Sign in / Join

Débat Ligue 1 #1 : La L1 envoie valser la L2, que penser de cette situation unique au monde? Est ce un bon moyen de rendre la L1 compétitive?

Après le succès des débats entre autres sur le foot Italien la saison dernière, on a décidé de développer la chose. Pour cette nouvelle saison vous trouverez en plus deux nouveaux championnats européens traités de la sorte sur TLMSF (Belgique et Allemagne), votre championnat préféré : la Ligue 1.

Pour ce championnat si particulier, nous avons de faire les choses en très grand en ramenant 1 fan de chaque club ou presque (on cherche toujours Montpellier, Reims, Lorient, Angers et le Gazélec).

Faites donc place à FronceFatbool (Bastia), Scipionista (Bordeaux), La SM Académie (Caen), Gwen Tagrenmer (Guingamp), Jean le Vrai (Lille), Tristan Furious (Lyon), Sash (Marseille), Socrates Doutor (Monaco), Donass (Nantes), BobbyPSFC (Nice), Abdelinho (PSG), Hinho (Rennes), Adrien D42 (Saint Etienne), PantxiDurex (Toulouse) et Henri_IV (Troyes).

Pour lancer tranquillement la saison, nous traiterons tout d’abord de deux sujets cette semaine :

1- La L1 envoie valser la L2, que penser de cette situation unique au monde? Est ce un bon moyen de rendre la L1 compétitive?

2- Sommes nous condamnés, à moyen terme, à vivre notre passion dans des stades de spectateurs et non plus de supporters?

Débats

@SocratesDoutor : La création souhaitée d'un syndicat autonome afin d'accroître la compétitivité du foot pro hexagonal peut être une bonne idée. La gestion actuelle n'est pas des plus adéquates... Aussi, il y avait jusqu'à présent un problème de partage de pouvoir. Qui le détenait réellement ? Si ce syndicat autonome peut permettre aux nouvelles instances dirigeantes, à savoir les clubs, d'avoir toute la latitude pour mettre en place les bonnes réformes afin de faire avancer le football professionnel en France, pourquoi pas. Maintenant, à voir où le curseur sera situé et dans quel sens seront prises les décisions. C'est là où j'ai un doute.

@Henri_IV : NON. Je ne pense pas qu'en "fermant" notre Ligue 1 nationale, en faisant passer le nombre de montées-descentes de trois à deux équipes, nous la rendons plus compétitive. Je pense même qu'il vaut mieux voir un 3ème de Ligue 2 plutôt qu'un 18ème de Ligue 1 (coucou Evian). Certes, de nos jours, le fond ne change pas : Paris va être champion et les candidats à la descente restent les mêmes. Mais priver le troisième de L2 de montée n'est pas la bonne solution.

@FronceFatbool : Je ne sais pas si c'est unique, mais en tout cas c'est une décision regrettable. D'une part, on a des dirigeants de clubs à gros budget, sûrs de leur force, qui ne soucie pas vraiment du sort des autres. Et de l'autre des petits budgets de L1 qui voient en cette mesure, une chance de plus de pérenniser leur club dans l'élite ! C’est une vision à court terme. Cette position poussera-t-elle  tout le monde vers le haut? Non! Sert-elle les intérêts des gros pour rivaliser avec les autres européens ?  Franchement je n’en sais rien. En tout cas, quitte à vouloir être ultra compétitif, autant proposer direct la ligue fermée (fini l’accès au mérite, on fait rentrer que les portefeuilles, c’est ça le plan, non !?).

@TristanFurious : La L1 n'envoie pas tellement "valser" la L2. Même si on observe une différence nette lorsque les deux camps s'affrontent, en Coupe de la Ligue notamment, il n'y a rien d'exceptionnel dans cette situation. C'est comme dans la plupart des autres championnats, c'est logique que certaines équipes ne soient pas compétitives lors de leur montée, notamment avec la différence de budgets et, souvent, le manque d'expérience au haut niveau. Rien d'unique au monde pour moi, c'est la logique qui est respectée, et ça ne rend en rien la Ligue 1 plus compétitive. Au contraire, on retrouve souvent les mêmes équipes aux mêmes places ces dernières années que ce soit en haut ou bas de classement.

France

@GwenTagrenmer : Le problème de fond est passionnant : comment rendre notre championnat plus attrayant ? Quelle formule est la plus compétitive ? À la base ce syndicat a été créé à la suite de la remise en question du passage à 18 clubs, idée de Frédéric Thiriez. Histoire de se désolidariser de la gestion chaotique du championnat par le président de la Ligue. Mais les présidents de clubs l’ont finalement invité a leur réunion, évinçant au passage le président Guingampais, Bertrand Desplat qui souhaitait connaître les intentions du syndicat. Si c’est pour créer une nouvelle structure au rôle obscure et à l’organisation opaque avec Frédéric Thiriez dans le paysage, il faudrait peut être y réfléchir à nouveau. C’est une attitude assez peu responsable, ils quittent un syndicat pour en créer un nouveau sans rédiger ce qu’ils feront de différents, de meilleurs avec comme autre objectif de diviser les parts de droits TV des clubs de L2. Il y a aussi peu de chance qu’un ‘syndicat’ au sens littéral ait quelconque pouvoir de décision. Alors de là à réformer le championnat ou ses droits… Cela démontre assez bien que les présidents initiateurs du mouvement maîtrisent assez peu le sujet et devrait peut être continuer de se contenter de leur clash hebdomadaire avec Pierre Menès au CFC le dimanche soir.

@PantxiDurex : Déjà, il faut dire qu’on a assisté au grand bal des faux-cul ! Les Présidents de L1 deviennent des groupies de Thiriez pour les deux descentes, ceux de L2 font les vierges effarouchées. Les intérêts personnels passent avant ceux du foot français, comme toujours. Ensuite est-ce que la L1 serait plus compétitive… le peu de fonds supplémentaires que ça va amener sera aussi mal utilisé que d’habitude non ? Donc c’est officiel : Titi la Moustache ment comme il respire.

@Donass09 : Le nouveau système français qui vise une "exclusivité" du haut niveau sans réel changement risque de se heurter à pas mal de réticences. Déjà parce que limiter les accessions à l'élite risque de décourager un grand nombre de clubs, avec un risque d’ascenseur régulier pour les mêmes. Ensuite parce que jouer et finir inlassablement quasiment à des places similaires va bloquer les clubs sur leurs ambitions. Ce qui, déjà, ne manquera pas de bloquer le lancement des jeunes pour les équipes ayant peur de la descente. Ensuite, l'avantage d'un "big four" (clairement l'objectif de la LFP) ne se fait pas réellement sentir sur le plan européen. Il n'y a qu'à regarder les résultats hollandais, italiens ou même en UK. Bref, le manque de diversité va ruiner l'enjeu.

@Hinho_ : La « compétitivité » est une excuse fumeuse servant aux clubs hors-top 4 pour masquer le fait qu'ils veulent juste se mettre à l'abri, en protégeant une place supplémentaire pour la L1. C'est légitime après tout, et les présidents de L2 qui s'en prennent à celui d'Angers sont de mauvaise foi, ils feraient exactement la même chose à sa place.

@LaSMAcademie : Le fait de réduire le nombre de descentes va permettre de stabiliser les clubs en Ligue 1. Quand un club monte ou descend, il boulverse considérablement son effectif. Avec une relégation en moins, on laisse plus de chance aux clubs de rester parmi l'élite, plus de temps pour se structurer, bâtir une équipe compétitive... ça tire le niveau vers le haut. Après, on peut aussi se demander si certains présidents n'agissent pas dans leur propre intérêt. A Caen par exemple, avec un système à deux descentes, on serait en Ligue 1 depuis 18 ans...

2 comments

  1. Josh Randall 13 septembre, 2015 at 07:31 Répondre

    Bonjour,

    Après lecture, des avis des uns et des autres, je me rends compte que sans être tout à fait d’accords, tout le monde fait à peut près le même constat. La L1 a tendance à devenir une structure fermée. Je m’explique. La façon dont est structuré le foot français me fait penser à la gestion d’un immense club de foot. Avec ses petites catégories et son élite. De mon petit fauteuil de spectateur, j’ai le sentiment qu’on souhaite clairement séparer l’élite du reste du club. Tout pour la L1. Cependant, je ne suis pas certain que le système de montée/descente joue un grand rôle dans le soit disant manque de compétitivité de notre championnat. Si ton club est pillé chaque été par d’autres qui ont plus de moyens, ça en fera toujours un club de milieu ou bas de tableau. Un club de moins qui descend c’est une chance de plus pour rester en L1 mais pas forcément y être pérenne. Je pense que c’est plutôt un manque d’ambition. C’est quand même différent de jouer pour ne pas perdre que jouer pour gagner.
    Maintenant, quelle sera la plus-value de ce nouveau syndicat autonome ? Etant donné qu’il est « fait pour la L1 » et qu’il cherche à se désolidariser du reste du foot français, j’ai du mal à imaginer quelles pourraient être « les bonne réformes » pour le rendre plus attractif et plus compétitif. Mais je peux me tromper…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :