Débats Allemagne #5 : le cas Draxler et les ambitions des gros pour cette saison

Alors que le week-end approche, ce sont les Débats Bundesliga qui sont déjà là ! Après avoir traité du départ de Lucien Favre et du bon début de saison des promus la semaine dernière, nos amateurs de wunderpatates made in Allemagne se sont penchés sur deux nouveaux sujets. Tout d'abord un retour sur la situation de Julian Draxler presque deux mois après son arrivée à Wolfsburg, puis enfin sur les ambitions des gros calibres du championnat.

Faisons les présentations de la joyeuse bande des wunderpatateurs. Honneur à nos invités tout d’abord. On souhaite la bienvenue à Côme Laverse, fan de Freiburg que vous pouvez retrouver chez nos amis d’HorsJeu et de SoFoot , ainsi qu’à Quentin BZH que vous pouvez aussi retrouver chez les très bons Footballski, à Kamji29 qui de son côté voue un culte sans faille à Schalke 04, club du meilleur attaquant du monde et à Vinss, supporter du Bayern que vous découvrirez dans un prochain épisode. Quant à notre autre intervenant, vous le connaissez déjà sur TLMSF puisqu’il s’agit de Donass.

Le cas Draxler.

julian-draxler-102_v-TeaserAufmacher

Côme : Pas un mauvais choix pour Wolfsburg, pas un mauvais choix pour lui. Peut-être pas le meilleur non plus. Il était temps pour lui de voir un peu ailleurs comment ça se passe. Le problème est que ça ne respire pas la sérénité côté Loups. L'avantage, c'est qu'il ne peut pas faire pire que Schürrle ; et que voir les deux mettre la misère à Schalke à Gelsenkirchen et donner passes décisives sur passes décisives à Bas Dost, ça sera un immense plaisir.

Vincent : Draxler je le vois peu évoluer, donc mon propos est à prendre avec des pincettes. Monstrueux techniquement, j’avoue ne jamais avoir eu le coup de foudre pour ce joueur, qui m’a toujours semblé galérer dans l’adversité. Concernant son départ de Schalke pour Wolfsburg, Schalke a été un tel bordel sportif l’an passé, que cela peut sembler cohérent de rejoindre un club qui progresse de façon plus linéaire ces dernières années (même si depuis l’affaire Volkswagen peut redistribuer les cartes). Par contre je ne pense pas qu’il puisse combler complètement le départ de  De Bruyne,

Quentin : A-t-il eu raison de partir d'un club où il ne progressait plus, à l'instabilité sportive qui n'est plus à démontrer même si Breitenreiter va l'apporter, où il jouait sur le côté gauche alors qu'il peut jouer dans l'axe, où il gagnera plus d'argent et où il jouera la Ligue des Champions ? L'avenir nous le dira. Il a d'impressionnantes responsabilités en devant remplacer De Bruyne, avec le prix du transfert. C'est maintenant ou jamais, il change de dimension. On saura très vite s'il peut le faire ou pas. Il est encore jeune mais a déjà trop d'expérience pour rester un espoir. Il doit progresser.

Stefan : Boycott de la question.

Donatien : Draxler ne m'a jamais réellement impressionné en club. Mais il faut dire que le bordel ambiant à Schalke ne devait pas l'aider à jouer libéré. Sauf que des jeunes comme Sané sont en train d'exploser dans les mêmes conditions alors l'argument n'est qu'à moitié recevable. On peut même penser à une fuite. En tout cas, en allant à Wolfsburg il pensait trouver cette stabilité sportive. Dommage vu l'affaire Volkswagen qui vient d'éclater et qui ne devrait pas épargner les loups. Pour le moment son début de saison est extrêmement propre, ce qui laisse présager de bonnes choses. Mais personnellement si j'avais été fan de S04 je n'aurais pas du tout apprécié la manière dont il a traité le club. J'attends impatiemment le Schalke-Wolfsburg!


Les ambitions de chaque "gros"

Deutsche_Meisterschale

Côme : Passons sur le Bayern, qui a déjà ruiné tout suspense. Le reste promet d'être passionnant pour les trois places de C1. Gladbach et Wolfsburg ont pris du retard, mais entre le Bayer et le BvB, ça se tient en 4 points seulement et je suis franchement incapable de donner un favori pour s'y installer. Dortmund risque le coup de mou, Schalke est toujours imprévisible, et Gladbach et Wolfsburg ont donc du retard. Seul le Bayer semble le mieux armé, avec... le FC Köln, qui, pour moi, a tout de la bonne surprise de la saison. (Et, oui, si vous demandez, Köln est un "gros".)

Vincent : Pour le Bayern c’est simple le projet de Guardiola est à maturité, l’équipe est très équilibrée gérant de façon remarquable les passages des temps forts aux temps faibles. Et le mercato a été une réussite totale, qui permet déjà d’assurer la pré-retraite de Robben et Ribery. Les ambitions sont simples réussir une saison parfaite et marcher sur l’Allemagne et ramasser le saint Graal européen (selon les blessures… ).
Pour Dortmund, Tuchel a encore du travail pour que son équipe assure un meilleur équilibre défensif, qui est franchement mauvais actuellement, surtout après la taule contre le Bayern. Mais des signes étaient déjà visibles lors de la série de victoire. Une qualification en LDC, et arriver à un total respectable de points pour peut être maintenir un faux semblant de suspens, avec en objectif secondaire une belle campagne européenne.
Wolfsburg doit digérer l’après De Bruyne, pas une chose facile. Et aussi apprendre à évoluer en LDC… Cela me semble être une véritable saison charnière, pour voir si le projet sportif que je trouve viable est en bonne voie.
Schalke, je ne peux pas trop me prononcer, je n’ai pas vu leur match, hormis leur hold-up face à Stuttgart (27 tirs pour Stuttgart). Ils ne m’ont pas semblé impressionnants ce jour là, peut être que ce n’était pas leur meilleur match.  Je serais un peu surpris de les voir finir dans le groupe de tête.
Leverkusen ne bat jamais de gros ou presque, ce qui était déjà le cas l'an passé. Dans ce contexte accrocher la LDC serait déjà une belle réussite, d’autant que la perte de Son a un vrai impact sur leur force offensive. Mönchengladbach peut encore revenir se mêler à la bataille pour la LDC. Car leur mental est retrouvé et une certaine force devrait en découler (de plus leur ligne offensive reste intéressante).
En résumé, je ne crois pas que cette année une équipe puisse poursuivre un Bayern qui n’a jamais été aussi fort sous Guardiola, et qui est toujours autant affamé. C’est trop tôt pour le Dortmund de Tuchel, et les autres me semblent un petit cran en dessous (Wolfsburg à cause du départ de De Bruyne). Après je vois une belle concurrence à 4 ou 5 pour la LDC avec Dortmund qui a tout pour finir deuxième, Wolfsburg, Leverkusen  ou encore Schalke et Mönchengladbach. Je ne vois pas trop une équipe comme Berlin, Cologne ou Ingolstadt arriver à tenir le rythme sur la saison, même si ils ne jouent pas l’Europe.  Pour les équipes citées, curieux aussi de voir leur parcours en Europe. Dortmund me semble avoir les qualités individuelles, et offensives pour aller chercher une Europa League. Il reste à progresser tactiquement.

Quentin : Le Bayern sera champion. Dortmund enchaîne les résultats moyens actuellement, mais devrait repartir du bon pied rapidement. La demi-surprise vient de Schalke qui fait un excellent début de saison avec beaucoup de bonnes idées dans le jeu, bien que beaucoup de buts soient marqués sur coups de pied arrêtés. Gladbach retrouve sa place progressivement. Wolfsburg reste le grand point d'interrogation, avec la crise de Volkswagen qui rajoute aux résultats sportifs et surtout aux prestations moyennes des Loups. C'est une période très particulière que vit le WfL actuellement. Enfin, Leverkusen perd des points bêtement, à la Leverkusen. Mais ça ira mieux une fois qu'ils mettront leurs occasions au fond.

Stefan : Après deux mois de reprise footbalistique, nous voici désormais à la deuxième trêve internationale du début de saison. Comme une évidence pour certains, le Bayern trône déjà en
tête et creuse l'écart : 7pts sur son dauphin en 8 journées, en ayant donné une véritable leçon de football lors du « Klassiker » à l'Allianz Arena. Une domination également en poules de LDC, les Bavarois ayant fait carton plein (6/6), et s'apprêtant à disputer une double confrontation face à Arsenal. Les objectifs sont clairs, comme chaque année : assurer la domination Munichoise en championnat, décrocher une nouvelle Pokal ainsi que retrouver les sommets européens avec une sixième LDC. On voit mal qui pourrait leur disputer. Si la question de la 1ère place semble réglée, derrière, la bataille fait rage entre les différents cadors. On en a le premier exemple avec le Borussia Dortmund qui, après un début de saison en fanfare (11 victoires d'affilées TCC), patauge depuis quelques matchs, incapable de retrouver le chemin de la victoire. Jusque-là, le plan de jeu de Thomas Tuchel, grandement aidé par une puissance offensive remarquable (à l'image d'Aubameyang), semble désormais quelque peu bridé, mettant en évidence les problèmes d'une défense trop fébrile. Cependant, bien que la claque reçue face au Bayern a annihilé quasiment toute chance de Meisterschale tant la supériorité des Bavarois semble absolue, ce BVB reste néanmoins toujours en course en Pokal, premier de son groupe en EL (malgré des prestations assez timides), et se positionne à l'heure actuelle comme dauphin du championnat. Une position qui convient aux hommes de Tuchel, l'objectif premier, suite à une saison dernière décevante, étant de retrouver la LDC pour l'année 2016/2017.
A leurs trousses, on retrouve avec surprise le grand rival des Schwarz­gelben : Schalke 04. Une surprise par ce qu'on ne s'attendait pas forcément à voir les Konigsblau aussi haut en championnat,
surtout aussi tôt. Bien qu'ayant depuis quelque années rétabli son statut de place forte du football allemand, le club a enregistré le départ de deux anciens cadors de son effectif : Jefferson Farfan, parti prendre une retraite dorée à Al­ Jazira, et son ex-­numéro 10 parti rejoindre Wolfsburg. Deux départs non comblés qui auraient du réduire à la baisse la qualité offensive de l'équipe, et donc les objectifs du club. Malgré tout, porté notamment par Leroy Sane, la nouvelle pépite issue de la Knappenschmiede (joueur auquel j'avais d'ailleurs dit de faire attention sur le précédent papier de TLMSF), le club a sût assurer un bon départ en Pokal, et récemment enchaîner 6 victoires TCC sous la directive de son nouvel entraîneur André Breitenreiter (faisant de ce début de saison le meilleur du club lors des 44 dernières années), pour se retrouver à survoler son groupe d'EL, et talonner le BVB avec 16 pts au compteur, soit seulement à une petite longueur. Si la saison est encore longue, les débuts prometteurs ne font qu'encourager les espoirs d'accrocher une place en LDC, sans négliger la Pokal et l'EL qui sont deux objectifs prioritaires de Schalke (le club ne cache pas vouloir atteindre au minimum les 1⁄4 de finale).
Avec 13 petits pts en championnat, le Bayer Leverkusen démarre sa saison 2015/2016 de manière inconstante, ne parvenant pas à aligner 3 victoires consécutives. Pire encore, alors que le club avait l'occasion de revenir à hauteur de Schalke ce week­end, le Bayer n'a pu faire mieux qu'un match nul face à Augsburg à la Bay Arena. Toujours en course en Pokal, Leverkusen compte à nouveau sur un parcours honorable, tout comme en LDC où les hommes de Roger Schmidt ont pour but de sortir des poules. Pour cela, Kusen' va devoir apprendre à faire avec les blessés, notamment dans le secteur défensif. L'autre surprise de ce début de championnat, c'est de voir Wolfsburg occuper seulement la 9ème place de Bundesliga après 8 journées. Le dauphin de la saison dernière peine à se montrer efficace depuis le cinglant quintuplé de Lewandowski, et l'élimination en Pokal. En effet, les Wolfes n'ont su par la suite s'imposer à domicile contre un modeste Hannover, avant de devoir s'incliner en LDC face à MU, puis face à un BMG qui retrouve des sensations. Si l'on jette un coup d'oeil au calendrier qui attend les anciens coéquipiers de Kevin De Bruyne, on peut être inquiet concernant la position du club à la trêve hivernale, tout comme aux chances de les voir atteindre les 8èmes de LDC. Enfin, des derniers top de Bundesliga, on « avait » le Borussia M'Gladbach. Ou l'on « a ». Car oui, après une série de défaites désastreuses, les Fohlen ont vu leur entraîneur Lucien Favre démissionner. Depuis, Gladbach, sous la direction d'André Schubert (qui était jusqu'alors coach de la réserve) ont entamé une série de 3 victoires consécutives en championnat dont la dernière en date étant contre Wolfsburg. Ces victoires ont permis au BMG de remonter au classement, pour se retrouver à l'heure actuelle à la 13ème place du championnat, avec 9 pts. Si les chances d'atteindre le prochain tour en LDC semblent nulles, celle de voir Gladbach disputer à nouveau les places européennes ne paraissent plus si illusoires (on peut d'ailleurs se demander légitimement : un tel changement au sein de l'équipe est ­elle un déclic au départ de leur ancien entraineur, ou le vestiaire avait-­il lâché Favre ?). A voir désormais si les Fohlen seront capables de réitérer des résultats aussi positifs dans les prochaines semaines.

Donatien : Contrairement à mes espérances, le Bayern sera champion. La probabilité est extrêmement haute. Je ne pensais pas qu'un tel démarrage aurait lieu du côté de la Bavière. Après quelques matchs poussifs, dont un vol contre Augsburg, il est important de souligner les performances exceptionnelles qui ont été réalisées par le Bayern. La véritable branlée contre Dortmund en est pour le moment le point d'orgue.

Derrière ces intouchables, la meute se resserre. Après le champion en titre nous retrouvons le BVB, S04 et le WFL qui arrive à suivre le rythme. L'équation est simple : si le BVB s'achète une défense la seconde place est acquise. Si S04 s'achète une réussite offensive, la LDC est acquise. Pour le WFL, le besoin est un peu des deux côtés du terrain. Derrière, Mönchengladbach revient peu à peu sur ses concurrents directs. La forme récente de l'équipe est incroyable et laisse présager de belles choses, notamment en Champion's League. Par contre, les choses se corsent pour un Leverkusen toujours incapable de marquer. Chose qui faisait sa force lors des dernières saisons... Du coup, nous espérons un réveil rapide des gars de la banlieue de Köln pour que la lutte pour la qualification européenne se fasse en comptant sur eux. Et surtout pour qu'ils libèrent une place en fond de tableau pour Hamburg.

Laisser un commentaire