Le joueur de Monterrey est venu épauler Alexander Mejia, souvent dépassé au milieu de terrain. Cependant, ce repositionnement tactique n’aura pas permis à James and co d’obtenir plus d’occasions.

En seconde période, Ospina vient une nouvelle fois sauver les siens en réalisant une bonne sortie face à Di Maria. Le choc est violent mais le deux hommes se relèvent. Carlos Tévez remplace un Aguero averti pour contestation tandis que Jackson Martinez sort à la place de Radamel Falcao. Le match se tend encore, les Colombiens semblent avoir acté le fait d’être inférieurs et attendent les tirs aux buts. Le numéro 10 colombien est très en dessous de son niveau qu’on lui connait. La James-dépendance n’a jamais été aussi flagrante.

Entré en jeu, Ever Banega envoie une belle frappe sur l’arrête droite d’Ospina. Dans la foulée, le héros colombien détourne la déviation d’Otamendi sur le poteau. Le ballon se fait la ligne colombienne et est finalement dégage par Zuñiga. Ospina sauve une nouvelle fois son équipe après un face à face avec Tévez et permet à la Colombie de disputer les tirs aux buts.

Cependant, l'ange gardien ne peux rien sur les pénaltys argentins. Biglia et Rojo ratent bien le leur, mais les Colombiens sont très maladroits. Romero arrête le pénalty de Zuñiga, tandis que Muriel et Murillo envoient leur tir au but dans les nuages de Viña del Mar. Carlos Tevez est le 14ème joueur à tirer et envoie l'Argentine en demi-finale. Sortie après n'avoir inscrit qu'un but en quatre matchs, la Colombie et James resteront comme l’un des plus gros flops de cette Copa America.

 

Crédits photos : AP

3 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :