Sign in / Join

Critique du livre "Football against the enemy" de Simon Kuper

Intérêt Football9
Style8
Accessibilité (si niveau anglais moyen)8
Si pour vous le football ne se joue pas seulement sur le terrain mais aussi en dehors au sein de la société, alors ce livre doit être sur votre table de chevet. A travers vingt-deux histoires, Simon Kuper dresse un portrait sans équivoque du sport le plus populaire dans le monde et sur son impact dans notre vie quotidienne. Un superbe ouvrage mêlant football, politique et Histoire.
8.3
Reader Rating: (0 Rates)0

Aujourd'hui, je viens vous parler d'un livre ayant une très rare qualité. Bien qu'étant écrit et publié en 1994, son sujet est toujours d'actualité au sein du football "moderne". Mieux que cela, il permet d'aborder de façon plus précise les grandes rivalités et légendes qui jalonnent l'histoire de ce sport.

"Football against the enemy" a été rédigé par Simon Kuper (né en 1969). Mi sud-africain, mi hollandais il a fait ses études dans les universités les plus huppées du monde occidental. Ainsi, il a étudié Histoire et allemand à Oxford puis à Harvard (grâce au Kennedy scholar). Après la fin de son cursus, le jeune S. Kuper décida simplement de profiter de ces quelques milliers de £ en poche (le budget est rachitique par rapport à son voyage) pour parcourir le monde avec une question : comment le football transcende-t-il le simple domaine du sport pour se mêler à la vie sociale et politique des gens?

Son livre regroupe vingt-deux histoires dans vingt-deux pays différents. De la rencontre avec un habitant lambda de Berlin à une interview de Roger Milla, c'est tous les acteurs du football qui sont interrogés dans le livre. L'intérêt étant de montrer comment le football peut servir à des causes qui vont bien au-delà du sport, mais aussi comment de simples matchs peuvent changer la vie des gens, en bien ou en mal d'ailleurs. Les personnages du livre sont tous liés par cette fascination pour un sport qui peut vous transporter émotionnellement bien au-delà de votre condition sociale ou de votre vie.

football against

Afin de vous mettre un peu l'eau à la bouche sur le type d'histoires pouvant être lues dans cet ouvrage, je vais vous raconter (mais pas tout) le passage de Berlin. S. Kuper se rend dans l'ex symbole de la Guerre Froide afin d'y rencontrer un Berlinois un peu particulier. Tout jeune à la fin de la WWII, Helmut Klopfeisch se rend au stade en 1954 afin de voir jouer le Hertha Berlin (nouvellement reformé depuis 1949). Il tombe immédiatement amoureux du club. Mais la division de la ville entre l'Ouest et l'Est complique sa tâche pour se rendre au match. Klopfeisch habite Berlin Est, le Hertha joue à Berlin Ouest. Malgré les difficultés rencontrées, il se rend à toutes les rencontres de son club de cœur. Jusqu'en 1961, date de la construction du Mur qui sépare la ville en deux. C'est le début d'une histoire incroyable. Entre autre : le regroupement avec d'autres supporters le long du Mur afin d'y entendre l'ambiance du premier stade du Hertha situé à quelques mètres de l'autre côté de la séparation. Les rendez-vous secrets dans des caves une fois le déménagement du club réalisé plus loin du mur, avec des coachs du Hertha Berlin qui venait en douce à ces meetings afin de parler des matchs qu'ils avaient joué. Les tentatives de déplacements dans d'autres pays de l'Est pour voir les clubs de l'Ouest y jouer la Coupe d'Europe, le tout suivi par des intimidations en boucle de la Stasi à son encontre... Tout y passe, le chapitre est incroyable et se termine par une anecdote de Klopfeisch sur le Hertha Berlin qui donne matière à réfléchir.

Avis de la rédaction :

"Football against the enemy" est un ouvrage particulier dans le paysage de la culture footballistique. Le livre traite beaucoup moins le sujet du football en tant que sport que celui du football en tant que phénomène planétaire. C'est le portrait du sport le plus populaire dans le monde, mais à travers son ressenti par les peuples, les nations, ses utilisations politiques et les modes de vies qu'il créé. Le contenu est riche, varié, et extrêmement bien écrit. Aucune des histoires racontées ici ne fait doublon avec une autre, c'est une véritable découverte à chaque chapitre. Ce qui rend l'ensemble parfaitement homogène et cohérent. Un excellent livre qui a d'ailleurs reçu le prix "William Hill sports book of the year" à sa sortie.

Disponible seulement en anglais, sa lecture n'est cependant pas compliqué (comme pour "Tor!"). Si vous maitrisez les bases de l'anglais le récit est facilement compréhensible avec un dictionnaire pour les quelques mots de vocabulaires que vous ne comprendrez pas. En plus le livre est divisé en vingt-deux chapitres, un par histoire, ce qui rend sa lecture assez facile et permet de faire des pauses régulières.

NDLR : Simon Kuper est un des co-fondateurs de l'agence de consulting Soccernomics, référence dans le monde du foot, avec Ben Lyttleton dont vous pouvez retrouver l'interview ici.

Si ce livre vous intéresse, désactivez svp Adblock sur ce site pour afficher le lien vers le livre. (Image de Une : Telegraph.co.uk)

1 comment

Leave a reply