Sign in / Join

On était au berceau du foot UK, et on a vu Sheffield United - Scunthorpe

Avant de passer 6 mois en Angleterre, je n’avais honnêtement aucune idée de l’importance de Sheffield dans le paysage footballistique national et mondial. On entend désormais plus beaucoup parler de leurs clubs, qui végètent dans les divisions inférieures.

Et vous, est-ce que Sheffield ça vous parlait ? Si ce n’est pas le cas, un petit tour d’Histoire vous attend avec en point final le match entre Sheffield United et Scunthorpe United (League One). Par avance, je peux vous dire que ce pèlerinage à Sheffield en valait fortement la peine.

 

Sheffield Wednesday : Hillsborough Stadium

Ce club, le cinquième de l’Histoire, et surtout son nom de stade est probablement celui qui parlera le plus aux fans de foot, du fait du drame d’Hillsborough en 1989 impliquant la mort de 96 fans de Liverpool. C’est ici que nous avons débuté notre journée apres une vingtaine de minutes de bus. Malheureusement les visites du stade ne sont ouvertes que les jours de match. Il a alors fallu se contenter d’un tour du stade. De notre tour, on y retiendra principalement la rivière qui passe sous des escaliers d'accès à une tribune. Cela offre un petit cadre assez sympathique. Dommage qu’il y ait une route séparant le stade du parc d’Hillsborough. Devant l'entrée principale du stade, on retrouve un sobre Mémorial d’Hillsborough qui rend hommage aux personnes décédées. Cette Tragédie est d’ailleurs l'événement fondateur de ce qui changera à tout jamais les stades anglais, avec l’abandon des places debout.

Aujourd’hui, Sheffield Wednesday se porte assez bien en Championship et devrait au minimum obtenir le dernier spot (6eme) pour les Playoffs afin de viser une montée en Premier League. Et le stade d’Hillsborough peut lui continuer d’afficher la 5eme meilleure  affluence avec en moyenne plus de 26 000 supporters, soit un peu plus qu’à Norwich et Leeds. Vous pouvez aussi relire mon compte-rendu de Wigan - Sheffield Wed. pour en voir plus des fidèles fans de ce club.

 

Hallam FC : Sandygate Road

Cree en 1859, Hallam FC est le second club de foot de l’Histoire. Juste derrière le Sheffield FC qui ne fera pas l’objet de ma visite aujourd’hui. Mais je m’y suis surtout rendu pour y voir le premier terrain de football de l’Histoire. Comme le montre un peu les photos, même pour du niveau amateur (ils jouent à un équivalent 9eme division) c’est assez folklorique à voir. Le terrain est en pente, les angles du terrain ne sont plus sur une surface plate et on peut même émettre un sérieux doute sur la rectitude des lignes. Même à ce niveau, on retrouve encore un joli memorial avec un banc et quelques plaques commémoratives. Le charme de ce petit stade ne contenant qu’une seule tribune est bien là. Et pour le coup, nous n’avons eu aucun problème pour voir ce terrain. La porte était ouverte puisque jour de match.

 

Sheffield United : Bramall Lane (contre Scunthorpe United)

Cette fois-ci, place à un match. J’ai choisi ce match au hasard de mes disponibilités et j’ai bien fait : Sheffield United est actuellement leader de League One (D3) et Scunthorpe second. C’est donc une énorme affiche en ce samedi après-midi. “League One” et “Énorme affiche” ? Est-ce que je me foutrais pas de votre gueule ? Et bien pas du tout.

Sheffield United, leader incontesté des affluences de League One, attire en temps normal 22 000 spectateurs. Pour ce match, nous aurons droit au record de la saison avec 28 000 spectateurs (meilleure affluence du week-end dans les divisions anglaises). Parmi ces 28 000 spectateurs, plus de 2 500 fans de Scunthorpe alors qu’ils ne sont que 4 500 à domicile.

En me renseignant sur les réseaux sociaux, j’ai assez vite remarqué l’importance capitale de ce match. J’ai même parfois lu qu’il s’agissait de leur plus grand match depuis une décennie.

A vérifier. Mais leur “League History” pourrait bien nous le confirmer.

Depuis 1994 le club n’a passé qu’une saison dans l'élite, en 2006-2007, et ils avaient été bien malchanceux : Wigan finissait avec le même total de points mais une différence de buts de -22 contre -23 pour Sheffield United. Et un peu plus devant, West Ham ne se maintenait qu’avec 3 points de plus grâce au talent de Tevez (appartenant alors à une entreprise)... Et depuis 2011, le club reste bloqué en League One.

Contrairement à tous les autres clubs de Sheffield, le Sheffield United présente l’avantage d'être le seul accessible depuis le centre-ville. Il suffit de 10 minutes de marche pour se rendre à proximité de Bramall Lane. Mais déjà en centre-ville cela respire le football avec beaucoup d'écharpes et maillots.

Et quelle sensation quand on s’approche du stade… On plane. C’est difficile de poser des mots sur ces sensations. Mais j’ai personnellement été transporté par l'atmosphère qui y régnait. Un peu d'émotion, un peu de frissons. Des rues pleines de supporters, les bières, la pause “fast-food” en se posant contre le long muret devant le Kennedy’s Kop Stand. Les supporters… Des jeunes. des vieux, des femmes, des mamies, des couples. 28 000 pour de la League One.

C’est en me rendant au Kennedy’s Kop que j’ai croisé un papy, heureux de me partager ses mémoires sur une légende du club en statue que je photographiais. Lui supporte Sheffield United depuis 60 ans et porte la même écharpe depuis 50 ans. Le football, la passion.

Avant le Kennedy’s Kop, la devanture principale du stade et sa boutique, ainsi qu’un Mémorial. Encore et toujours. L’architecture du stade, toute de rouge et blanc, ainsi qu’un long escalier qui dévoile l'entrée vers le Kop. Un sacré charme. Et pour cause, Bramall Lane est le premier stade de foot d’envergure de l’Histoire. Il a été construit et ouvert en 1855. D’abord pour le cricket et à partir de 1889 uniquement pour Sheffield United. Il est également l'hôte de la première finale d’une compétition de football de l’Histoire en 1867. Si le stade a heureusement subi des rénovations, le poids de son Histoire n’en émerveille pas moins nos yeux.

Il est l’heure d’aller en tribune. On est dans la continuité de ce qu’on a déjà pu voir du stade depuis l'extérieur. Une tres belle construction. Une belle ambiance. Kasabian est utilisée par la sono du club, c’est dejà de tres bon gout. Puis les fans. On était dans les premiers rangs et quand ils ont entonné les premiers chants avec l’hymne du club, on ne s’est franchement pas vraiment souvenu d’avoir déjà entendu rugir aussi fort. Un bruit impressionnant. Le match une fois lancée, le calme se réinstalle un peu même si les supporters peuvent rugir à la moindre faute, décision de l’arbitre ou action. C’est peut-être que de la League One mais pour l’arbitre, il vaut mieux prendre ce match avec le sérieux d’une affiche de LdC.

https://twitter.com/SUFC_tweets/status/833310499530010624

Vous n’allez même plus pouvoir me croire apres avoir été aussi dithyrambique avec Bramall Lane, mais c’est qu’en plus la qualité de jeu de Sheffield United était vraiment épatante… Jeu à une touche de balle, en une-deux, les transversales dans les pieds, usage des feintes de corps. On a pas bien compris pourquoi ça jouait aussi bien. Alors l'écart de niveau ne correspondait pas du tout a celui au classement.

Malgré une vingtaine de fautes pour chaque équipe (!) dont ¼ de cartons et une expulsion - car il faut respecter le foot anglais - c'était un superbe match à voir. C’est pourtant Scunthorpe qui va braquer Sheffield United en début de seconde mi-temps sur la rare fois ou ils auront su sortir proprement le ballon de leur camp. Mais deux minutes après, nouveau superbe décalage sur la droite pour le but de Billy Sharp. Il est l’actuel Top Scorer de la League avec 21 buts. Sa célébration devant les fans, pleine de rage, est fantastique. Un fan rentrera même sur la pelouse.

Sheffield United aura d'énormes opportunités de l’emporter en fin de match mais manquera encore une fois de chance. Ils doivent partager les points mais on peut compter sur eux pour retrouver la Championship dès la saison prochaine. On va suivre les résultats de près.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :