Sign in / Join

L’auberge espagnole #2 : Qui part favori cette saison ? Barça et Real si intouchables ?

Après le succès des débats espagnols la saison dernière, il a été décidé de poursuivre dans cette voie. Pour cette nouvelle saison vous trouverez donc de nouveau l'Auberge Espagnole sur TLMSF !

Pour bien faire nous avons décidé de réunir plusieurs experts, supporters de différents clubs, afin de récolter leurs avis sur différents sujets d’actualité ! Faisons les présentations des protagonistes. On souhaite la bienvenue à @LotharChullo (supporter de Bilbao) qui, bien que déjà présent par ailleurs sur le site, rejoint @T_oine (supporter du Real), @Gaelinho_10 (supporter du Barca), @MaxFrs (grand connaisseur de football espagnol) et notre @DamienDudu national, aficionado du Celta.

Pour lancer tranquillement la saison, nous traiterons tout d'abord deux sujets cette semaine :

1- Qui part favori cette saison ?

2- Quels joueurs seront les nouveaux cracks du championnat ?

Espagne

@LotharChullo : Ce n'est pas être devin que d'affirmer que cette saison encore devrait nous valoir un duel entre les deux ogres du foot hispano-européen que sont le Barça de Luis Enrique et le Real de désormais Rafa Benitez. A moins que. L'Atlético de Diego Simeone s'est invité ces dernières années au festin des rois, réamorçant la vague des surprises auxquelles Valencia et plus anciennement le Deportivo La Corogne nous avaient habitués. Mais qui, cette saison, pourrait éventuellement jouer cette carte de l'outsider, du troisième homme, bref, de celui qui fera vaciller les deux grands d'Espagne ?

Si l'on pense logiquement à l'Atlético Madrid, dernier champion en titre hors-Barça/Real ou à Seville, fraîchement triple-champion européen, on aimerait voir un petit nouveau titiller les Blaugranas et les Merengues. Si l'Athletic Club a frappé fort d'entrée en super-coupe d'Espagne ou que le retour aux avant-plans du sous-marin jaune de Villarreal font plaisir, c'est sans doute plus du côté de Mestalla ou de l'Estadio Pizjuan qu'il faudra zieuter. Bref, si le top 2 est déjà à peu près connu dans le désordre, c'est surtout la place de troisième homme qui devrait haranguer les aficionados !

La belle jeunesse des Colchoneros peut elle renverser les deux monstres ?

@maxfrs : Le Barça semble au-dessus du lot. Inutile de s’attarder sur l’effectif monstrueux à disposition de Luis Enrique, on a tous vu ce qu’étaient capables de faire les Blaugranas l’an dernier. Les renforts de Vidal et de Turan permettront au coach asturien d’introduire de nouvelles variantes à son système en deuxième partie de saison et ainsi rendre ce Barça encore plus imprévisible qu’auparavant. Une incertitude peut-être, au milieu. Xavi n’était certes pas régulièrement titulaire, mais faisait le plus grand bien à ses coéquipiers lorsqu’il entrait en jeu. Il permettait à l’équipe de poser le jeu, conserver le ballon et ainsi diminuer les risques d’offensives adverses. Aucun joueur de l’effectif ne semble taillé pour ce rôle, du moins pas de la façon dont le faisait le Catalan. On ne sait également pas comment Luis Enrique fera tourner Bravo et Ter Stegen, mais les deux sont d’excellents gardiens donc pas de soucis de ce côté-là. Problème de riche en somme.

Beaucoup plus d’incertitudes côté Merengue, mais un peu trop de pessimisme chez les supporters madrilènes à mon goût. L’effectif est sensiblement le même et le mercato est plutôt bien géré, avec les retours de joueurs comme Cheryshev, Lucas Vazquez et Kiko Casilla. Des joueurs qui connaissent la maison et qui ont faim de titres. Danilo, Kovacic et Asensio sont également de bonnes recrues sur le papier et des joueurs d’avenir, tout en étant opérationnels dès maintenant. C’est niveau tactique que ça va être intéressant, avec un éventuel positionnement de Bale dans l’axe par exemple. J’attends également beaucoup de la part d’Isco, qui va sûrement bénéficier de plus de temps de jeu. Mais quoiqu’il en soit, au vu de l’effectif, les Madrilènes ont largement les moyens de tout rafler cette saison.

L’Atlético a de quoi se mêler à la lutte pour le titre. Le secteur offensif colchonero est exceptionnel, j’ai quelques doutes sur le milieu de terrain, avec un Tiago qui vieillit et un Gabi pas en forme dernièrement, mais de nouvelles recrues pourraient arriver. Le repositionnement de Koke dans l’axe, à son poste naturel, devrait de toute façon résoudre en partie ce problème. Derrière, c’est du solide et Gimenez remplacera sûrement Miranda à merveille. Reste à voir si la sauce va prendre devant et comment Simeone distribuera le temps de jeu. Le technicien argentin a d’ailleurs affirmé que son équipe jouera un jeu plus offensif, et avec des joueurs du niveau de Griezmann, Jackson Martinez et Vietto, il y a de quoi nous mettre l’eau à la bouche.

Valence conserve le même bloc que l’an dernier. On mise sur la continuité et la jeunesse, en témoigne le recrutement estival et les arrivées de joueurs comme Mina ou Danilo, qui viennent s’ajouter à un effectif déjà très jeune. Un manque d’expérience qui pourrait d’ailleurs être handicapant. Valence pose toujours des problèmes aux gros pendant les confrontations directes, mais a souvent du mal à être régulier sur l’année. Je ne les vois pas encore au niveau des trois ogres, il manque clairement un ou deux joueurs « top » dans le secteur offensif, sur les ailes surtout, qui peuvent garantir un certain nombre de buts et de passes décisives tout au long de la saison. Les Chés auront sûrement un rôle « d’arbitre » une fois encore ; ses matchs contre les trois gros seront une nouvelle fois décisifs pour le titre.

Quelques doutes concernant Séville, qui ne pourra plus se permettre de faire tourner pendant la semaine comme c’était le cas en Europa League. Immobile reste un pari risqué vu qu’il sort d’une saison blanche, et l’effectif semble légèrement en dessous de celui de Valence. Le mercato n’est pas fini ceci-dit, et des joueurs du niveau de Fernando Llorente pourraient débarquer. C’est surtout en Ligue des Champions que j’ai envie de les voir, pour savoir s’ils sont enfin prêts à passer à l’échelon supérieur, en quittant le statut d’équipe de deuxième rang européen pour s’installer parmi les valeurs sûres du Vieux Continent, un peu comme l’a fait l’Atlético.

@DamienDudu : La Liga reprend, et s'annonce pleine de promesses. Un Barça qui montre des signes de faiblesses en défense, un Real Madrid un peu plus discret avec Benitez pour essayer de donner une nouvelle dynamique, et surtout cette année, les deux gros auront pas mal de clubs qui leur donneront du fil à retordre. Tout d'abord Séville qui fort de sa victoire en Europa Ligue, a effectué un recrutement intelligent et qui n'a aura aucun mal à jouer sur plusieurs tableaux. Valencia sera à surveiller. L'équipe est quasiment la même et cette équipe est capable du meilleur (fracasser l'Atletico à Mestalla), comme du pire (perdre des points contre un relégable). Il faudra avoir un peu plus de régularité pour devancer un Atletico qui semble bien moins impressionant qu'avant. Fin de cycle côté Simeone?

Les 5 premiers de l'exercice précédents semblent être encore au dessus du lot, mais gare à la concurrence de l'Athletic Bilbao, de Villarreal ou du Celta Vigo, qui ont le potentiel pour venir se battre pour les places européennes. La saison s'annonce belle en tout cas.
barcacampions

La saison passée oui. De nouveau en Mai prochain ?

@Gaelinho_10 : Après le sacre triomphal du Barça lors de la saison passée, l’équipe de Luis Enrique est la principale favorite à sa propre succession.

En effet, même si cet été Messi et Neymar n’ont pu amener un titre à leur équipe nationale, accompagnés de Suarez, ils continueront de terroriser les défenses adverses. Notamment car ils se connaissent mieux que la saison passée et que Suarez, qui a eu des vraies vacances, débutera dès la première journée. L’équipe est sensiblement la même que la saison passée, même si la légende Xavi a quitté la Catalogne et que Pedro est parti à Chelsea. Pour le remplacer, Nolito serait la piste envisagée par les dirigeants catalans… Enfin, à partir de janvier, Luis Enrique pourra compter sur Arda Turan et Aleix Vidal.

Quand on parle du Barça, on est obligé d’évoquer le Real Madrid, qui sera obligé de faire une grande saison. Depuis six ans, le Real n’a gagné qu’une fois le championnat. C’est sans doute pourquoi ils ont récupéré les joueurs prêtés comme Cheryshev, Casemiro et Vasquez. De plus, ils ont recruté le latéral brésilien Danilo qui alternera avec Carvajal. Le squad madrilène est à nouveau impressionnant malgré le départ d’une autre légende Iker Casillas (remplacé par son quasi-homonyme : Kiko Casilla un ancien de la maison blanche).

L’Atletico Madrid, quand à lui, s’est montré très présent sur le marché des transferts. Après une saison 2014/2015 surtout caractérisé par un football basé énormément sur le physique et le refus de la possession, Simeone a indiqué qu’il souhaitait revenir vers des valeurs plus honorables. Mandzukic a donc rejoint la Juventus, Miranda l’Inter, Mario Suarez la Fiorentina, Arda le Barça et Raul Jimenez le Benfica.

Dans le sens inverse, Filipe Luis est revenu de son mauvais séjour à Chelsea, Y.Ferreira Carrasco (Monaco), Jackson Martinez (Porto), Luciano Vietto (Villareal) et Oliver Torres (aucun lien avec Fernando Torres qui sera aussi là cette saison) de retour de prêt sont venus grossir les rangs rojiblanco.

Le quatrième larron, le FC Valencia devra évidemment faire mieux que la saison passée. Les hommes de Nuno Espirito Santo essaieront de troubler l’ordre établi, même si cela relève surtout de la mission impossible tant la domination des deux grands est totale. De plus, leur gardien, le brésilien Diego Alves, blessé, ne sera probablement pas de retour avant 2016. Contrairement à l’Atletico, Valence n’a pas été très présent sur le marché.  Seuls Negredo (transféré définitivement de Manchester City), Santi Mina (Celta Vigo), Bakkali (PSV) et Mathew Ryan (gardien australien venant du FC Bruges) intègreront l’effectif du club Che. Cependant le départ de Nicolás Otamendi à Manchester City devrait largement se faire ressentir.

realmadrid

La Maison Blanche aura soif de titres cette saison...

@T_oine : Pour cette nouvelle saison de Liga, les favoris sont bien sûr le Real Madrid, Barcelone et l’Atletico. Les colchoneros sont tout de même un cran en dessous. Les hommes de Simeone auront plus de mal à lutter 38 journées, malgré le fait qu’ils soient très dangereux en confrontations directes (notamment face au Real), ils leur arrivent souvent de manquer de concentration face à des équipes plus « faibles ».

Le Barca quant à eux, peuvent et vont s’appuyer sur le trio offensif « MSN » pour exploser les défenses adverses malgré des faiblesses apparentes défensivement. Le recrutement de Turan et de Vidal (en dépit de leur interdiction d'enregistrement) va permettre aux Catalans d’étoffer leur effectif mais aussi leurs possibilités de jeu.

Le Real Madrid a (une nouvelle fois) changé d’entraineur, c’est Rafael Benitez qui prend la succession de Carlo avec pour objectif de ramener le 33e titre de Liga à la maison. Pour cela, changement de direction, le club recrute plus « intelligemment » et pas de galactiques au programme (si ce n’est la possible arrivée de David De Gea). La Casa Blanca mise sur les jeunes (Marco Asensio, Mateo Kovacic, Lucas Vazquez, Jesé, Isco …). Les matchs de préparation ont permis de rassurer les plus réticents à l’arrivée de Benitez qui semble avoir ramené un semblant de sérénité défensive (ce qui reste bien sûr à confirmer).

Il faudra aussi se méfier de Valence et Séville, les deux clubs n’ont probablement pas les capacités de rivaliser sur toute la saison face aux deux géants d’Espagne. Mais chaque match contre ces deux-là (surtout lorsque qu’ils jouent à domicile) n’est jamais gagné à l’avance.

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :