TLMSF interviewe Takumi Minamino : "Ramener une médaille de Rio"

Si vous suivez le football japonais avec assiduité (ou si vous écumez FM avec tout autant d'ardeur), alors le nom de Takumi Minamino ne doit pas vous être étranger.

Il y a un peu plus d'un mois que nous avons pu échanger quelques minutes avec le jeune international japonais du Red Bull Salzbourg. Entre sa nouvelle vie autrichienne, ses envies, ses expériences en sélection nationale et ses rêves de JO, Tout le monde s'en Foot vous offre une interview exclusive d'un des plus grands espoirs du football du pays du soleil levant.

J'en profite pour remercier ici Lionel et son ami Ryo, sans qui cette interview n'aurait pas été possible. Restez branchés, ce n'est que le commencement...

English version at the bottom of the page.


Takumi Minamino en bref :

Date et lieu de naissance : 16 Janvier 1995 (21 ans) à Izumisano (Japon).

Poste : Ailier gauche

Carrière :

2012-2014: Cerezo Osaka (62 matchs, 7 buts)

Janvier 2015 à aujourd'hui: Red Bull Salzbourg (40 matchs, 12 buts)

Palmarès :

Champion d'Autriche 2014-2015

Coupe d'Autriche 2014-2015

Champion d'Asie U23 2016

minamino

Takumi tu as quitté le Japon très jeune, même pas 20 ans, quel a été le plus gros changement pour toi en arrivant en Europe ?

Tout. En Europe tout est complètement différent par rapport au Japon. Le changement est total et cela rend les choses très excitantes. J'ai du changer ma manière d'être pour m'habituer à vivre ici. Ça m'a pris environ trois mois pour que je m'y fasse. Beaucoup de gens m'ont aidé à cela.

Quel est l’aspect de ton jeu que tu as dû le plus améliorer après être arrivé en Europe ?

La prise de décision. Je devais absolument réfléchir beaucoup plus vite pour être performant ici. Les joueurs européens sont grands et puissants. Tu ne peux pas te permettre d'être lent à la détente sinon tu ne pourrais même pas contrôler un ballon, ils te mettent tout de suite trop de pression. Donc j'ai du accélérer mon jeu aussi bien dans la réflexion que dans l’exécution, que ce soit pour un contrôle, une passe, un dribble, un tir. Aujourd'hui c'est un de mes points forts.

Comment juges-tu le championnat autrichien par rapport à la J League ?

C'et plus rapide et plus physique. A Salzbourg nous sommes une équipe de jeunes joueurs donc ce fut plus facile pour moi de m'intégrer et de communiquer avec mes coéquipiers. Mais sur le terrain c'est autre chose ! Tous les joueurs sont ambitieux, très professionnels et jouent de manière très agressive, et ce à chaque entrainement. Cela donne un excellent environnement de travail pour moi.

redbull

Après 14 mois à Salzburg le premier bilan est plus que positif. (crédits: redbullsalzburg.at)

Le Red Bull Salzburg a la réputation de faire confiance aux jeunes et de les propulser rapidement plus haut, il y a un autre club ou championnat que tu rêverais de découvrir ?

La Bundesliga. Il y a énormément de joueurs japonais qui y évoluent et j'en regarde beaucoup de matchs tous les week-end ! Je regarde souvent les matchs du Bayern même si je n'en suis pas un supporter. En les regardant jouer je réfléchis aussi sur mon propre jeu et comment je pourrais évoluer dans ce championnat.

Un nouvel entraîneur est arrivé cet hiver, Oscar Garcia, que peux-tu nous dire sur le style de jeu qu’il veut donner à l’équipe ?

Il communique avec les joueurs en anglais. A l'entrainement il mets l'accent sur la technique et le jeu avec le ballon. J'ai découvert des façons de faire et des exercices que je n’avais jamais vu jusqu'ici. C'est un vrai plaisir pour moi. Concernant le style de jeu en matchs c'est encore un peu tôt selon moi pour le dire. Il vient d'arriver et on n'a fait que peu de matchs depuis. On a encore un peu de mal à intégrer ce qu'il veut vraiment.

En tout cas tes performances en Autriche t'ont valu nombre de sélections nationales avec le Japon. En effet, après les Espoirs, tu as intégré la sélection nationale pour la première fois en Octobre dernier pour des matchs au Cambodge et en Iran, que gardes-tu de ces premières convocations ?

Être sélectionné avec l'équipe nationale était un de mes plus grands rêves quand j'étais enfant. Je suis tellement heureux que ça se soit réalisé. Jouer avec le Samurai Blue est très différent que de jouer avec son club. Nouveaux coéquipiers, nouveau staff... Je vais continuer à faire de mon mieux pour jouer de nouveau en sélection.

minahonda

En effet pour Minamino ce ne sont plus les mêmes équipiers d'un coup ! (crédits : Getty)

En plus de la sélection, tu as remporté la Coupe d'Asie U23 le mois dernier avec les Espoirs et donc le ticket pour les Jeux Olympiques de Rio qui allait avec. Quel est ton objectif pour ces JO ? Faire mieux que la 4eme place de 2012 et avoir une médaille c’est possible ?

Déjà il va falloir que je sois sélectionné ! (NDLR: Le groupe n'est que de 18 joueurs max et le sélectionneur à la possibilité de faire appel à trois joueurs de plus de 23 ans pour les Jeux, la concurrence est donc plus dure, surtout avec le nombre et la qualité des joueurs offensifs dont le Japon dispose...). Mais oui, pour moi l'objectif est clairement de faire mieux qu'en 2012 et donc ramener une médaille du Brésil.

Tu as été formé au Cerezo Osaka comme d'autres illustres internationaux d'ailleurs (Kagawa, Kiyotake, Inui, etc). Cet hiver le club a rapatrié Yoichiro Kakitani. Est ce que toi aussi dans le futur tu aimerais y revenir ?

Ce n'est bien sur pas quelque chose auquel je pense aujourd'hui. Mais évidemment que j'aime beaucoup le Cerezo, et si plus tard j'ai une chance d'y jouer de nouveau ce serait avec plaisir.

Pour conclure cette interview, quel serait le message que tu aimerais faire passer pour les petits japonais qui voudraient peut être devenir le futur Minamino ?

Quand j'était petit j'adorais tellement jouer au football. Aujourd'hui il est devenu une grande part de la ma vie, et j'en suis très heureux. Ce que je veux juste dire c'est : continuez à prendre du plaisir à jouer au foot durant tout ce temps et donnez le meilleur de vous même pour faire de vos rêves des réalités.


Tous droits réservés à TLMSF et aux auteurs. Reproduction totale ou partielle non autorisée sauf accord explicite et citation de la source originelle.



English version :

english

You left Japan at a young age, what was the biggest change when you arrived in Europe ?

In Europe everything is totally different from Japan for me. That’s the biggest change and it's also very exciting. I had to change myself to get used to live in Europe. It took about three months to get used to. A lot of people supported me.

What did you have to change to adapt to European football ?

My decision making. I had to think and play much faster. European players are tall and powerful. I can’t control a ball if I think slowly. Because they put too much pressure. So I have to think and move very quickly to control a ball, pass, dribble and shoot. That’s my good point as well.

How is the Austrian League compared to the J.League ?

It's faster and more physical here. In Red Bull Salzburg we have young players so it’s easy for me to communicate with my teammates. But on the pitch, all players are ambitious, very professional and are playing very aggressively at every single training session. It's a great work environment for me.

What are the other leagues or clubs you're attracted by ?

German Bundesliga. Because a lot of Japanese footballers are playing there and I can watch the matches on TV every week-end. I sometimes watch FC Bayern’s matches even though I’m not a fan of the team. Watching the matches, I always think about how to learn from it and how I could play in this league.

Can you tell us something about your new coach Mr.Garcia and his play style ?

He communicates with the players in English. When we train he let us use the ball a lot. He also gives us some exercices that I have never did before. I really enjoy his training methods. About his play style, actually I'm not sure about that yet. Because he joined the team recently then we have had few matches so we are still discovering his play style now. Of course he has his own concept but it’s a kind of hard to say what it is at this time.

You were selected by the Japan national team. How was it ?

To be selected by the Japan national team was one of my biggest dreams when I was a child. I was so happy when it happened ! Playing in the national team is totally different from playing in a club team. Different players, different manager... I will keep trying to do my best to play as a member of the national team.

You qualified for the Olympic Games in Rio. Is your goal to do better than in 2012 ?

First I have to be selected ! Of course Japan aims to do better than in 2012, and bring back a medal is the objective.

Would you go back to Cerezo someday in the future ?

I don’t think about that now. But of course I love the club, and I'd like to play again for Cerezo if I would have a chance in the future.

Would you give a message to the Japanese children ?

I enjoyed so much to play football when I was a child. Now football became a huge part of my life. I'm very happy with it. Please just enjoy playing football all the time and try to do your best to make your dreams come true.


All rights reserved to Toutlemondesenfoot.fr. Complete or partial reproductions are strictly forbidden except explicite approval of the autors.

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :