Sign in / Join

L'auberge espagnole #6 : La densité en tête va-t-elle durer jusqu'au bout?

Après le succès des débats espagnols la saison dernière, il a été décidé de poursuivre dans cette voie. Pour cette nouvelle saison vous trouverez donc de nouveau l’Auberge Espagnole sur TLMSF !

Pour bien faire nous avons décidé de réunir plusieurs experts, supporters de différents clubs, afin de récolter leurs avis sur différents sujets d’actualité ! Faisons les présentations des protagonistes. On souhaite la bienvenue à @LotharChullo (supporter de Bilbao) qui, bien que déjà présent par ailleurs sur le site, rejoint @T_oine (supporter du Real), Gael Ouanna (supporter du Barca), @MaxFrs (grand connaisseur de football espagnol) et notre @DamienDudu national, aficionado du Celta.

Voici donc le débat du jour : La densité en tête va-t-elle durer jusqu'au bout?

LE-NOUVEAU-BALLON-2015-2016

LotharChullo (Bilbao) : Depuis des années, la Liga nous a habitués à un mano-a-mano entre le Barça et le Real. Avec de temps en temps un troisième larron (comme l'Atlético il y a deux ans). Et ce sera encore le cas cette fois !

Barça et Real feront course en tête pour se disputer le titre tandis que l'Atletico tentera de tenir le plus longtemps possible. De densité, il y en aurait assurément eu une plus forte si les déceptions que représentent jusqu'ici Valence et, surtout, Seville, avaient confirmé tout le potentiel qu'on leur prête. Car je ne vois pas le Celta continuer de la sorte toute la saison. D'autant que des équipes comme l'Athletic Club de Bilbao, ou Seville justement, sont occupés à remonter au classement. Au détriment du Celta ? Et d'Eibar, très certainement. Ces deux clubs offrent un vent frais sur la Liga mais n'ont logiquement pas les épaules pour aller au bout et disputer les places de Ligue des Champions aux "grands d'Espagne". Je vois par contre Villarreal dans la course à la qualification jusqu'au bout. Même si le sous-marin jaune a montré ses limites ce week-end face à Neymar et le Barça, je pense qu'il est capable de lutter contre le retour des Valence, Seville ou Bilbao.

En résumé : combien de temps la densité en tête durera-t-elle ? Elle s'effrite déjà à mon sens avec les réveils d'équipes qui ont déjà perdu le titre mais qui ont le potentiel pour revenir dans la course à l'Europe et désormais accrocher les "seconds couteaux" qui avaient pourtant bien débuté...


T_oine (Real) : 10 journées de Liga et seulement quatre points de différence entre les cinq premiers. Forcément, peu de surprises dans le trio de tête. Le Real, toujours invaincu, mène la danse grâce à son goal-average (et surtout sa défense) suivi du Barça avec ses deux défaites. Les deux monstres sont à 21 points sur 27 possibles. L’Atlético ferme le podium en accusant deux points de moins. La surprise se situe au niveau des poursuivant, point de Valence ou de Séville comme on pouvait légitimement penser au début de saison, mais un très surprenant (et agréable) Celta Vigo (4e avec 18 points) et Villareal (5e, 17 points) qui possède quatre longueurs d’avance sur le Depor.

Maintenant, penser que cette densité en haut du tableau va perdurer encore 28 journée je n’y crois pas. Le trio de tête devrait prendre le large et ne plus être rattrapé. Non pas que la qualité du championnat soit moindre (au contraire) mais la différence de qualité technique, de profondeur d’effectif, d’expérience, de gestion (et j’en passe) est trop grande. Alors c’est vrai que sur un match, tout est possible, la leçon du Celta chez lui au Barça en est la preuve, le nul de Malaga face au Real grâce à un Kameni extra-terrestre aussi. Mais sur le long terme, ce sera beaucoup plus compliqué. Pour les places européennes par contre, la compétition sera rude, mais je vois mal quatre équipes dépasser les 80 points. (écrit le 30/10)

Débats

Gael Ouanna (Barca) : Ce début de saison en Liga nous a offert une particularité. Pour la première fois depuis bien longtemps, cinq équipes se sont déjà échappées.
Même si les éternels dinosaures Madrilènes et Catalans sont en tête, ils sont suivis de près par l’Atletico, le Celta Vigo et Villarreal. On peut se demander si cet état de fait va perdurer.
Il ne fait aucun doute que les trois premiers resteront sans doute en place, par contre les deux suivants peuvent logiquement connaître un ralentissement, qu’il soit léger ou pas.
Même si le Celta ne joue pas la Coupe d’Europe, Nolito est fortement annoncé au Barça dès Janvier et c’est l’atout offensif principal de cette équipe. Sans lui, il sera beaucoup plus difficile au club galicien de maintenir son rythme.
Quant à Villarreal, c’est un peu l’inverse. L’effectif est un peu court pour suivre le rythme d’enfer des deux leaders tout en jouant l’Europa League et ce, malgré l’arrivée de l’expérimenté Soldado et du talentueux Alphonse Areola.
L’Atletico quant à lui est pourvu à tous les postes en quantité et en qualité, Simeone a construit un groupe cohérent emmené par un Griezmann (dont on parlera au prochain débat) au top de sa forme, nous y reviendrons plus tard, qui a largement de quoi être performant sur leurs 28 matches restants en championnat.
Pour en revenir au Barça, la mission est claire, survivre jusqu’à premièrement le retour de Messi pour le Clasico et deuxièmement au mois de Janvier. En effet, ce mois sera synonyme de retour pour Arda Turan et Aleix Vidal qui apporteront énormément techniquement et surtout physiquement. A partir de là, les blaugranas devront logiquement lutter jusqu’au bout pour la conservation de leur titre de champion d’Espagne et ce, malgré la coupe du roi et la C1.
Les Merengue sont la principale force de cette Liga 2015-2016 même s’il est souvent touché par les blessures. Leur effectif demeure monstrueux à tous les niveaux. En fait c’est surtout les autres équipes qui devront suivre le rythme du Real Madrid.

Laisser un commentaire