Sign in / Join

Les surnoms des équipes de football, le plus grand zoo du monde

Allez fouiller dans les livres d'images de votre enfance retrouver celui sur les animaux du monde. Vous ne le saviez pas à l'époque mais vous étiez aussi quelque part en train de regarder du football. Ou du moins des "représentants" de certaines équipes. Un nombre incalculable d'équipes de football, connues ou méconnues, clubs ou sélections nationales, se sont inspirés de la faune pour se donner un surnom. La plupart pour impressionner, d'autres avec un peu plus de second degré. En tout cas il y en a des inconnus qui méritent un petit peu d'attention au milieu de tout ce zoo. Soyez le bienvenu et merci de ne pas nourrir les animaux.


Ceux qui ont vu grand, peut être trop

On va tout de suite commencer avec les surnoms qui en envoient grave. Les vrais super-prédateurs. Si les équipes en question étaient comme leurs modèles animaliers, elles régneraient sur la savane du football. Le Sporting CP serait le Roi d'Europe puisque ce sont les Lions, mais ceux-ci vont devoir batailler pour les restes en Europa League. Pas vraiment digne d'un lion.

Du côté du Mexique en revanche, les grands félins sont en belle forme. On a en effet en Liga MX quatre fauves qui rugissent de plaisir. On pense en premier lieu à Tigres UANL. Mais la bande à Gignac n'est pas seul dans la savane. Les lions de Leon sont en tête et justifient quand à eux leur affinité avec le roi des animaux. Les Pumas et les Jaguares de Chiapas vont aussi montrer les crocs. En bas de tableau, et de la chaîne alimentaire, les daurades de Daurados de Sinaloa ont intérêt à se faire petites... Et comme par hasard ce club est en bas de tableau. Comme quoi vous le voyez la logique sportive peut suivre !

Là ça va pas rigoler dans la jungle mexicaine.

Les Wolves (loups) de Wolverhampton ou les Tigers de Hull City feraient sur le papier régner la terreur en Premier League. Au lieu de ça ils se retrouvent en Championship à batailler avec les Béliers de Derby County dans un championnat où des Mouettes de Brighton volent loin au dessus de la concurrence. Quelle déchéance pour la meute de loups et les terribles tigres. On retrouve aussi les Abeilles de Brentford ou les Faons de Leeds (qu'on retrouve sur l'ancien logo). L'anglais aime s'inspirer de la nature pour son football. Et pourtant personne n'a pensé aux chèvres, bizarre (trashtalk gratuit oui).

BrightonHoveAlbio

Une mouette en PL ? N'importe qui peut donc planer sur celle ci ?

La femelle du loup qu'est la Louve se porte quand à elle beaucoup mieux puisque l'AS Roma démarre très bien sa saison en Serie A. On sait qui porte la culotte dans la tanière. Les ours que sont l'AC Ajaccio ou le Germinal Beerschot (Belgique) ne font plus peur à grand monde par contre, et semblent condamnés à une existence confidentielle, ou à l'extinction comme leurs compères du pôle Nord. Enfin en Finlande, on retrouve un lynx perdu dans le grand froid avec le FC Ilves.


Ceux qui se sont fait plus modestes

Tout le monde ne peut pas être lion ou tigre, mais on peut être modeste et vivre une existence paisible voire même plus que ça. Le Torino symbolisé par le taureau, emblème de la ville de Turin a même gratté un grand nombre de titres à travers son histoire. Sept scudetti et cinq coupes d'Italie. Assez énorme pour un animal de second rang.

Les Buffalos de la Gantoise et les Dogues de Lille n'en ont gratté qu'un seul récemment mais ça reste pas si mal pour leur calibre. Les Foxes de Leicester ne peuvent pas en dire autant malgré que ce soit de sacrés chenapans, sacrés vauriens ces renards... Enfin Chamois Niortais, boucs du FC Cologne ou zébres de Charleroi vivent depuis longtemps leurs petites vies tranquillement loin de ces tourments. Plus petites, Les sauterelles des Grasshopper Club Zurich ont quand à elles bondi d'un coup sur leur championnat 27 fois dans leur histoire.

D'autres équipes ont fait dans l’exotisme malgré qu'elles ne le soient pas vraiment. Ainsi l'AS Eupen, évoluant en D2 belge, ce sont les Pandas ! Des maillots noir et blanc ? Allez c'est pesé, va pour les pandas. Mais comment leur en vouloir ? C'est trop bien les pandas.

NEVERSAYNO

Never say no to Eupen.

Parce que quand on voit un panda on pense à l'Asie, faisons y un tour. De nombreux clubs ayant vu le jour de manière récente à l'échelle du football mondiale, ceux-ci ont du se trouver une image ou même un nom. Au Japon par exemple, Ômiya Ardija s'est inspiré des écureuils qui gambadaient en nombre dans le parc non loin du stade pour en mettre un sur son logo. On retrouve un grand cygne aussi sur celui de l'Albirex Niigata parce que le stade est a proximité d'un lac où en pataugent un paquet. C'est d'ailleurs pas le seul club à s'être inspiré du monde aquatique.


Ceux qui ont les pieds ou plus dans l'eau

Nombreux sont les clubs installés géographiquement non loin du littoral qui ont trouvé l'inspiration en prenant plus ou moins le large. Comme Niigata, les gallois de Swansea ont repris, naturellement quand à eux, le nom de leur ville pour être les Swans (cygnes). On l'a vu plus haut les mexicains de Dorados de Sinaloa, basés à Culiacan, partent à la pèche à la daurade tandis que leurs homologues lorientais vont eux opter pour le Merlu.

Par contre personne n'ira chercher l'embrouille aux Crocodiles nîmois (si ce n'est la LFP) ou aux Requins bleus de Chonburi (Thaïlande). On va donc leur préférer les Dauphins de Pescara et Pattaya ou les Pingouins de Libourne Saint Seurin qui sont quand même bien plus accueillants pour un petit bain.

chonburiii

Un logo qui ne manque pas de ... mordant. (yeaaaaaah)


Ceux qui se sont envolés plus ou moins haut

Ah le mythe d'Icare. C'est bien beau de vouloir voler, d'être libre dans les airs. Mais attention au gadin. Certains ont bien réussi leur coup tout de même. Les Aigles de Benfica ou de l'Eintracht Frankfurt par exemple. Même leur petit, l'aiglon niçois, se débrouille pas trop mal. Les Frelons de Watford se sont fait une place en Premier League, malgré le fait que sur leur logo figure un ... cerf depuis la fin des 70s.

Enfin comment ne pas parler d'un plus petit oiseau que le noble aigle, mais qui s'est multiplié à travers le paysage footballistique  : le canari ! Premier représentant de ce frêle animal : Norwich City. Fondé en 1902, le club présidé par un éleveur de canaris change alors de couleurs peu de temps après pour évoluer en jaune et vert et est de facto surnommé du nom de l'oiseau. Plus tard le FC Nantes, la JS Kabylie ou encore Saint Trond s'inspireront des anglais et deviendront eux aussi des canaris (les pauvres). On a aussi quelques pies avec Newcastle United (les Magpies) ou encore Seongnam FC en Corée du Sud ! Et puis les cigognes n'apportent pas que des bébés, ça apporte aussi du foot, comme à ADO Den Haag en Eredivisie.

Enfin, et on y avait pas pensé donc merci @FronceFatbool, la chauve-souris n'est pas présente que dans la bat-cave. On la retrouve également sur les logos de Valence et de Levante ! Ces derniers ont pourtant un surnom qui n'a rien à voir avec le volatile. On les appelle en effet les Granotes (grenouilles), depuis que leurs terrains d'entrainement du club se faisaient envahir par des centaines de grenouilles lorsqu'il y avait des inondations. Une double animalité donc pour eux.

valencelevante


Ceux qui tapent dans les mythes

Sans doute n'y a t-il pas assez d'animaux sur cette foutue planète. Certains vont chercher dans les mythes et légendes un peu d'inspiration. Par exemple, en Italie, le Genoa ou encore Perugia sont allé récupérer le Griffon (créature volante mi-aigle mi-lion) présent sur les armoiries de leurs villes pour en faire leur emblème.

Le phénix aussi en a inspiré plus d'un, surtout en Asie avec Gwangju FC (Corée du Sud) ou Fukushima United FC (Japon).

Enfin les sélections nationales de Bosnie et du Bhoutan sont quand à eux les Dragons. Les origines de ce nom sont par contre totalement différentes d'un pays à l'autre. Côté bosnien c'est en référence à Husein Gradaščević, un général du 19eme siècle surnommé le Dragon de Bosnie et acteur majeur dans la lutte pour l'indépendance du pays vis à vis de l'empire ottoman. Pour le petit pays voisin du Népal, c'est en revanche en référence au Druk. Le dragon tonnerre légendaire à la base du nom et de la culture bhoutanaise, que l'on retrouve aussi bien sur le drapeau national que sur le maillot de la sélection. En club le FC Porto aussi sont Los Dragões, dragon que l'on retrouve sur le logo du club.

bhoutan


Ce à quoi vous avez échappé :

- Les bois des cerfs des Kashima Antlers (Antlers = bois en anglais). Oui, même pas un animal entier là.

- Les loups blancs d'Ouzbékistan en opposition aux chevaux noirs du Turkmenistan.

- Les hirondelles du Burundi, les scorpions de Gambie, les grues de l'Ouganda, les antilopes noires angolaises ou encore les bons vieux éperviers togolais d'Alaixys Romao.

- L'ami Blaah nous informe en commentaire qu'au Mexique (décidement) évoluent également les requins rouges de Veracruz. Merci à lui.

- Toujours de Blaah, au Costa Rica jouent les coyotes du Municipal Liberia et les hérissons de Alajuelense!

- 15 Mars 2016 : on apprends que l'équipe nationale des Comores est surnommée les cœlacanthes du nom d'un poisson à l'air très avenant. Pourquoi pas après tout.

- Il n'y a pas qu'en Côte d'Ivoire qu'il y a des éléphants, en Pologne aussi avec le LKS Nieciecza (merci Diablesse Rouge pour le tuyau en comm' et à pour l'explication) ! Par contre ça vient juste du logo du repreneur du club et principal employeur de la ville. Moins exotique dit ainsi.

- L'équipe thaïlandaise de Chiangrai United sont quand à eux les scarabées ! Ça tombe bien on avait peu d'insectes !


Enfin avant de vous laisser rentrer chez vous après cette longue visite du zoo footballistique, je vous invite à nous partager les surnoms animaliers que je n'ai pas su repérer. Parce qu'il y aura toujours de la place pour les accueillir !

7 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :