Sign in / Join

L'histoire trop courte d'Alejandro 'Manguera' Villanueva

Après avoir traité de l'histoire de Joe Gaetjens nous continuons notre retour dans le passé. Avec aujourd’hui un petit passage par l'Amérique du sud et toute sa chaleur en vous présentant l’un des joueurs péruviens qui fut l’une des stars du championnat à l’époque et celui qui donna son nom au stade dans lequel joue son club de cœur : Alejandro Villanueva.

Né le 4 juin 1908 dans le Barrio del Rimac à Lima d'une mère âgée de 14 ans, la famille va vite se trouver dans une pauvreté extrême suite à la mort du père. La maman travaillait dans le coton et gagnait à peine 2 soles, cependant elle a réussi à l'envoyer à l'école mais malgré le fait qu'il était intelligent il a du arrêter l'école pour devenir maçon afin de gagner de l'argent.

source : seaplowing.blogspot. ch

source : seaplowing.blogspot. ch

Durant son adolescence, ses amis sont surpris par son aisance avec le ballon et ils étaient d'autant plus étonnés lorsqu'il jonglait avec des cailloux. Il débute le foot à Sport Inca en tant que gardien mais déménagera à Barrios Altos. Là-bas, il rejoint le club Nacional n°1 et joue au poste d'arrière. Quelques mois plus tard, il déménagera à La Victoria (une province de Lima) où il va créer le club Once Amigos avec ces voisins et c'est là qu'il deviendra attaquant. En 1924, Alejandro s'approche des "grands" en jouant pour Teniente Ruiz, équipe de deuxième division. En 1926, les joueurs de l'équipe nationale d'Uruguay faisait un tour au Pérou après avoir gagné la médaille d'or aux Jeux Olympiques et Alejandro ne loupait aucun match et aucun entrainement, tellement il était fasciné par les joueurs, il analysait tout.

En 1927, l'Alianza Lima repère Alejandro lors d'un match face à Teniente Ruiz comme Guillermo Rivero (un des attaquants du club) devait terminer sa carrière, ils se disent : "On tient notre futur attaquant!". Lorsqu'il arrive au club, il était tellement content d'être là qu'il dit à Guillermo Rivero qu'il pouvait jouer gardien ou défenseur mais Rivero lui dit que le gardien est bon ainsi que la défense, il n'y a donc plus de place pour lui à ces postes là. Au début de sa carrière, il avait les surnoms d'Escalera (escalier) ou Manguera (tuyau) de par sa grande taille, 1m95, mais il deviendra El Maestro.

Teodoro "Lolo" Fernandez était le meilleur ami d'Alejandro et jouait pour le club rival d'Universitario, il disait souvent qu'il fallait bien connaitre la personne pour l'apprécier car il avait un caractère spécial. Il détestait qu'on lui dise ce qu'il devait faire, ce qui lui posa parfois problème en sélection. Manguera avait interdit à sa première femme d'aller au stade alors qu'elle voulait le voir jouer, il refusa, assez énergiquement on dira, car il était très jaloux. Mais celle-ci avec la complicité de sa belle-mère, se rendit un jour au stade et se mélangea aux spectateurs. Un jour de match contre Atlético Chalaco, Alejandro et José Saldarriaga se frictionne et tout le stade se lève... Manguera regarde la foule et aperçoit sa femme. Elle rentre vite à la maison et au retour de son mari, elle se fait proprement engueuler et il lui ordonne de ne plus lui désobéir...

A gauche, "El Mago" Valdivieso et à droit Alejandro Villanueva source : seaplowing-blogspot-ch

A gauche, "El Mago" Valdivieso et à droit Alejandro Villanueva
source : seaplowing-blogspot-ch

D'ailleurs, en parlant de son amitié avec un joueur du club rival, à l'époque, les journaux faisaient souvent toute une histoire des matchs entre ces deux équipes mais les joueurs des deux clubs traînaient souvent ensemble. Sinon concernant les caractéristiques du joueur, ce n'était pas le plus rapide des joueurs, il avait plutôt une réputation de "lent" mais une fois la balle au pied, sa technique faisait oublier cela et son placement était très intelligent. Il a souvent demandé à Lolo Fernandez de le rejoindre à l'Alianza et vice-versa mais c'est bien Lolo qui viendra au club de Lima suite à une invitation pour une tournée au Chili, enfin... quand je dis invitation c'est un bien grand mot car il parait qu'il était venu en tant "qu'invité spécial" d'Alejandro. Par la suite, ils lui proposeront un gros contrat mais il refusa estimant que l'argent n'était pas important pour lui.

Malgré sa jeunesse, il deviendra  rapidement le leader de l'équipe grâce à son talent et sa forte personnalité. Il semblerait que le tournant du charisme de Mangera fut lorsqu'il marqua le penalty égalisateur face au Real Madrid le 16 août 1927 et durant ce match il donna le tournis à Urquizo qui a dû recourir à plusieurs fautes pour l'arrêter. Il est devenu le capitaine d'une équipe qui a dominé le championnat durant plusieurs années. Les joueurs d'Alianza étaient surnommés "Los Intimos".

Alejandro au centre avec l'Alianza. source : revistavelaverde. pe

Alejandro au centre avec l'Alianza.
source : revistavelaverde. pe

Alejandro Villanueva était aussi là lors du premier match officiel de la sélection péruvienne face à l'Uruguay le 1er novembre 1927. Son premier but avec le Pérou est inscrit le 22 novembre 1927 face à l'Argentine. Lors des Jeux Olympique de Berlin en 1936, il marque 4 buts.

Au Pérou, il se dit que c'était le premier joueur à tenter un retourné si bien qu'au début, ils appelaient ça La Alejandrina. Il était aussi connu pour jouer avec un pantalon en dessous du short, personne ne sait pourquoi il jouait avec ça. Alejandro avait quatre enfants, un garçon et trois filles, issus de deux mariages différents. Une de ses filles expliquait qu'il ne refusait jamais quelque chose à ses enfants, qu'il y avait toujours cette joie de vivre à la maison mais qu'après les matchs il ne revenait pas à la maison, préférant sortir. Il était souvent vu en train de rentrer à 6 heures du matin ou encore en train de boire à l'aube.

Avec la sélection, il ne rata rien des tournées à l'étranger ou des matchs internationaux. Il participe au Mondial 1930, aux jeux Olympiques de Berlin 1936 et aux jeux de Bolivar. Les joueurs de la sélection avaient une réputation de fêtards et la faisait dès qu'ils en avaient l'occasion. Il adorait être aimé, les applaudissements, les cadeaux des fans et l'amitié avec ses collègues étaient très importantes pour lui. Il reçu une offre du Mexique de 400 dollars par mois mais il refusa en expliquant que sa ville, La Victoria, est son monde à lui.

La fin de Manguera approche, lors de la Copa America en 1937, il arrête sa carrière face à l'Argentine et perd son fils. Vers 1938, les fêtes et les sorties sont en train de consumer Alejandro et les mauvaises performances font leur apparition de plus en plus souvent. Les matchs défilent et les problèmes respiratoires commencent, il n'arrivait plus à terminer les parties. C'est d'ailleurs cette année là qu'Alianza descendit en 2ème division lors de la dernière journée où les joueurs avaient réclamé qu'Alejandro joue malgré son état de santé qui se dégradait et les fans applaudissaient ce "retour".

Mangura obligea ses coéquipiers à rester en 2e division. Il dira à Juan Valdivieso: "Juan, personne ne part d'ici bordel, les gens qui nous insultent aujourd'hui, ils nous applaudiront demain". L'année suivante, ils seront champion de 2ème division. Il se retire du football en 1943 après avoir été entraîneur-joueur durant les deux dernières années de sa carrière. Il ne supportait plus de se faire siffler et il préférait prendre sa retraite plutôt que de continuer à jouer alors que le public le trouve mauvais. Il était triste de terminer ainsi après 16 ans passés au club.

En 1944, une de ses filles décède. Il est hospitalisé et fait l'objet de toute sorte d'attentions. Tout le monde à l'hôpital a fait pour qu'il se sente bien, des docteurs aux malades, l'engouement était incroyable. Il meurt à seulement 35 ans le 11 avril 1944 de la tuberculose. C'était sans conteste le premier vrai grand joueur pour le Pérou. Il obtient six titres avec l'Alianza et a été deux fois meilleur buteur du championnat. Dommage qu'il aura fallu attendre sa mort pour qu'il commence à être admiré par les fans de l'Alianza.

Une petite chanson en son honneur :

Leave a reply