Sign in / Join

AZ Alkmaar, le club de la Hollande du nord

L'Olympique lyonnais affronte l'AZ Alkmaar ce soir à 19 heures. Tout le monde s'en foot se dévoue et vous livre la présentation de ce club atypique qui a su modifier la hiérarchie aux Pays-Bas.

Un petit peu d'histoire

Si jamais l'envie vous prend de voir un match de Ligue Europa ce soir, vous pourrez voir évoluer l'équipe de l'AZ contre l'Olympique lyonnais. Le club néerlandais a été créé en 1967 ce qui, tout le monde s'accordera pour le dire, est assez récent. Mais il faut savoir qu'aux Pays-Bas avant 1954 le football est strictement amateur, et la KNVB (fédération) trouve que c'est plutôt cool. L'amateurisme est brutal et la KNVB n'hésite pas à exclure des joueurs soupçonnés d'avoir touché de l'argent pour taper dans la balle. On peut aussi citer des décisions très conservatrices comme l'interdiction de porter des numéros dans le dos du maillot parce que "les joueurs jouent pour leur plaisir et non pour le confort des spectateurs".

Jusqu'au moment où un match de gala à Paris de l'équipe nationale des émigrés néerlandais pro ayant rameuté les foules, la KNVB se demande si leur politique est très intelligente. La fédération commence alors à discuter avec les organisateurs du championnat professionnel créé en 1954, organisé en marge du championnat amateur. Les discussions vont bon train et les deux fusionneront pour créer l'Eredivisie, mettre des numéros au dos des maillots et lancer aussi le début de l'histoire d'AZ.

Un des deux ancêtres d'AZ est le Alkmaar '54, club pro créé comme son nom l'indique en 1954, pour jouer au sein du championnat professionnel indépendant. Lorsque le professionnalisme est acté, le club d'Alkmaar rejoint la KNVB pour récupérer une place dans l'une des trois nouvelles divisions. Au même moment, deux clubs du coin choisissent de devenir pro : KFC de Koog aan de Zaan et ZFC de Zaandam. Les deux clubs passent quelques années dans les premières saisons du football pro et tentent de s'unir pour créer un gros club Zaanse au début des années 1960.

Visiblement les deux clubs ne s'entendent pas, KFC décide de laisser tomber le football professionnel, retourne dans l'amateurisme et donne sa licence à un nouveau club créé pour l'occasion : le FC Zaanstreek. Tout ça en 1964. ZFC continuera quant à lui à jouer quelques années avant d'abandonner le football professionnel, et de continuer sa vie dans les méandres du football amateur puis disparaîtra en 1990.

En 1967, Alkmaar '54 et le FC Zaanstreek s'engueulent sur le transfert d'un joueur, Wim de Jager, et décident après de fusionner. L'amour plus fort que la haine. AZ '67 est né. Ah oui, AZ ça veut dire Alkmaar Zaanstreek-combinatie [A tes souhaits *note du correcteur].

Un club qui embête tout le monde

Après la fusion, le club monte en Eredivisie, fait un petit coup d'ascenseur à la caennaise, remonte et vient bousculer l'ordre établi du football néerlandais quelques années plus tard. En 1981, AZ glane le titre de champion et ramasse la coupe des Pays-Bas au passage dans un doublé historique. Depuis presque 20 ans personne d'autre que l'Ajax, Feyenoord ou le PSV n'avait gagné le championnat.

La même année le club échoue en finale de la coupe UEFA face à Ipswich. Dans l'équipe d'alors, il y a des joueurs pas piqués des hannetons : Eddy Treijtel le gardien qui tue des mouettes lorsqu'il dégage (véridique), John Metgod avec des cheveux (futur grand défenseur chauve de Feyenoord), le danois Nygaard ou le futur attaquant du PSG Kees Kist. Malheureusement, le club chute à la fin des années 1980 et il faudra attendre quelques années avant qu'il revienne sur le devant de la scène.

Dans les années 2000, le club progresse et réalise à nouveau un beau parcours en coupe de l'UEFA. Le club quitte son vieux stade en 2006 pour un nouveau plus moderne. Trois ans après il remporte à nouveau le championnat. Premier club à remporter le championnat en dehors de l'Ajax, de Feyenoord ou du PSV depuis... Eux-mêmes en 1981. Le club est alors entraîné par Louis Van Gaal.

Depuis l'équipe enchaîne une bonne saison avec une mauvaise mais reste tout de même un des clubs importants du championnat.

 

Les joueurs à suivre de près ce soir :

Cette année, le club a bien commencé la saison en Eredivisie avant de ralentir sensiblement depuis la Saint-Sylvestre. Cet hiver le club a recruté Tim Krul qui s'est remis en forme en début de saison dans l'équipe réserve de l'Ajax. Le portier néerlandais, maître des séances de tirs-au but en coupe du monde, doit lutter pour sa place de titulaire avec Rochet le gardien uruguayen.

En défense, on connaît tous Ron Vlaar qui joue à AZ parce que c'est son club formateur et que le club a bien voulu l'aider à se remettre d'une blessure contrairement à Feyenoord (qui lui avait portant promis de toujours être là pour lui). L'arrière-gauche Haps est très en vue aux Pays-Bas et les supporteurs des clubs du top 3 seraient assez heureux de le voir arriver chez eux. Luckassen est aussi un des meilleurs défenseur d'AZ.

Au milieu, le niveau est homogène mais cette année il faut compter sans le Norvégien Markus Henrikssen qui marquait assez régulièrement. Les meilleurs au milieu sont sans doute Rienstra et van Overeem, épaulés par Dos Santos qui est un des meneurs du jeu. On omet presque volontairement Bel Hassani, signé cet été, qui peine à s'imposer pleinement, bien que disposant d'un certain talent. Le Batave l'ayant pris dans sa Fantasy League peut se mordre les doigts car il marque moins que la saison passée à Heracles.

Wout wout assassin de la p... Ou plutôt de Lyon ?

Pour l'attaque, là, c'est fourni et super intéressant. Déjà, il y a l'Iranien Jahanbakhsh qui a été pris chez N.E.C.. Il ne marque peut-être pas aussi souvent que ses autres coéquipiers, mais il est une des pièces maîtresses de l'attaque. Les deux buteurs sont Muamer Tankovic et Wout Weghorst. Vous aurez sans doute lu les articles où Tankovic dit ne pas avoir peur de l'OL, sachez que comme Jahanbakhsh c'est l'un des deux joueurs techniques du lot.

En effet, Weghorst est plus un buteur pur, un mix moins bon entre Bas Dost et Michiel Kramer. Il a signé cet été en provenance d'Heracles qui avait fait une super saison et il ne faudrait pas le sous-estimer, même si son niveau peut parfois être déroutant. En second couteau et prêt à rentrer sur le terrain, Robert Mühren qui tel un Will Grigg a été on-fire pendant quelques journées en première partie de saison.

Voilà, vous avez maintenant les clefs pour faire le caïd au pmu du coin entre deux "penalty pour Lyon" hurlés par René, parce que c'est le rigolo René.

Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter un bon match !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :