Sign in / Join

On était à Vissel Kobe - Jubilo Iwata et on a enfin vu jouer Shunsuke.

Après avoir commencé mon périple japonais au Suita City Stadium du Gamba Osaka, il est temps pour moi de découvrir une autre enceinte de J League ! Cette fois, moins de route au programme  puisque le Noevir Stadium de Kobe où évolue le Vissel Kobe est à moins d'une heure en cumulant le bus et le métro (Regardez les photos en mode plein écran pour une meilleure qualité d'image).

Là encore, comme à Suita, le stade est moderne. Beaucoup de stades de J League on été rénovés à l'occasion de la Coupe du Monde 2002. Ici, la capacité fut portée à 42 000 spectateurs. Au final Kobe a accueilli trois matchs, dont le beau huitième de finale entre le Brésil et la Belgique.

Une fois le grand événement achevé, la seconde partie de la rénovation a pu commencer. La principale amélioration est spectaculaire : l'installation d'un toit rétractable. Si celui-ci fait baisser la capacité à un peu plus de 30 000, ce n'est pas un mal. Le Vissel Kobe n'ayant pas la plus grand affluence japonaise, de loin.

Aujourd'hui, le Vissel accueille le Jubilo Iwata de Shunsuke Nakamura. C'est en tant que leader du championnat, avec trois victoires en autant de matchs, que Kobe reçoit la bande à Shunsuke. Kobe gagne petit en ce début de saison mais ne lâche rien en route, et ce malgré la grosse blessure de leur attaquant vedette Leandro. Une équipe qui attend de pied ferme Lukas Podolski, qui arrivera cet été en provenance de Galatasaray. En attendant Kazuma Watanabe mène l'attaque aux côtés du brésilien Wescley ou de Junya Tanaka arrivés à l'intersaison.

En arrivant on fait le petit tour du stade avec son cortège de stands de produits dérivés et de nourriture (japonaise mais pas que, on salue Mourad le kabyle et son stand de kebab à 500yens avec qui on a tapé un brin de causette), puis on se dirige vers la partie musée. Bon, musée est un grand mot en l’occurrence mais il retrace bien l'histoire du club et du stade. Sur la devanture se trouve une sorte de "hall of fame" avec les empreintes façon Hollywood des grands joueurs de la région. On peut y retrouver les gloires du club mais aussi par exemple Shinji Kagawa, natif de Kobe.

Vissel Kobe

Une fois restaurés il est donc temps de retourner à nos sièges (qu'on a là aussi "réservés" en laissant des affaires dessus tout ce temps #Japan). Petite déception en constatant que malgré le très bon début de saison le stade n'affiche pas complet, loin de là. Seulement un peu plus de 17 000 spectateurs seront présents en cet après midi brumeux.

Le Kop situé derrière le but est lui en revanche bien rempli et assure une belle petite ambiance. Agréablement surpris pour ma part, il faut aussi dire que le stade offre une caisse de résonance avec le toit qui recouvre presque toutes les tribunes même ouvert. Seul GROS défaut : la taille réduite de leur tribune qui limite les possibilités.

Les supporters du Jubilo sont aussi présents, environ 500 à vue de nez. Insuffisants pour vraiment se faire bien entendre face aux locaux.

Parlons un peu du match, enfin on va éviter d'aborder de la première période qui fut particulièrement ennuyeuse. Fort heureusement pour nous il n'y aura pas longtemps à attendre lors de la seconde pour voir le Vissel Kobe ouvrir la marque grâce à Kotaro Omori. L'ancien du Gamba marque un but plein de sang frois, son premier avec son nouveau club !

Le match prend de suite une autre ampleur. Le Jubilo se réveille lors de la dernière demi-heure avec notamment l'entrée de Koki Ogawa à la place de Kawamata. Mais la défense du Vissel Kobe ne lâche rien, à l'image du gardien Kim Seung-gyu, maître dans sa surface.

Le Vissel Kobe s'impose donc 1-0 et empoche sa quatrième victoire en autant de rencontres pour rester en tête de la J League 1 ! Pour ma première avec Shunsuke Nakamura, le fanboy que je suis repart un peu déçu. Les deux coups francs qu'il a eu ayant été complètement ratés. Je vais donc être obligé de retourner le voir, c'est dommage ça, ou pas.


Le résumé du match :

Leave a reply