Sign in / Join

TLMSF présente Jacek Magdzinski : le polonais qui brille en Angola.

   Chez TLMSF, on aime donner la parole à ceux qui ont une belle histoire à raconter. Aujourd'hui c'est Kévin Sarlat (@KlokiKlokman sur twitter) qui nous fait l'honneur de présenter Jacek Magdzinski.
   Quand il s'agit d'aborder les histoires les plus folles, l'Afrique est un bon endroit où débuter, avec des championnats tous plus « football vrai » les uns que les autres. Parmi eux le Girabola, nom donné à la D1 de l’Angola, au sud du continent africain. Là où les commentateurs parlent portugais, là où les tribunes sont parfois faites d’herbe ou de terre, mais surtout là où depuis quelques temps, un attaquant polonais du nom de Jacek Magdzinski marque les esprits en même temps que ses buts. Le tout en profitant de la vie au soleil !
Si le joueur évolue aujourd'hui en Afrique, Magdzinski a pourtant commencé sa carrière de footballeur dans les environs de Poznań, sa ville natale. Après plusieurs changements de club et un passage bref dans un club de D5 allemande il s’impose au Flota Świnoujście en seconde division. C'est à ce moment que le Lech Poznań le repère. Une signature sur le contrat puis un seul match de coupe de Pologne en un an, c’est tout ce que le jeune joueur gardera du club. Après quelques piges en professionnel comme en amateur, les contacts se font avec l’Angleterre et la non-league. Jacek Magdzinski se retrouve prêté dans 4 clubs différents en une saison ! Le polonais n'a plus la même soif de football qu'à ses débuts, il a 28 ans et songe à arrêter le football pour reprendre des études. Il évolue alors dans un championnat polonais amateur. Il ne voit pas ce qu’il peut apporter de plus au football. C’est à ce moment précis, en pleine trêve hivernale début 2015 qu’il reçoit un message sur Facebook. Encore un président de club en Angleterre qui le contacte. Mais après relecture le joueur se rend compte qu'il s’agit d’un club angolais. Certainement à cause de la ressemblance entre les deux termes en polonais, Anglia et Angola! Magdzinski est enthousiaste. Mais au même moment, le virus ébola se propage. Le joueur rencontre alors le président du club en Allemagne. Une réunion rassurante qui pousse Magdzinski à se faire vacciner et à aller chercher son passeport, l’aventure commence !
Une des rares photos de Jacek évoluant en Angleterre, une célébration de but qui résume bien son état d'esprit de l'époque.
Un périple de 4 vols en avion, une perte de bagages et 40 degrés d’écart plus tard, Jacek et sa belle compagne débarquent en Angola. Certainement pour la dernière aventure d'une carrière quelque peu chaotique. Un contact ayant travaillé dans l’humanitaire lui a donné toutes les informations clefs : dormir avec une moustiquaire, ne boire que de l’eau en bouteille et se laver les mains plusieurs fois par jour. Pas de quoi effrayer ce robuste attaquant d’1m84 pour 77kilos. Arrivé le vendredi, il effectue son premier déplacement dès le premier week-end. Un périple fou fait d’avion et de bus, le tout au milieu des routes d’Afrique. En Pologne il fait les gros titres, les yeux de la presse se braquent enfin sur lui. TVN, Eurosport et autres grands noms se battent afin d’avoir quelques mots. Magdzinski profite de la popularité nouvelle de sa page Facebook pour y raconter ses histoires. Rapidement plusieurs milliers de polonais s’attachent au personnage. Ce buteur tout sourire qui profite de la vie en vivant sa passion jusqu'au bout. Le tout sous le soleil d'Afrique pendant que la Pologne traverse le gel de l'hiver.
Admirez ce stade

Une première saison à Lobito pleine de succès : 10 buts en 28 matchs ainsi qu'une cote montante auprès des supporters locaux qui s’intéressent de plus en plus au polonais. La saison suivante il est prêté au Sambigansa. Un nouveau challenge qui ne va pas forcément bien se passer. Le joueur demande alors un transfert, il signe alors au Benfica... de Luanda. Là encore la vie est belle. Jacek Magdzinski dispose d'un beau contrat. Il passe son temps libre à visiter le pays et la campagne avec sa petite amie qui semble heureuse de cette nouvelle vie au soleil. Profiter, autant que possible avant le retour au pays.

   Le 25 janvier dernier, quelques semaines avant le début de la nouvelle saison 2017, le club du Sport luanda e Benfica se retire du championnat Girabola 2017 à cause d'un manque de moyens. Jacek Magdzinski se retrouve sans contrat donc sans travail à 7000 kilomètres de chez lui.
Les déplacements en bus, visiblement pas de tout repos

   Cinq petit jours de doute pendant lesquels les polonais aimant sa page Facebook vont lui souhaiter le meilleur. Le 30 janvier Magdzinski met fin au suspense et annonce son arrivée dans le club du Sagrada Esperanza, traduisez « Espoir Sacré » . Un quatrième maillot pour une troisième année loin des siens. Le buteur peut rajouter une nouvelle ligne sur un cv déjà long comme le bras. Jacek pense déjà à se reconversion. Chaque hiver quand il rentre voir sa famille et ses proches, il passe un diplôme de Sport Management. Afin de prévoir son avenir, qu'il soit en Pologne ou ailleurs...

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :