Sign in / Join

On était à l'Etihad pour Swansea, Monaco et Liverpool.

   C'est fait, la dernière de mes trois rencontres programmées à l'Etihad s'est terminée week-end. Au revoir Manchester City, en attendant d'y retourner un jour voici les trois matchs auxquels j'ai pu assister.

Manchester City - Swansea City AFC (AWAY)

Je n'étais au début vraiment pas chaud pour faire ce match à l'Etihad. City étant un rival de Liverpool, aucune volonté de feindre mes émotions en Home. Mais l’occasion s’est présentée de faire le match en Away avec Swansea. J’avais déjà repéré que l’Away etait en General Sale pour leur match à Anfield. C'était donc encore le cas pour Manchester (et également pour Chelsea - Swansea). En plus de ne pas avoir à supporter City, j’ai pu ne payer que 30£ (au lieu de 36 ou plus).

Il était bien facile de supporter Swansea puisque l’enjeu était direct pour Liverpool. En parcage et autour de nous, l’ambiance était pourtant assez triste. Avec quelques autres “touristes” facilement repérables en Away. Malgré la tentative des premiers rangs, le parcage n’est pas resté assis (c'était le cas pour LFC - Swansea).

City va outrageusement dominer les visiteurs mais ne réussissent qu'à mener 1-0 à la mi-temps. Les Swans vont en profiter pour revenir avec de meilleures intentions et égaliser par l'intermédiaire [du génial] Gylfi qui vient célébrer devant nous. Je n’ai aucun mal à exploser de la même joie que les fans autour de moi. Ce but m’offre un moment très appréciable : regarder les fans de City à quelques mètres, et les entendre nous insulter. Une merveilleuse sensation. les Swans peuvent alors les chambrer en chantant par exemple “Your seat is wet”. Un bonheur estompé par le second but de Gabriel Jesus dans les arrêts de jeu. Comme l'an passé, Swansea s'incline 2-1 en prenant un but à l'ultime seconde.

 

Manchester City - AS Monaco (8ème LdC Aller)

Tout le monde a vu ce match. C'était fou. J'avais la chance d'être au stade pour vivre l'ambiance de l'intérieur. Mais la vérité, c'est qu'avec Manchester City, entre être devant sa TV ou au stade, la différence est faible. Vous avez pu vivre les mêmes émotions que moi, l'ambiance étant insignifiante. Le stade était sold-out deux jours avant le match, mais en vérité des sièges vides se trouvaient autour de nous. Un seul fan chantait de temps en temps. Pour les autres, c'est toujours pareil : lorsque leur équipe marque, on préfère se tourner vers le parcage pour insulter les supporters adverses plutôt qu'encourager et féliciter ses joueurs.

C'est incroyable de se dire que ce match devait être leur "LFC - Dortmund" de la saison passée. Le plus grand match européen de l'année (Barça - PSG est passé par là depuis) et c'est le silence dans ce stade. L'engouement n'existe pas, comme c'était déjà le cas pour leur match de groupe contre le Barça. Dès que l'on sort d'un contexte "UK" (la rivalité du City - Celtic était réelle), un désintérêt des fans s'installe clairement. Alors un match de LdC face à cette équipe de Monaco que personne ne connait ici...

Du côté de Monaco, c'était pas la joie non plus. Des chants français "Tous ensemble tous ensemble" qu'on aurait aimé ne jamais entendre lors de notre séjour anglais. Sinon, cela se confondait facilement avec une ambiance anglaise traditionnelle. Quelques tentatives ont été faites pour narguer les fans de City, comme afficher un maillot d'Arsenal. Aucune crédibilité. Lorsque City a égalisé, ceux qui faisaient les malins avaient beau signifier que "on ne vous entend pas", leur visage signifiait autre chose. Un peu plus tard, quand Manchester a repris l'avantage, le parcage s'est totalement tu. C'était en définitive une ambiance avec deux types de supporters assez immatures. Très loin d'être à la hauteur du match. Le pire souvenir en terme d'ambiance que je vais peut-être garder de l'Angleterre, c'est vous dire dans ce contexte pourtant hyper favorable à la folie.

Manchester City - Liverpool FC

Mon dernier match à l'Etihad pour un choc entre le 3ème et 4ème. Je dois faire avec une place Home, ce qui me contraint à masquer mes sentiments. Mais cela ne m'empêche pas de profiter pleinement du spectacle. Ce match aura encore été incroyable avec des attaques bien supérieures aux défenses. Liverpool ouvrira le score sur pénalty en seconde mi-temps, ce qui m'aura laissé le temps de me concentrer pour n'exprimer aucune émotion positive. Mais sur l'un des innombrables centres tendus de City, Aguero finira par convertir une de ses nombreuses occasions pour égaliser. Sur les 30 dernières minutes, la fatigue se ressentait sur le replacement des joueurs mais aussi sur la vitesse et justesse des contre-attaques. Nous n'aurons vu que deux buts, ce qui est très loin de traduire le contenu d'un match qui aurait pu suivre les traces de City - AS Monaco si les joueurs offensifs ne jouaient pas successivement de malchances, ou de maladresses. De maladresse, il en est surtout question pour Lallana qui ratera un but tout offert à la suite d'une action collective magique du trio Wijnaldum - Firmino - Lallana. Un raté difficile à accepter, mais à relativiser puisque de nombreuses décisions auraient pu éventuellement tourner (ou pas) dans l'autre sens. Il est au final difficile d'avoir une analyse précise de ce match tant il aura été rocambolesque dans son déroulé. Un superbe final pour mon dernier match à l'Etihad.

https://twitter.com/LFC/status/843561213430661120

Leave a reply