Sign in / Join

On était à Kyoto Sanga-V-Varen Nagasaki car la J-League 2 c'est mieux.

Pas fan de football international et vous vous demandez quoi faire en cette fin de période de qualifications pour la Coupe du Monde ? Chez TLMSF on a une solution pour occuper, voici un petit inside en J-League 2 à Kyoto.

Ah Kyoto, l'ancienne capitale de l'empire du Soleil Levant pendant plus d'un millénaire, la ville aux temples tous plus beaux les uns que les autres, où des jours entiers sont à peine suffisants pour en voir un aperçu satisfaisant... Et là, perdu au milieu, un club de football.

Car c'est bien pour voir le Kyoto Sanga FC que l'on prend le train en ce samedi midi ensoleillé. Il faut savoir que le Japon est le paradis du ferroviaire. En express le trajet est plutôt rapide, sans compter les tarifs hyper attractifs des trains nippons (en plus de leur fréquence démentielle et de leur ponctualité parfaite). Vous l'aurez deviné le Japon est un pays où la voiture est largement facultative, alors que nos bons vieux RER donnent envie de foncer chez le concessionnaire.

Je descends à l'arrêt précédent celui du stade (Hankyu Katsura pour les rares à qui ça parlera), histoire de faire une petite balade à pied jusqu'au stade. Peu de choses à signaler pour être honnête, nous sommes plus proche du quartier purement résidentiel que d'un quartier touristique. Forcément, on s'attarde sur les petits détails, le temps de remarquer quelques petits rappels au club autour des distributeurs de boissons et on arrive tranquillement au stade !

Comme à Osaka ou à Kobe on retrouve une belle "fan-zone" avec des stands de nourriture. Un de ces derniers est à retrouver dans la galerie de photo, c'est mon franponais du jour (un des meilleurs que j'ai vu depuis trois semaines même). A côté de tout cela, un petit concert de trois jeunes demoiselle. De la pop typiquement japonaise pour adolescent(es), évidemment !

Après un petit encas il est temps de rentrer. Le Nishikyogoku Stadium, du nom du quartier, n'a rien à voir avec ce qu'on a vu jusque là. C'est le vieux stade à l'ancienne avec des tribunes en blocs bas éloignées du terrain par la piste d'athlétisme. Mais au moins, cette fois-ci nous sommes dans le Kop !

Autant l'ambiance sera intéressante lors de l'avant match et pendant les premières minutes, autant la suite sera moins sympa... Deux principales causes : la performance assez nulle des joueurs sur le terrain et celle tout aussi ridicule du capo principal du groupe.

Ce dernier passera environ 90% de son temps tourné vers le match sans alimenter les chants, se retournant juste pour lancer un petit "Kyo-o-to!" après deux minutes de blanc... Dommage car le potentiel est intéressant avec notamment deux relais avec des petits mégaphones qui eux se démenaient comme des beaux diables.

Sur le terrain donc c'est le V-Varen Nagasaki qui a dicté le match. Les visiteurs dominant nettement une équipe de Kyoto au sein de laquelle il manquait bon nombre de joueurs. Le pauvre Lee Jong-jae (dont la fort intéressante interview est à retrouver ici même) se sera senti bien seul pendant la partie. C'est l'espagnol Juanma qui a marqué le seul but du match, infligeant une quatrième défaite de rang pour Kyoto Sanga...

L'accueil des joueurs par les quelques 6000 supporters est donc largement mitigé, pour ne pas dire froid :

Par contre la belle histoire se poursuit pour Nagasaki avec cette victoire 1-0 à l'extérieur. Le V-Varen est maintenant 4ème après cinq journées. Un début de saison parfait pour ce petit club (même en JL2). Les problèmes financiers du début de saison étant résolus, tout ce petit monde va pouvoir évoluer dans la sérénité. La poignée de supporters qui avait fait le déplacement était bien heureuse de la nouvelle performance de leur équipe. Bon courage à eux pour la suite.

1 comment

Leave a reply