Sign in / Join

Grèce 15-16 - Episode 10 : Le PAOK en C1 au bout du suspense

A l'issue de la saison régulière, quatre équipes se sont battues pour se répartir les places européennes lors d'un mini-championnat. Il y a eu des étincelles entre le Panathinaïkos, l'AEK Athènes, le PAOK Salonique et le Panionios Athènes.

TLM S'en Foot a suivi ces trois semaines de compétition qui ont tenu toutes leurs promesses. Nous en profitons pour lancer un appel à nos lecteurs. Si quelqu'un peut venir nous chercher au port du Pirée, ce serait sympa...


 

Mauvais départ pour les Athéniens

Soirée difficile pour le Panathinaïkos contre l'AEK (1-3), le 26 mai 2016, au Stade Olympique d'Athènes. Crédit photo : Panathinaïkos FC

Soirée difficile pour le Panathinaïkos contre l'AEK (1-3), le 26 mai 2016, au Stade Olympique d'Athènes. Crédit photo : Panathinaïkos FC

Du fait de leur deuxième et troisième place respectives à la fin du championnat, le Panathinaïkos de Marcus Berg et l'AEK Athènes d'André Simões commencent avec une avance de deux points sur le PAOK et le Panionios. Trop confiants peut être, les Athéniens ne profitent pas de cet avantage. Les Trèfles se font trahir par leur propre défense lors de la première journée, face au Panionios, ayant parvenu, malgré ses soucis financiers, à disputer ces play-offs. La défense verte fait tourner le ballon mais une passe en retrait de Leto, que Rodrigo Moledo laisse passer, met en difficultés son gardien. Luke Steele ne parvient pas à capter le ballon et Karim Ansarifad en profite pour ouvrir la marque. Heureusement, Sebastian Leto égalise et limite la casse, arrachant un point à Nea Smyrni. L'AEK pense faire le plus dur contre le PAOK grâce au but de Jakob Johansson. Mais Salonique a de la ressource et Garry Rodrigues permet aux noirs et blancs de revenir dans la partie avant que Ioannis Mystakidis, tout juste entré à la place de Jairo, offre la victoire aux siens (2-1). La fin de match est électrique et plusieurs joueurs manquent d'en venir aux mains comme Helder Barbosa, Ergys Kace ou encore Rafik Djebbour, qui écope de trois matchs de suspension à la suite de cette altercation.

Néanmoins, l'AEK prend les commandes des play-offs lors de la deuxième journée après sa victoire 1-0. contre le Panionios. D'abord prévu le dimanche 15 mai, le match est reporté au vendredi suivant, quelques jours après le nul 1-1 entre le "Pana" et le PAOK. Le classement est serré mais Salonique grille la priorité des hommes de Stelios Manolas. Robert Mak et Stefanos Athanasiadis scellent le sort du Panionios 2-0 et se retrouvent avec sept points en haut du classement. Ils sont rejoints par le Panathinaïkos, après son succès 3-0 contre un bien triste AEK, venant tout juste de gagner la Coupe de Grèce devant l'Olympiakos (2-1).


Le PAOK tient le choc

Joie des supporters du PAOK Salonique à l'issue de la qualification pour la Ligue des Champions. Crédit photo : Ioanna Trumpet (@ioanna_trumpet)

Joie des supporters du PAOK Salonique à l'issue de la qualification pour la Ligue des Champions. Crédit photo : Ioanna Trumpet (@ioanna_trumpet)

Les nerfs sont mis à rude épreuve lors de la deuxième partie de ce championnat. Le PAOK fait le minimum au match retour contre le Panionios (2-0), s'imposant grâce à un doublé d'Athanasiadis. Derrière, l'AEK est trop fort pour le "Pana" et remporte les trois points (3-1). Salonique est premier avec dix points, comptant deux points d'avance sur l'AEK et trois sur le Panathinaïkos. Avec un point en quatre matchs, difficile de voir autre chose que la dernière place pour le Panionios. Diminués, les hommes de Marinos Ouzounidis résistent contre les Verts avant de craquer sur un but de Leto en fin de partie (1-0). Le "Pana" se rapproche d'un point du PAOK qui doit se contenter du nul face à l'AEK (0-0). Ces trois équipes se tiennent dans un mouchoir de poche, avec onze, dix et neuf points.

La dernière journée et le match PAOK-Panathinaïkos a des allures de finale. Garry Rodrigues nettoie la lucarne de Steele avant que Robin Lod égalise dans les minutes qui suivent. Finalement, ces deux équipes se séparent sur le score de 1-1. Alors que l'AEK peut jouer les troubles-fêtes, Christos Aravidis et ses coéquipiers se font surprendre par le Panionios qui remporte sa seule victoire des ces play-offs, avec une tête de Giorgios Masouras sur corner (1-0). Au final, le PAOK reste premier et décroche son ticket pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions tandis que le Panathinaïkos et l'AEK, par sa victoire en Coupe de Grèce, se retrouveront au troisième tour préliminaire de l'Europa League. Enfin, le Panionios bénéficie de la place laissé par l'AEK et participera au second tour de l'ex-Coupe UEFA.

Laisser un commentaire