Sign in / Join

Un milieu de terrain titulaire dans les buts à Raith Rovers, l'imbroglio écossais.

Plombé par les blessures, le club de Raith Rovers (Scottish Championship) n'a pas eu d'autre choix que d'aligner un joueur de champ dans les buts. Le pauvre Ryan Stevenson, milieu de terrain de métier, a du se muer en dernier rempart après que la SPFL ait refusé la demande de report du match. Les deux entités se rejetant la faute, TLMSF a enquêté. Alors, qui est vraiment en tort ?

Chez les Rovers, les 3 gardiens de but du club sont actuellement blessés. Kevin Cuthbert et Aaron Lennox sont out depuis quelques semaines et le 3ème gardien, Connor Brennan, s'est blessé au pied samedi dernier. Hier c'est donc Ryan Stevenson, ancien milieu de terrain de Hearts, qui s'est porté volontaire pour enfiler les gants. Mais le problème n'est pas là car avant la rencontre, Raitha dévoilé un communiqué parlant du fait que la SPFL avait refusé de repousser le match. Malgré une prestation remarquable face à Ayr United, Stevenson n'a rien pu faire pour stopper la frappe du Franco-Marocain Farid El Alagui (ex-Hibernian) et Raith s'est incliné 1-0.

 

 

 

Après cette défaite c'est John Hughes, l'entraineur des Rovers, qui en a rajouté une couche : "C'est une blague n'est-ce pas ? Ils ont besoin d'une remise en question, j'espère qu'ils sont embarrassés ce soir. Ces types s'assoient, votent et lèvent la main pour valider tout ça, mais la moitié d'entre eux n'ont jamais joué au football de leur vie. C'est le problème avec ces gens, c'est qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent".

Un discours très posé qui a bien aidé à calmer le jeu, ou pas. Évidemment la SPFL ne s'est pas laissée marcher sur les pieds comme ça. Le grand public a donc pu profiter d'un nouveau communiqué, de la SPFL celui-ci, expliquant que le club de Raith Rovers avait largement le temps de signer un gardien qui était libre de tout contrat ou bien d'utiliser le système de l'Emergency Loan pour parer à ce problème.

Une deuxième question se soulève alors : qu'est-ce que l'emergency loan? Et bien c'est très simple, voici un tableau explicatif (cliquez pour agrandir) :

Comme vous pouvez le constater, il faut une configuration bien particulière pour réaliser ce prêt d'urgence. Actuellement, Raith Rovers possède 4 joueurs en prêt chez eux donc ils pouvaient uniquement bénéficier d'un emergency loan pour engager un U21. Sauf que cette situation n'était pas à l'ordre du jour pour John Hughes : "si on avait pris un joueur en prêt, on aurait du avoir un U21, et si on avait pris un jeune gardien, je suis pas sur qu'il aurait fait mieux que Ryan Stevenson ce soir".

L'histoire aurait pu s'arrêter là, sauf qu'une nouvelle information est sortie. Raith a avoué qu'ils avaient voulu signer en prêt le 3ème gardien du Celtic FC, Logan Bailly, lorsque la blessure de leur troisième gardien a été confirmée. Il n'y avait aucun problème et ils avaient le droit de le faire grâce à une clause dans le règlement de la SPFL. Cette dernière autorise un club à signer un gardien de but n'importe quand dans la saison si il y a une situation de crise avérée. Mais Bailly a refusé l'offre des Rovers et l'a signalé trop tard pour que le club de Kirkcaldy puisse s'aligner sur une autre piste. Ce qui a provoqué la situation rocambolesque expliquée ici.

Finalement, il est difficile de rejeter la faute sur le club ou la SPFL tant les deux ont des torts à se partager. Si Raith Rovers aurait du envisager plusieurs pistes, la SPFL aurait pu accepter la demande de report pour éviter l'imbroglio présent autour de cette situation. Les Rovers ont jusqu'au 8 mars pour recruter un gardien, ou espérer qu'un de leur 3 blessés reviennent en forme. Dans tous les cas, ce n'est pas gagné.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :