Sign in / Join

Michel Salgado et Pablo Dana débarquent à Gibraltar.

Aujourd'hui, le club de Gibraltar United organisait une conférence de presse extraordinaire. L'actuel septième de la première division gibraltarienne, se battant contre la relégation, a annoncé les arrivées de l'ancien joueur du Real Madrid Michel Salgado et de l'homme d'affaires Pablo Dana dans l'organigramme du club.

Soldado, un galactique sur le Rocher

Le président de Gibraltar United Paul Ernest Collado (au centre) entouré par Michel Salgado (à gauche) et Pablo Dana (à droite) lors de la conférence de presse du 3 avril 2017. Crédit photo : Jonathan Scott / GBC

Gibraltar United avait promis une grande annonce pour sa conférence de presse de ce lundi. Cette dernière n'a pas déçu, loin de là. Les correspondants locaux ont été surpris de voir l'ancien joueur du Real Madrid Michel Salgado entrer dans la salle et s'installer aux côtés du président Paul Ernest Collado. Il était accompagné de Pablo Dana, ayant notamment fait carrière dans le luxe. Ce dernier fut un temps pressenti pour racheter l'Olympique de Marseille.

Champion de la deuxième division à l'issue de la saison 2014-2015, Gibraltar United s'était maintenu l'année suivante. Pour sa première saison au sein de l'élite du football gibraltarien, le Gib avait terminé huitième. Un classement qui avait envoyé l'Angels à l'étage inférieur et Britannia XI en barrages. Cette saison, l'équipe dirigée par Manolo Munez Sanchez est septième. La lutte est terrible avec Manchester 62, le Lions FC et l'Europa Point pour ne pas retourner en Second Division. Le Gib possède plusieurs joueurs internationaux comme Jamie Bosio, Robert Montovio, Anthony Hernandez, Jason Pusey ou encore le gardien Kyle Goldwin. Cependant, la présence de ces joueurs ne permet pas à l'équipe d'enchaîner les bons résultats, stagnant dans le ventre mou.

A plusieurs jours d'un match contre St Joseph's, le club a tenu à faire quelques annonces importantes. Michel Salgado et Pablo Dana deviennent les nouveaux directeurs sportif et financier d'United mais ils ne viennent pas seuls. Dans leur manche, la promesse de futurs investissements et un nouveau partenariat avec une banque privée de Gibraltar, la Turicum Private Bank. Les ambitions sont claires, Gibraltar United veut remporter le championnat national, disputer la Ligue des Champions et développer ses équipes de jeunes et la formation.

Selon des propos rapportés par Adam Roberts de Football Gibraltar, Michel Salgado est impatient de travailler au sein du club. Un discours convenu aussi pour Dana qui a affirmé qu'ils n'étaient pas là pour acheter des trophées. En tout cas, c'est un nouveau joueur qui se veut sérieux au sein du football gibraltarien.

Molina : "Les farfelus, à Gibraltar, tu en as un paquet encore !"

Arrivée de Michel Salgado (à droite) juste avant la conférence de presse de Gibraltar United le 3 avril 2017. Crédit photo : Adam Roberts / Football Gibraltar

Cette nouvelle a rapidement fait réagir le petit milieu footballistique à Gibraltar. Cependant, ce n'est pas la première fois que des investisseurs se manifestent. "Il faut déjà que l'investissement soit sérieux lance Romain Molina. Contacté par TLMSF, le journaliste préfère être prudent sur ces dernières annonces : "Il y a beaucoup de clubs gibraltariens en contact avec des investisseurs. L'Europa Point a exploré pas mal de pistes sudaméricaines, notamment argentines. Mons Calpe a des investisseurs américains. Il y a une internationalisation des actionnariats, souvent douteux, il faut l'avouer. Donc est-ce surprenant ? Oui, car il faut être utopiste pour investir dans un club gibraltarien. Comment tu récupéreras ta mise ? Certes, les coûts sont faibles et des équipes entassent des joueurs à 300 euros par mois dans des appartements à quatre-cinq chambres à la Linea ou, pire, à Puenta Mayorga, la zone la plus cancérigène d'Espagne.. Mais quand même".

Le journaliste est également étonné du choix d'investir dans un club comme Gibraltar United. "Historiquement, ils ont une identité gibraltarienne, donc ça fait sourire. Je doute que des gens viennent pour faire de la formation. Et puis, pourquoi prendre un club pouvant descendre ?". Romain Molina en profite pour nous citer plusieurs exemples de greffes n'ayant pas réussi sur le Rocher : "Regardez Britannia qui avait un actionnaire de l'Europe de l'Est, estonien de mémoire. A la moitié de la saison, il a coupé les vivres. Donc les farfelus, ici, tu en as un paquet encore. Maintenant si les mecs ont de l'argent, tu mets un million et tu es quasiment sûr de finir premier du championnat".

Cependant, le récent auteur de la biographie d'Unai Emery, "El Maestro", espère que l'arrivée de ces capitaux va permettre à Gibraltar de développer ses équipements. "Le soucis à Gibraltar, ça restera les structures. Il faut investir en Andalousie. La plupart des clubs s'entraînent déjà à Castellar de la Frontera et c'est déjà toute une affaire. Il faut que la fédération et la ligue s'organisent réellement, comme les clubs, sinon tu ne progresseras jamais".

Adam Roberts de Football Gibraltar se veut plus enthousiaste : "Dana et Salgado sont des personnes très puissantes qui vont aider Gibraltar United à aller de l'avant. Dana vient d'Heritage Wealth, une société basée à Dubaï. De son côté, Salgado a accumulé de nombreux contacts tout au long de sa carrière de football, notamment au Real Madrid". Pour le correspondant, Dana se chargera des investissements au sein du club tandis que le double vainqueur de la Ligue des Champions se concentrera surtout sur le volet sportif. Le projet laisse rêveur.

Gibraltar United affrontant l'Europa FC (0-3), le 27 décembre 2016, au Victoria Stadium. Crédit photo : Europa FC.

Leave a reply